Un essai de mise en oeuvre du livre PDG

Arnaud TouryArnaud Toury est curé de 5 paroisses nouvelles (75 communes) dans les Ardennes, il est recteur du  sanctuaire marial diocésain de Neuvizy, où la Vierge Marie est invoquée sous le nom de Notre-Dame de Bon Secours. Diplômé de l’Institut Supérieur de Liturgie en 2007, il est aujourd’hui délégué de pastorale liturgique et sacramentelle du diocèse de Reims et prêtre accompagnateur du service diocésain de la catéchèse de l’enfance.

 

Le sanctuaire de Notre-Dame-de-Bon-Secours ou Notre-Dame-du-bel-Amour à Neuvizy

Neuvizy est un petit village des Ardennes (08). En 1752, huit enfants découvrent dans la ramure d’un grand chêne, une petite statuette en bronze de la Vierge à l’enfant. Rapidement un lieu de pèlerinage populaire prend forme, et l’on vient prier Marie, dans le bois ou dans l’église, sous le double vocable de Notre-Dame de Bon Secours ou Notre-Dame du bel Amour.

Devenu sanctuaire marial diocésain, l’église de Neuvizy accueille depuis le mois de février 2017, une veillée de prière pour les souffrants, le vendredi soir une fois par mois. Il s’agit ici de proposer une démarche liturgique qui rejoigne l’attente dévotionnelle des fidèles.

 

Leurs attentes, d’ailleurs, sont variées, comme les situations pour lesquelles ils demandent la prière : maladie, épreuves professionnelles ou familiales, deuils, etc… En ce sens, la proposition rituelle doit recouvrir les demandes de protection, de délivrance, comme de guérison.

L’enjeu est d’offrir une réponse communautaire à des demandes individuelles. Et d’articuler cette réponse à l’esprit marial du lieu.

L’accent a été mis sur la solidarité dans la prière et dans la foi avec les personnes qui ne peuvent être présentes. Ce qui est signifié notamment dans l’intercession libre et dans la bénédiction d’aliments à partager.

Déroulement de la veillée de prière en quatre temps

Temps marial 

  • Chant à Marie ;
  • Mot dans lequel est signifié que Marie nous accueille, chacune et chacun avec les situations de souffrance que nous portons, et qu’elle nous invite à nous accueillir et nous porter les uns les autres ;
  • Geste d’accueil fraternel ;
  • Prière du sanctuaire adressée à Notre-Dame de Bon Secours, récitée tous ensemble ;
  • Chant de transition : Vierge bénie entre toutes les femmes, donne-nous ton Fils (V 116).

 

Temps de louange 

  • Récitation commune (en chœurs alternés) du Magnificat ;
  • Chant de louange.

 

Temps de la Parole 

  • Acclamation de l’évangile ;
  • Proclamation d’un évangile (récit de guérison, de miracle, de manifestation du Christ, etc…) ;
  • Temps de silence où chacun peut redire le mot, l’expression, la phrase qui l’a touché ;
  • Credo.

 

Temps de l’intercession

  • Prière d’intercession litanique à partir d’une des propositions du livre Protection Délivrance et Guérison ;
  • Intentions libres avec énoncé des prénoms des personnes pour lesquelles les participants veulent prier ;
  • Prière de délivrance ou de guérison : parmi les propositions du livre Protection Délivrance et Guérison, on prend une des formes adaptée aux circonstances ;
  • Signation : Les personnes qui le veulent peuvent s’avancer pour être marquées, sur le front, du signe de la croix ;
  • Prière du Notre Père dit tous ensemble ;
  • Mot d’envoi avec bénédiction de gâteaux ou d’autres aliments apportés par les participants en vue d’être partagés avec des personnes absentes, souffrantes ou isolées ;
  • Bénédiction de l’assemblée ;
  • Chant d’envoi.

L’ensemble de cette veillée se déroule de 19h à 19h40/19h45.

 

Extrait du dossier Retour sur la session de présentation de l’ouvrage PDG