Proposition de chants pour la fête de la Croix glorieuse

Crucifix du Monastère des bénédictines à Saint-Thierry (51)

Crucifix du Monastère des bénédictines à Saint-Thierry (51)

Par Agnès Pinardel-Minier, adjointe musique du SNPLS

 

Cette fête de la Croix Glorieuse arrive en pleine rentrée scolaire et sera peut-être la messe de rentrée paroissiale, occasion de présenter les nouveaux arrivants de la paroisse : laïques, religieux ou prêtres et rassemblera les assemblées sous le signe du Christ glorieux (ressuscité), cœur de la foi chrétienne.

Soignez le choix des chants en privilégiant la qualité théologique et littéraire des textes, car ils imprègnent ceux qui les chantent et/ou les entendent.

Les chants liturgiques ne sont pas un ameublement sonore ou une occupation pour éviter l’ennui, ils sont constitutif du rituel et complémentaires des lectures de la Parole : « œuvres destinées au culte catholique, à l’édification des fidèles ainsi qu’à leur piété et à la formation religieuse » (Sacrosanctum concilium n°126), « il est nécessaire que les fidèles accèdent à la liturgie avec les dispositions d’une âme droite, qu’ils harmonisent leur âme avec leur voix » (Sacrosanctum concilium, n°11)

Il n’y a pas de lettre spécifique pour la solennité de Croix Glorieuse, mais dans les cotes SECLI, la catégorie la plus proche serait la Passion « H ». En chants des promotions épiscopales il se trouve :

  • Croix de lumière (H 30-89)
  • Dieu, au-delà de tout créé (H 10-89-6)
  • L’Église ouvre le livre (H 139/CNA 450)
  • Toi qui nous as créés (H 20-37)
  • Envoyés dans ce monde (H 20-35/CNA 443)

Dans les titres de chants (non promus) qui correspondent, sont aussi :

  • « Croix Glorieuse » H 61-18
  • et le psaume du jour : Ps. 77 de la croix Glorieuse année C (ZL 77-1 et ZL 77-5)

Autre chant promu dont le texte est approprié, même si cela ne se lit pas par sa cote (cantique biblique « Z ») :

  • C’était nos péchés qu’il portait (Z 8-1), cantique de St Pierre