Proposition de chants pour l’Assomption

Vitrail MariePar Agnès Pinardel-Minier, Adjointe au département de musique liturgique du SNPLS.

 

Les promotions épiscopales sont riches en chants dédiés à la Vierge (cote V) : 15 chants.

Tous ne concernent pas la solennité du 15 août. Certains se rapportent à la Nativité, d’autres à la Passion. Certains sont directement écrits pour l’Assomption, d’autres sont des actions de grâce pour toute solennité de l’humble Mère du Sauveur. Plusieurs sont donc possibles ce jour où l’on célèbre la montée aux cieux de Marie.

La fête du 15 août est très populaire, surtout dans les lieux de pèlerinages et les sanctuaires historiques. Chantons avec joie des cantiques à Marie, mais n’oublions pas que la messe célébrée ce jour-là est, comme toute messe, « l’action par laquelle Dieu, dans le Christ, sanctifie le monde, et du culte que l’humanité offre au Père, en l’adorant dans l’Esprit Saint par le Christ fils de Dieu » (constitution sur la Liturgie, art. 10).

Marie, « l’humble servante », ne sera pas au centre de la liturgie. Elle est montrée comme modèle de foi, d’espérance et de charité pour suivre le Christ. Le Concile indique dans sa Constitution sur l’Église (n°68) : « Tout comme dans le ciel, où elle est déjà glorifiée corps et âme, la Mère de Jésus représente et inaugure l’Église en son achèvement dans le siècle futur, de même sur cette terre, en attendant la venue du Jour du Seigneur, elle brille déjà comme un signe d’espérance assurée et de consolation, devant le peuple de Dieu en pèlerinage ».

Le chant d’entrée :

Il ouvre la célébration, favorise l’union des fidèles et introduit au mystère de la solennité (selon la PGMR). Nous proposions donc :
Avec Marie, jubilons d’allégresse (V 51-34, promotion épiscopale 2007). Refrain facile à reprendre par l’assemblée même si elle ne le connait pas. 2 ou 3 couplets au choix à prendre parmi les 4 couplets qui sont possibles ;
– Béni sois-tu Seigneur en l’honneur de la Vierge Marie (V 24-CNA 617). 2 ou 3 couplets au choix à prendre parmi les 5 couplets qui sont approprié à la solennité ;

Comme une aurore qui surgit (V 289-1-CNA 619, promotion épiscopale 1997). Si vous disposez d’un chantre ou d’une chorale qui peuvent chanter les parties solistes, les 3 couplets sont possibles ;

Couronnée d’étoiles (V44-58) les couplets 3 et 4 sont expressément prévus pour l’assomption, c’est donc vraiment le moment de le chanter !

– La première en chemin (V 565) couplets 1, 2, 4 ;

Peuple de Dieu (K 128) avec les couplets 3,7, 8, 9 qui concernent Marie et dont la mélodie presque millénaire nous fait communier avec les générations de chrétiens nous ayant précédé.

– Regarde Seigneur tes enfants (V 40-88, promotion épiscopale 2003), seulement si vous disposez d’un chantre ou d’une chorale pouvant chanter les parties solistes.

 

L’acte pénitentiel a 4 formes possibles :

  • Messe de la Miséricorde  (AL 50-64, promotion épiscopale 2013), 2e formule du Missel
  • Messe pour une fête de la Vierge Marie (AL 182) ;
  • Messe IV pour les fêtes de la Bienheureuse Vierge Marie (AL 52-26) avec les invocations du jour ;
  • Ou l’un des ordinaire grégorien de la Vierge : IX  cum jubilo  ou X Alme Pater  (facilement utilisable en paroisse, même sans connaître le grégorien, puisque l’assemblée reprend la courte formule chantée par le chantre ou la chorale). Pour les Sanctus ou Agnus de ces 2 messes, la mise en place est plus difficile sans connaître, nous ne les proposons donc pas, mais ils sont bien sûr très appropriés pour ceux qui les connaissent)

 

Gloria :

  • de Angelis  grégorien VIII (promotion épiscopale 1995) ;
  • de Lourdes  (AL 189) ;
  • Messe du partage  (AL 23-09, promotion épiscopale 1995).

 

Le Psaume du jour

est le n°44 : Debout, à la droite du Seigneur, se tient la reine, toute parée d’or.

Ou celui de la veille, n° 131 : Monte Seigneur, vers le lieu de ton repos, toi, et l’arche de ta force !

Alléluia :

  • Alléluia dit du Magnificat (V 166 CNA 215-11) ;
  • Alléluia ! Magnificat  (V 22-20) ;
  • Messe de l’Annonciation (AL 51-39, promotion épiscopale 2014) ;
  • AL 121 (CNA 215-24).

 

Credo :

Pourquoi ne pas le solenniser en le cantillant (avec une psalmodie simple de 2-3 notes) ? Avec les 21 phrases du symbole des Apôtres ou les 34 du Symbole de Nicée ;

  • ou prendre la forme romaine festive du  Credo III  en alternance avec le célébrant, la chorale ou le chantre ;
  • ou la version en français  AL 69-47 si un chantre ou une chorale peuvent entraîner l’assemblée.

 

Prière universelle avec un refrain tel :

  • Par Notre Dame nous te prions ;
  • Seigneur avec Marie nous te prions (VU 66-89) ;
  • ou prendre à la place d’intentions, les Litanies de la Ste Mère de Dieu (VY 298) ;
  • ou la litanie mariale (VY 19-46).

 

Offertoire, procession des dons :

  • s’il y a de l’encens, l’orgue (et/ou d’autres instruments) peuvent jouer une pièce de répertoire ou improviser ; ou  des chanteurs (chorale ou solistes) donnent des extraits de pièces sacrées classiques sur la thématique mariale (Alain, Bach, Charpentier, Fauré, Gounod, Mozart, Palestrina, Pergolèse, Poulenc, Schubert, Vittoria…) ;
  • Si l’offrande est courte, ce peut être tout simplement un temps de silence ;
  • ou l’assemblée chante 2-3 couplets d’un chant d’offrande tel : Tout vient de toi (C 66-CNA234) parmi les couplets 1, 2, 4, 5, 10 ;
  • ou l’assemblée chante le très connu canon du Magnificat de Taizé (CNA-623).

 

Sanctus :

  • AL 44-03 (promotion épiscopale 2013) ;
  • de St Séverin (AL 20, promotion épiscopale 1995) ;
  • de l’Ermitage (AL 604, promotion épiscopale 1995) ;
  • Saint le Seigneur (AL 173).

 

Anamnèse :

  • Du Missel : il est grand (CL 1 CNA 261) ;
  • Proclamons le mystère de la foi… (CL3 CNA 266).

Notre Père :

  • missel romain (DL 2 CNA 282) ;
  • de Darasse (DLH 109-2 CNA 284, promotion épiscopale 1995) ;
  • de Kedroff (DL 23-33, promotion épiscopale 1995) ;
  • de Rimsky (D 82 CNA 285, promotion épiscopale 1995).

 

Agnus :

  • AL 200 (promotion épiscopale 1995) ;
  • AL 206 (promotion épiscopale 2013) ;
  • AL 44-04 (promotion épiscopale 2013) ;
  • Messe IV pour les fêtes de la Bienheureuse Vierge Marie (AL 52-26) ;
  • Messe pour une fête de la Vierge Marie (AL 182).

 

Communion :

Un chant de communion (cote D) peut être pris par tous. Il sera en lien avec le rite de communion et n’aura pas de lien spécifique avec Marie, car il n’y a pas de processionnal de communion typique de l’Assomption.

Ou bien, on laisse jouer l’orgue ou des instruments ou chanter la chorale ou des solistes pendant la procession. Ils pourront donner un extrait d’œuvre classiques mariale type : Magnificat, Salve Regina, Ave Maria, Ave Maris Stella, Sub tuum, Assumpta est Maria, In odorem ungentorum, Audi filia … ;

 

Après la communion

Un chant pris avec tous :

  • Magnificat en français (tons psalmodié)
  • ou Magnificat en latin (Ton royal de Dumont) ;
  • Toi qui ravis le cœur de Dieu (VP 136-2-CNA 372, promotion épiscopale 1999). Les 4 couplets sont possibles ;
  • Comme elle est heureuse et bénie (V 293-1- CNA 618, promotion épiscopale 2001). Couplets 1, 2, 6, 7 ;
  • Comme une aurore qui surgit (VZ 89-1- CNA 619, promotion épiscopale 1997). Les 3 couplets possibles (s’il y a un bon chantre pour alterner avec l’assemblée)
  • Sous ton voile de Tendresse (VP 56-48) les 3 couplets sont possibles ;

Ou un chant seulement avec une chorale :

  • Elle est bénie de Dieu (VP 44-34-4, promotion épiscopale 2203) ;
  • Femme revêtue de soleil  (VX 11-52-4, promotion épiscopale 2011) ;
  • Femme choisie selon ta promesse (VP 51-36, promotion épiscopale 2007) Prendre 3 couplets parmi 1, 3, 7, 11, 14, 17 ;
  • Hymne acathiste (VP 46-52) Prendre 3 ou 4 couplets ;
  • Magnificat choral (ZL 26-88-12, promotion épiscopale 1997) ;
  • Mère d’humanité (V 47-46-2, pour soliste et chorale promotion épiscopale 2005) ;
  • Une fille d’Israël (V 598, promotion épiscopale 1997)

 

Envoi :

  • Couronnée d’étoiles (V44-58) les couplets 3 et 4 sont expressément prévus pour l’assomption ;
  • Mon âme chante le Seigneur (V 193-CNA 626) en choisir 2 parmi les 4 couplets qui sont possibles ;
  • Salve Regina  grégorien traditionnel ;
  • Vierge de lumière (V223-CNA 631) prendre 2 couplets parmi 1, 3, 4, 5 ;
  • Vierge Sainte Dieu t’a choisie (V 136-CNA 632) 2 couplets à choisir parmi 2, 4, 5, 6, 12 ;
  • Vierge très pauvre (VP 57-68), prévu pour la fin d’office du soir (il est donc possible de le choisir pour terminer la messe anticipée du 14 aout, ou pour la messe du soir du 15) ;
  • Vous êtes sans pareille (V 10-CNA 633) choisir 2 couplets parmi les 4 qui sont possibles.

 

Approfondir votre lecture

  • partition 9

    Des chants pour nos célébrations d’obsèques

    Par Fabien Barxell, Responsable du département Musique au SNPLS   Ce répertoire a été proposé dans le cadre de la formation « Célébrer les funérailles dans un temps de mutation » organisée par le SNPLS en octobre 2017. Des mots de consolation et d’espérance. Des paroles qui ont fait leur preuve, enrichis de quelques textes…

  • Partition 4

    Chants et musique dans les célébrations de mariage

    Par Emmanuel Bellanger, Directeur du comité de rédaction de Narthex, ancien responsable du département de musique liturgique du SNPLS.   A l’occasion d’une célébration de mariage, les responsables (pasteurs et musiciens » se trouvent confrontés à des situations parfois délicates. Il s’agit de faire preuve d’un bel esprit de discernement qui cherche à accueillir les fiancés tels…

  • Chants pendant une cérémonie de mariage

    Quelques pistes sur la musique aux mariages

    Par Agnès Pinardel-Minier, Adjointe au département de musique liturgique du SNPLS.   « On ne peut rien avoir de plus festif et de plus joyeux dans une célébration qu’une assemblée qui, tout entière, exprime sa foi et sa piété par le chant.» – Musicam Sacram, n° 16 Les choix musicaux sont à la fois espaces de liberté et contraintes…