Choisir des chants adaptés au temps de l’Avent

01 décembre 2013 : Messe du premier dimanche de l'Avent célébrée par le Père François GONON, curé de la paroisse Saint-Nicolas-des-Champs. Paris (75), France. December 1st, 2013: Mass of the first Advent Sunday, celebrated by Father François GONON, in Saint-Nicolas-des-Champs. Paris (75), France.

01 décembre 2013 : Messe du premier dimanche de l’Avent célébrée par le Père François GONON, curé de la paroisse Saint-Nicolas-des-Champs. Paris (75), France.

Par Agnès Pinardel-Minier, département Musique du SNPLS

 

La cote rituelle de ce temps de l’Avent est la lettre « E ». Les chants qui en bénéficient ont normalement été écrits pour cette circonstance. Ainsi, en plus de l’habituelle vigilance à choisir des chants « qui conviennent » au rite, s’ajoute celle de la convenance au temps liturgique spécifique qu’est l’Avent (cette attente-préparation de Noël).

L’ordinaire de la messe : il serait bien que le Kyrie, (absence du Gloria sur toute la période de l’Avent), le Sanctus, et l’Agnus soient les mêmes sur les 4 semaines pour bien colorer ce temps dans son « ordinaire », et non pas seulement dans son « propre ».

On peut prendre une messe entière ou compiler plusieurs extraits pour former une entité cohérente. Et surtout, c’est intéressant de prendre des mises en musiques que l’on n’utilise pas (ou peu) dans le temps ordinaire.

Voici une liste effectuée au regard des chants des promotions épiscopales, du CNA (chants notés de l’assemblée) et des différentes maisons d’édition.

Ces chants ont des cotes qui ont été attribuées pour répondre au mieux au besoin des fidèles et du rituel. Elles mettent en application l’article 393 de la PGMR :

En raison de la place éminente que tient le chant dans la célébration, en tant que partie nécessaire et intégrante de la liturgie, c’est aux Conférences des évêques d’approuver des mélodies appropriées, surtout pour les textes de la liturgie de la messe, pour les réponses et acclamations du peuple et pour les rites particuliers qui surviennent au cours de l’année liturgique. Elles ont également à juger quelles formes musicales, quelles mélodies, quels instruments de musique peuvent être admis dans le culte divin, pour qu’ils puissent vraiment être appropriés ou adaptés à un usage sacré.

Chant d’entrée

Chanté par toute l’assemblée, il permet d’ouvrir la célébration, de favoriser l’union des fidèles rassemblés, d’introduire leur esprit dans le mystère du temps liturgique ou de la fête, et d’accompagner la procession de prêtre et des ministres (PGMR, n°47)

  • Aube nouvelle (E 130, Studio SM, CNA 363)
  • Au souffle ardent de celui qui vient (E 146, Fleurus, promotion épiscopale 1997, CNA 364) pour le 3e dimanche d’Avent (Gaudete)
  • Dieu est à l’œuvre en cet âge (EP 44-33-2 USC et T 50 Fleurus)
  • En ce temps-ci (EA 24-29-2, promotion épiscopale 1997) si l’on bénéficie d’une chorale ou d’un soliste
  • Jésus-Christ, tu paraîtras (EAU 69-43, ADF)
  • La voix qui crie dans le désert (EA 330, dit « chorale du précurseur », Sylvanes)
  • Maintenant viens sans tarder (E 552, Europart)
  • O viens Jésus, ô viens Emmanuel (E 147, CNA 370)
  • O viens, sagesse éternelle (E 35, Mame)
  • Préparez le chemin du Seigneur (E 13-95, promotion épiscopale 1996, CNA 371 et EA 134, Lethielleux)
  • Réjouissez-vous dans le Seigneur (EA 68-40, Ed. de l’Emmanuel, Fleurus)
  • Relève-toi, tiens-toi debout (EA 230, Sylvanes) pour le 2e dimanche de l’Avent
  • Toi qui viens pour tout sauver (EP 68-2, CNA 374, Fleurus)
  • Une lumière brillera sur nous (EX 51-68, USC)
  • Venez divin Messie (E 9, CNA 375, Musique et Liturgie) le vouvoiement de ce vieux cantique n’est pas un obstacle à sa congruence liturgique
  • Vienne, Seigneur, vienne ton jour ! (E 240, Audivis)
  • Viens bientôt Sauveur du monde (E 157-1, Studio SM, Hymnes Nouvelles pour la liturgie 2016)
  • Voici venir les temps (E 245-1, promotion épiscopale 2000, Studio SM)

Préparation pénitentielle

Il est recommandé de garder les mêmes ordinaires de messe pendant ce temps d’Avent.

Comme il n’y a pas de Gloria, la préparation pénitentielle peut davantage se déployer. Ce peut être avec l’usage de la 2e ou de la 3e formule pénitentielle du Missel (dialogue puis litanie, ou invocations tropées dans la litanie) :

  • Kyrie de St Vincent de Paul (AL 51-69, promotion épiscopale 2013, Jubilus)
  • Prière pénitentielle, Messe de la miséricorde (AL 50-64, promotion épiscopale 2013, Jubilus)
  • Kyrie à invocations (Messe de Sylvanès, CNA 167)
  • Messe de la bienheureuse Vierge Marie (Kyrie, Alléluia, Sanctus, Agnus ; AL 69-63, Ed. du carmel)
  • Messe de l’espérance (Kyrie, Alléluia, Sanctus, anamnèse, Agnus ; AL 44-68, Ed. de l’Emmanuel)
  • Messe des chantres (Kyrie, Alléluia, Agnus Dei, AL 59-87, Béatitudes musique)
  • Messe du bon Berger (Kyrie, Alléluia, Sanctus, anamnèse, Agnus ; AL 67-42, Chemin neuf, AME)
  • Seigneur Jésus envoyé par le Père (CNA 172)
  • Seigneur Jésus envoyé par le Père (AL600, CNA 175)

Psaume du jour

Plusieurs formes responsoriales (d’alternance) sont possibles. Ces différentes mises en œuvre peuvent varier selon le temps liturgique, ou selon les moyens dont la paroisse dispose :

  • psalmiste pour les versets et assemblée pour l’antienne, reprise de l’antienne entre chaque strophe (ou toutes les 2 strophes) ;
  • psalmiste pour les deux premiers stiques (lignes) et assemblée les deux suivantes, antienne en début et fin ;
  • chœur à l’unisson les deux premiers stiques (lignes), puis assemblée les deux suivantes (avec le chœur qui chante la polyphonie complémentaire en bouche fermée dessous);
  • alternance hommes/femmes ;
  • alternance côté gauche/côté droit ;
  • alternance chœur d’enfant/assemblée ;

Et si ni l’assemblée, ni un chœur, ni un chantre ne peuvent psalmodier (chanter sur quelques hauteurs de notes), on peut lire les strophes (avec l’une ou l’autre alternance mentionnée ci-dessus) et chanter l’antienne.

Il existe plusieurs psautiers complets des nouvelles traductions liturgiques éditées par ADF-Bayard, Artège, Fiches dominicales, Magnificat et Voix Nouvelles-Jubilus. Choisissez dedans les mises en musique qui sont le plus aisées pour vous à mémoriser. Il n’est pas nécessaire de prendre l’intégralité d’un même compositeur. C’est même souhaitable de varier sur l’année (soit par temps liturgique, soit psaume à psaume par numéro et antienne).

Acclamation de l’Évangile

  • Acclamations de l’Évangile temps de l’Avent A, B, C (EU 69-12, Caecilia)
  • Acclamations de l’Évangile Rorate (EU 58-02, Kinnor)
  • Alléluia « de l’Annonciation » (AL 51-39, promotion épiscopale 2014) ;
  • Alléluia de Liège (CNA 215-30, promotion épiscopale 2001) ;
  • Alléluia « le monde ancien » (CNA 215-10) ;
  • Alléluia « pour l’Avent » (CNA 215-21) ;
  • Alléluia pour le temps de l’Avent (U 63-87, promotion épiscopale 2014) ;
  • Alléluia pour les dimanches de l’Avent (EU 48-13, Jubilus)
  • Messe de la bienheureuse Vierge Marie (Kyrie, Alléluia, Sanctus, Agnus ; AL 69-63, Ed. du carmel)
  • Messe de l’espérance (Alléluia AL 44-68, Ed. de l’Emmanuel)
  • Messe des chantres (Alléluia AL 59-87, Béatitudes musique)
  • Messe du bon Berger (Alléluia AL 67-42, Chemin neuf, AME)

Prière universelle

  • Dans ta miséricorde, Seigneur, écoute-nous (U 65-21, Ed. de l’Emmanuel)
  • En toi, notre cœur espère, Seigneur (Y 55, CNA 231-7)
  • Fais paraître ton jour et le temps de ta grâce, fais paraître ton jour, que l’homme soit sauvé ! (Y 53, CNA 552, prendre seulement le refrain)
  • O viens Jésus, ô viens Emmanuel, nous dévoiler le monde fraternel (E 147, CNA 370.Prendre simplement la 1e phrase)
  • Viens Seigneur, viens nous sauver (CNA 362. Prendre simplement la 1e phrase)

Préparation des dons

Anciennement appelée « Offertoire », il accompagne successivement : la préparation de l’autel, puis l’arrivée des offrandes, la procession des dons (s’il y a), et enfin l’éventuel encensement de l’autel, des ministres et du peuple. Le plus approprié est un pièce d’orgue (ou autres instruments) improvisée ou alors bien calibrée ; ou un court Motet par la chorale ou des solistes suivi de l’orgue ; ou du silence ; ou chant par la chorale (court ou a géométrie variable pour suivre l’action); ou chant par l’assemblée (idem, qui suit au plus près) :

  • Es-tu celui qui doit venir ? (EP 47-41-8, promotion épiscopale 2007, Jubilus)
  • Encore un peu de temps (EP 168, CNA 367, promotion épiscopale 1996, Sodec)
  • O Père, o tout puissant (MP 22-26-1, promotion épiscopale 2013, Studio SM et MP 22-26-2, Caecilia et MP 22-26-3, Bayard)
  • Vienne la rosée (EP 103, CNA 376, Sodec)
  • Viens Seigneur, ne tarde plus (E 57-31, Bayard)
  • Voici le temps du long désir (EP 201-1, promotion épiscopale 1996/ CNA 817) ;

Saint le Seigneur

  • Messe de la bienheureuse Vierge Marie (Kyrie, Alléluia, Sanctus, Agnus ; AL 69-63, Ed. du carmel)
  • Messe de l’espérance (Sanctus AL 44-68, Ed. de l’Emmanuel)
  • Messe du bon Berger (Sanctus AL 67-42, Chemin neuf, AME)
  • Messe pour St Séverin (AL 44-03, promotion épiscopale 2013)
  • Messe St Vincent de Paul (AL 51-69, promotion épiscopale 2013)
  • Sanctus, dit de St Séverin (AL 20, promotion épiscopale 1995/ CNA 243)
  • St Le Seigneur (AL 45, promotion épiscopale 1995/ CNA 244)
  • St Le Seigneur (AL 173, promotion épiscopale 1995/ CNA 245)
  • Séraphique (AL 52-77-15, promotion épiscopale 2001/ CNA 248)

Anamnèse

Privilégier les mises en musiques des 3 formules du Missel :

  • Il est grand… nous proclamons ta mort ;
  • Quand nous mangeons ce pain…nous rappelons ta mort… ;
  • Proclamons le mystère… gloire à toi qui étais mort

Notre Père

La nouvelle traduction entre en vigueur cette nouvelle année liturgique, justement pour l’entrée en Avent. Les évêques pensent plus favorable d’intégrer la nouvelle phrase en chantant de nouvelles mises en musique. Il existe plusieurs versions éditées mises à jour sur le site.

Il est encore trop tôt pour que le temps et l’expérimentation des fidèles nous permette d’en favoriser certains au profit de d’autres.

Agneau de Dieu

  • Agneau de Dieu (AL 206, promotion épiscopale 2013)
  • Agneau de Dieu (AL 73, promotion épiscopale 1995/ CNA 298)
  • Agneau de Dieu (AL 200, promotion épiscopale 1995/ CNA 304)
  • Agneau de Dieu (AL 35-46-21, promotion épiscopale 1995)
  • Agneau de Dieu (AL 35-46-24, promotion épiscopale 1995)
  • Messe de la bienheureuse Vierge Marie (Agnus ; AL 69-63, Ed. du carmel)
  • Messe de l’espérance (Agnus ; AL 44-68, Ed. de l’Emmanuel)
  • Messe des chantres (Agnus Dei, AL 59-87, Béatitudes musique)
  • Messe du bon Berger (AL 67-42, Chemin neuf, AME)
  • Messe pour St Séverin (AL 44-04, promotion épiscopale 2013)
  • Messe St Vincent de Paul (AL 51-69, promotion épiscopale 2013)

Processionnal de communion

Chant qui s’effectue pendant la procession des fidèles pour aller communier, cote D « communion, unité » :

  • Avec ta joie (YD 22-37-1, promotion épiscopale 1995) pour le 3e dimanche d’Avent, Gaudete
  • Bienheureux les invités (DY 51-86, Bayard, promotion épiscopale 2008)
  • Celui qui a mangé de ce pain (D 140-2, promotion épiscopale 1999, CNA 321)
  • En accueillant l’amour (DLH 126, Sodec, promotion épiscopale 1998, CNA 325)
  • En marchant vers toi, Seigneur (D 380, Lethielleux, CNA 326)
  • En mémoire du Seigneur (D 304-1, Studio SM, CNA 327)
  • La sagesse a dressé une table (D 580, Sylvanes)
  • Mendiant du jour (D 574, Voix nouvelles-Jubilus, promotion épiscopale 1999)
  • Partageons le pain du Seigneur (D39-31, Bayard)
  • Qui mange ma chair (D 290, Fleurus)
  • Recevez le corps du Christ (D 585, Sylvanes, CNA 345)
  • Voici le pain que donne Dieu (D 50-07-3, Caecilia, promotion épiscopale 2009 et D 50-07-2, Bayard)
  • ou bien l’orgue joue (ou un ensemble instrumental), ou la chorale chante un Motet approprié (ou des solistes)

Après la communion

  • Si l’orgue a joué pendant le défilé, ou que la chorale (ou un ensemble soliste) a chanté, ou s’il n’y a pas d’instrumentiste, l’assemblée peut chanter un chant de post-communion (hymne, cantique, psaume) :
  • Conditor alme siderunt (D.P copyright AELF, Hymnes Nouvelles pour la liturgie 2016, hymne de l’Avent) ;
  • En ce temps-ci (EA 24-29-2, Jubilus, promotion épiscopale 1997)
  • Encore un peu de temps (EP 168, CNA 367, Sodec, promotion épiscopale 1996)
  • Es-tu celui qui doit venir (EP 47-41-8, Jubilus, promotion épiscopale 2007)
  • Fais-nous voir, Seigneur, ton amour (ZL 11-33-1, CNA 368) ;
  • Gloire à l’Agneau immolé (ZL NT 9-9, promotion épiscopale 2014, Ed. de l’Emmanuel) ;
  • Le Seigneur vient (E 10-63, CNA 361, Tropaire, promotion épiscopale 1997, Studio SM)
  • Lumière pour l’homme aujourd’hui (EP 61-3, CNA 568) ;
  • O Père, o tout puissant (MP 22-26-1, Studio SM, promotion épiscopale 2013 ou MP 22-26-3, Bayard, promotion épiscopale 2010) ;
  • O viens Jésus, ô viens Emmanuel (E 147, Fleurus, CNA 370) ;
  • Plus haut que les cieux (VP 285-2, Studio SM, Hymnes Nouvelles pour la liturgie 2016) ;
  • Rorate caeli (hymne latine du temps de l’Avent) ;
  • Seigneur, venez (E 20, promotion épiscopale 1999, CNA 373, Le Seuil) au-delà du vouvoiement qui peut sembler désuet ou étrange, la portée poétique et théologique du texte est vraiment digne d’intérêt
  • Splendeur jaillie du sein de Dieu (MP 14-39-6, Sodec, promotion épiscopale 1996 et MP 14-39-12, Fleurus-Mame, et MP 14-39-14, Ed. Carmel, et P 30-56-2, Ed. Laudem, promotion épiscopale 2014) ;
  • Toi que Marie nous a donné (EP 47-53, Jubilus, promotion épiscopale 1995)
  • Vienne la rosée (EP 103, Sodec, CNA 376) ;
  • Voici la demeure de Dieu parmi les hommes (EX 420, Sylvanes) ;
  • Voici le temps du long désir (EP 201-1, Studio SM, CNA 817, promotion épiscopale 1996 et EP 35-02-3, Kinnor)

Chant marial

Eventuellement, notamment dans les lieux de sanctuaire, en envoi avant la sortie par l’orgue, ou en guise de sortie s’il n’y a pas d’instrument (cote V « Vierge Marie »):

  • Alma Redemptoris Mater (hymne mariale grégorienne du temps de l’Avent) ;
  • Comme elle est heureuse et bénie (V 293-1, Studio SM, promotion épiscopale 2001, CNA 618) ;
  • Comme une aurore qui surgit (VZ 89-1, promotion épiscopale 1993, Studio SM, CNA 619) ;
  • Femme choisie selon la promesse (VP 51-36, Jubilus, promotion épiscopale 2007) ;
  • Humble servante du Seigneur (VP 248-1, Studio SM, CNA 369) ;
  • Sous l’abri de ta miséricorde (V 47-62-5, Jubilus, promotion épiscopale 2010) ;
  • Sous ton voile de tendresse (VP 56-48, Ed. de l’Emmanuel)
  • Toi qui ravis le cœur de Dieu (VP 136-2, promotion épiscopale 1999, CNA 372) ;
  • Tu portes celui qui porte tout (V 300, Ed. de l’Emmanuel) ;
  • Voici que l’ange Gabriel (V 515, Ed. de l’Emmanuel)

Envoi

S’il n’y a pas eu de chant marial avant la sortie par l’orgue, ou bien en guise de sortie s’il n’y a pas d’instrument :

  • Conditor alme siderunt (D.P copyright AELF, Hymnes Nouvelles pour la liturgie 2016, hymne de l’Avent) ;
  • Toi qui viens pour tout sauver (EP 68-2, CNA 374, Fleurus)
  • Une lumière brillera sur nous (EX 51-68, USC) ;
  • Venez divin Messie (CNA 375/E 9) le vouvoiement de ce vieux cantique n’est pas un obstacle à sa congruence liturgique ;
  • Vienne, Seigneur, vienne ton jour (E 240, Audivis) ;
  • Viens bientôt Sauveur du monde (E 157-1, Studio SM, Hymnes Nouvelles pour la liturgie 2016)

Sortie

Jouée par l’orgue (ou un ensemble instrumental)

Approfondir votre lecture

  • Septembre 2015 : Messe de funérailles, France.

September 2015: Funeral mass, France.

    Le chant du dernier adieu dans la liturgie des funérailles

    Par Gérard Tracol, Responsable Musique et Liturgie du diocèse de Viviers   Le chant du dernier adieu intervient dans la célébration des funérailles au terme d’un cheminement : ce chant de confiance qui redit la foi en la Résurrection doit permettre à toute la communauté et à la famille de « remettre » le défunt à Dieu. Le chant du lâcher prise Évocation de la vie du défunt qui nous rattache…

  • 24 mai 2014 : Le pape François priant silencieusement au bord du Jourdain au site du baptême du Christ, de Béthanie, à l'ouest d'Amman, Jordanie.

May 24, 2014: Pope Francis prays in fron of the river Jordan in Bethany beyond the Jordan river, the site of Christ's baptism, west of Amman, Jordan.

    Choisir des chants pour la fête du baptême du Seigneur

    Par Agnès Pinardel-Minier, département Musique du SNPLS   En plus des propositions du temps de Noël « F », temps liturgique caractérisé par les chants traditionnels. Voici quelques chants complémentaires et plus spécifiques au baptême du Seigneur. L’ordinaire de la messe restera le même que celui pris depuis le jour de Noël (les 3 semaines…

  • 6 janvier 2015 : Livre Saint près de l'Enfant Jésus. Messe de la solennité de l'Epiphanie en la basilique Saint Pierre au Vatican, Rome, Italie.

January 6, 2015 : The Epiphany mass in Saint Peter's basilica, Vatican, Rome, Italy.

    Proposition de chants pour l’Epiphanie des mages

    Par Agnès Pinardel-Minier, département Musique du SNPLS   La cote du temps de Noël est « F ». Ce temps liturgique est caractérisé par les chants traditionnels. La liturgie gardera du joyeux côté populaire une fraicheur candide. Vivons ce temps avec ce qu’il contient de folklore en gardant la « noble simplicité » prônée par Vatican…