Prières eucharistiques modifiées, Joseph mentionné à la suite de Marie

prière eucharistiqueCité du Vatican, 19 juin 2013 (VIS).

 

La Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrement a émis le 1er mai 2013 un décret disposant que dans les prières eucharistiques III et IV du Missel romain, sera désormais mentionné Joseph à la suite de Marie : depuis toujours les fidèles manifestent une dévotion constante et ininterrompue envers saint Joseph, l’époux chaste de la Mère de Dieu et patron de l’Eglise entière, au point que Jean XXIII demanda au cours du concile que son nom soit ajouté au Canon romain.

Benoît XVI a reçu bien volontiers les nombreuses requêtes écrites que le Pape François vient satisfaire « considérant la plénitude de la communion des saints… qui nous conduisent au Christ et nous unissent à lui… Sur le texte typique latin, la Congrégation a préparé les diverses versions des principales langues modernes.

Approfondir votre lecture

  • 5 mars 2014 : Elévation eucharistique, lors de la célébration des Cendres, à la paroisse Saint-Denys du Saint-Sacrement, Paris (75) France.

March 5, 2014 : Ash wednesday celebration, Paris (75) France.

    L’eucharistie, une expérience bouleversante

    Par Philippe Barras, Directeur-adjoint de l’ISL, du CIPAC de Lille et directeur de rédaction de La Maison-Dieu.   La liturgie est le lieu où la foi se révèle dans une expérience. Mais, de quelle expérience parle-t-on ? L’expérience du moment, d’une action commune qui donne sens à nos existences ? L’expérience acquise, née de ce qui…

  • 14 novembre 2007: Communion lors de la messe des étudiants qui, traditionnellement, marque le début de l¿année universitaire des jeunes catholiques franciliens, Notre Dame de Paris (75), France.

    La dimension missionnaire de l’Eucharistie

    Par Philippe Barras, Directeur-adjoint de l’ISL, du CIPAC de Lille et directeur de rédaction de La Maison-Dieu.   « La liturgie – et plus particulièrement l’eucharistie – est le somment auquel tend toute l’action de l’Église et en même temps la source d’où découle toute sa vertu »[1]. Cette affirmation du dernier Concile est maintenant bien…