Debout, assis, à genoux

img_1723-daudePar Chantal de Thoury, Membre du Département national Servants d’autel

 

Au cours de la célébration eucharistique, des attitudes communes de tous les participants sont observées. Elles sont le signe de la communauté et de l’unité de l’assemblée, une expression universelle de la même foi. Chacun et ainsi engagé dans tout son être pour la rencontre avec Dieu. Quelles sont ces attitudes, ces positions corporelles et que signifient-elles ?

Debout

Dans la liturgie, être debout est l’attitude la plus importante car c’est debout que nous pouvons le mieux témoigner de la résurrection du Christ que nous célébrons au cours de l’Eucharistie. Dans la vie courante, se mettre debout devant quelqu’un est un geste de respect, de politesse. Nous retrouvons pendant la messe cette attitude de respect en présence de la Parole de Dieu, notamment lorsque nous écoutons l’Evangile. Nous sommes debout également lorsque nous proclamons notre foi, notre credo.

Assis

Après l’écoute de la Parole de Dieu ou après la communion, chacun dans l’assemblée se recueille et, être assis facilite ce besoin d’intériorité, ce besoin d’une prière personnelle.

A genoux

Traditionnellement, se mettre à genoux est une attitude pénitentielle, une attitude d’humilité, de repentir au regard du pardon que Dieu nous donne par le Christ. C’est également devenu une attitude d’adoration. Ainsi pendant la consécration, certains membres de la communauté paroissiale s’agenouillent.

 

Article extrait de la revue Servir n° 278