Les étapes de la semaine sainte

12 avril 2014 : Célébration de la messe des Rameaux, égl.Saint-Rémy de Vanves (92), France. April 12, 2014 : The Palm Mass, St-Rémy church, Vanves (92), France.La semaine sainte marque l’entrée du Christ dans sa passion qui le conduira à la crucifixion du vendredi saint et à la résurrection de ceux qui demeuraient dans les tombes, le samedi saint.

« Sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout » (Jean 13, 1).

Réf. Parole de Dieu et année liturgique

31. La semaine sainte est destinée à commémorer la passion du Christ depuis son entrée messianique à Jérusalem.

0

Dimanche des Rameaux

Réf. Parole de Dieu et année liturgique

30. Le 6e dimanche de Carême, avec lequel commence la Semaine sainte, s’appelle dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur.

Réf. Missel du dimanche

La messe de la Passion est précédée par la procession des Rameaux ou bien elle s’ouvre, pour le moins, par l’évocation de l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem (A 1). Jésus a voulu inaugurer sa passion en projetant sur elle une lumière prophétique annonciatrice de sa victoire. C’est la raison de son entrée messianique dans la cité de David. En reprenant à leur compte les Hosanna que clamait la foule, les chrétiens proclament leur foi dans le Christ Maître souverain de la vie. Derrière la croix et derrière le prêtre, leu peuple de Dieu entre solennellement dans l’église où il va renouveler le sacrifice de al réconciliation avec Dieu (P 2). Mais cette procession es aussi l’expression de son espérance, car il se sait en marche vers la Jérusalem d’en haut (P 3), dont le Seigneur Jésus Christ lui a ouvert les portes au jour de son ascension.

0

Les premiers jours saints

0

Jeudi saint

Messe Chrismale

Réf. Parole de Dieu et année liturgique

31. Dans la matinée du jeudi saint, l’évêque qui concélèbre la messe avec son presbyterium, bénit les saintes huiles et confectionne le saint-chrême.

Commémoration de la Cène

Réf. L’année liturgique – Eglise qui chante

Le Jeudi saint est célébration de l’offrande du Christ à la cène. C’est cela qui prime sur tout autre chose. C’est ce que mettent en relief ces mots de l’évangéliste Jean : « Avant la fête de la Pâque, Jésus cachant que son heure était venue de passer de ce monde à son Père, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’à l’extrême » (Jn 13, 1). Chaque terme a son importance. La Pâque est proche, cette Pâque qu’Israël célèbre en mémoire des merveilles de Dieu et dans l’espérance des bienfaits à venir. Cette Pâque va devenir celle du Christ Serviteur, Agneau de Dieu. C’est l’heure de Jésus, de sa Pâque, son passage vers le Père ; c’est le moment du grand signe d’amour jusqu’à l’extrême. Un geste particulier marque cette liturgie du jeudi saint : le lavement des pieds. A l’origine, le rite est indépendant de l’eucharistie. Mais il y a été inclus en prolongement de l’évangile johannique, comme du signe du Christ serviteur.

0

Vendredi saint

Le vendredi saint, les liturgies latine mais aussi byzantine sont traversées d’accents de joie surnaturelle. A l’exemple de l’antienne latine Crucem Tuam :

« Seigneur, nous adorons ta croix, louons et glorifions ta sainte résurrection. »

 

Réf. L’année liturgique – Eglise qui chante

Le Vendredi saint est tout adoration devant le mystère incroyable. Étonnement d’où peut naître le chant nouveau d’un peuple qui regarde celui que les hommes ont transpercé. Un peuple discerne dans cette offrande le don suprême de Dieu à l’humanité. Humilité de l’homme et, à cause de cela, foi renouvelée en celui qui seul peut retourner les forces destructrices du monde ! « Ô croix plus noble que les cèdres. sur toi la vie du monde est clouée Sur toi le Christ a triomphé : la mort a détruit la mort ! Gloire à toi, Jésus Sauveur, ta croix nous donne la vie » (H 164). Les grands rites du vendredi saint mettent en évidence ce regard vers la croix : la grande prosternation en silence, la parole proclamée, les grandes intercessions, la vénération de la croix et la communion au corps brisé.

0

Samedi saint

Réf. Missel du dimanche

Le Samedi saint ne comporte ni l’Eucharistie, li la liturgie de la Parole. On y célèbre seulement la Prière des Heures.

0

Dimanche de Pâques

À Pâques, en célébrant la mémoire de la résurrection du fils de Dieu, c’est tout le mystère pascal qui est célébré sous un aspect particulier. Le Temps pascal débute avec la fête de Pâques et se clôt avec la Pentecôte.

« Christ est ressuscité ! Il a vaincu la mort et mis fin au règne de ses ennemis. Il siège à la droite du Père et nous ouvre les portes de son royaume. Suivons-le dans la joie. Alléluia » (antienne de Pâques).

Réf. Missel du dimanche

La célébration annuelle de la mort et de ma résurrection du Christ culmine dans la Nuit pascale, qui est la nuit sainte des chrétiens. Cette assemblée liturgique est, selon le mot de saint Augustin, la mère de toutes les saintes veillées. Cette nuit, les chrétiens rassemblés la passent d’abord à écouter la lecture de la parole de Dieu qui leur rappelle toute l’histoire du salut, de la création et de l’exode jusqu’à la résurrection de Jésus et son exaltation aux cieux. Durant les lectures, l’assemblée est éclairée par le cierge pascal.

La nuit s’achève dans la célébration des sacrements de la Pâque : le Baptême par lequel l’homme meurt avec le Christ pour vivre avec lui de sa vie nouvelle (Rm 6, 8), la Confirmation, qui marque le chrétien du sceau du Christ et lui donne l’Esprit Saint ; l’Eucharistie où, en prenant part au repas sacré de la Nouvelle Alliance, les disciples reconnaissent le Seigneur ressuscité quand le Christ leur rompt le pain (Lc 24, 35).

La nuit pascale apporte au chrétiens une anticipation de la joie de la Jérusalem nouvelle. Aussi retentit-elle du chant de l’alléluia.

Chanter la Semaine sainte

Sur TV.catholique.fr