Accomplissement des écritures et liturgie dominicale

Bible lors célébrationPar Yves-Marie Blanchard, Prêtre exégète, spécialisé dans les écrits johanniques, il est professeur à l’ISL.

 

« Accomplir les Écritures : depuis quelques années, cette formule attire et inquiète. » Présentant en ces termes le deuxième volume du grand œuvre de Paul Beauchamp, L’Un et l’Autre Testament : 2. Accomplir les Écritures, l’éditeur souligne la difficulté d’aborder un motif, dont on pressent par ailleurs l’intérêt, voire l’actualité, eu égard aux nouvelles perspectives affectant la théologie biblique.

Une question difficile

Cet embarras se confirme quand on considère le petit nombre d’études, au moins en langue française, consacrées à une question pourtant pressentie comme essentielle. Ainsi, depuis l’ouvrage de Pierre-Marie Beaude, justement intitulé L’Accomplissement des Écritures et principale ment consacré à « l’histoire des systèmes de représentation de l’idée d’accomplissement», il n’y a guère que Paul Beauchamp pour être incessamment revenu sur notre notion centrale, dans le cadre d’une herméneutique attachée à l’ensemble du corpus biblique, considéré du point de vue de la totalité du livre dans son état achevé. L’accomplissement y est présenté comme « le travail de l’Un qui fait converger les figures vers un centre transcendant ».

Les critères principaux de la figure, au nombre de cinq (centralité, répétitivité, corporéité, déficience, choix de liberté) trouvent dans le « mystère » christique le centre qui tout à la fois les achève et les transcende, dans une épiphanie du sens, portant la corporéité à l’invisible et faisant de la déficience le lieu de l’excès. Une telle affirmation suppose le « franc-parler », la « parrhêsia » du Nouveau Testament, c’est-à-dire la référence à une instance hors texte, assumée par le corps ecclésial et instituant la jonction des deux Testaments comme la clé de voûte de la notion de Canon. Bref, l’accomplissement de l’Écriture paraît constituer un principe herméneutique majeur, dans l’appréhension d’un corpus biblique qui n’est pas seulement le fruit d’une accumulation quelque peu gratuite de morceaux parfaitement hétéroclites, mais reçoit de sa lecture dans le corps social chrétien un certain nombre de règles structurantes, dont la plus visible tient à l’articulation des deux Testaments.

La difficulté à honorer la problématique de l’accomplissement, comme essentielle à l’herméneutique biblique, n’est pas l’apanage des théologiens. Elle figure aussi bien dans le grand public chrétien, confronté à la dualité des Testaments, du fait du principe typologique présidant au cycle des lectures dominicales.

On le sait, la première lecture est habituellement choisie en fonction de la péricope évangélique, dont elle est supposée préparer ou éclairer la lecture. Or, pour beaucoup de chrétiens, ce rapprochement n’est pas perçu comme signifiant, soit que le manque de formation biblique rende parfaitement abscons l’abord des textes vétéro-testamentaires, soit que demeure, plus ou moins consciemment, le préjugé marcionite à l’égard d’un Ancien Testament, considéré comme inégal au Nouveau, voire contradictoire à la Révélation véritable inaugurée en Christ.

[…] Télécharger l’article intégral ci-contre

 

Article extrait de la revue La Maison-Dieu, n°210, 1997, p 51-65.

 

Approfondir votre lecture

  • 27 janvier 2015 : Le pape François célèbre une messe dans la chapelle de la Résidence Sainte Marthe au Vatican.
DIFFUSION PRESSE UNIQUEMENT

EDITORIAL USE ONLY. NOT FOR SALE FOR MARKETING OR ADVERTISING
January 27, 2015: Pope Francis celebrates a mass in the chapel of Santa Marta (Sanctae Marthae), Vatican.

    Catéchèse du pape sur l’Eucharistie : « Entrer dans la victoire du Ressuscité »

    Par le pape François, Audience générale du 22 novembre 2017   Ce propos du pape François est le troisième du cycle de catéchèses données par le pape François sur la messe et l’eucharistie. « La messe est le mémorial du Mystère pascal du Christ »[/vc_column_text][bea-video title="Audience générale du 22 novembre 2017" video="https://youtu.be/QeL9GFAYuE4"][/vc_column][vc_separator color="chino"][vc_column_text css=".vc_custom_1510935960664{padding-top: 5px !important;padding-right: 5px !important;padding-bottom: 5px…

  • 24 décembre 2013 :  Messe de Noël. Messe des familles (19h), Eglise de la Trinité, Paris (75), France.

Decembre 24, 2013: Christmas Mass. Mass for the families. Eglise de la Trinité, Paris, France.

    La liturgie, lieu privilégié de la parole de Dieu

    Par Jacques Rideau, Prêtre du diocèse de Luçon, ancien directeur du SNPLS   Concernant l’importance de la sainte Écriture pour la liturgie, on peut retenir trois orientations déterminantes : la lecture plus abondante de l’Écriture, la dimension dialogale et le lien entre Parole et Sacrement.   Une lecture plus abondante de l’Écriture Davantage de textes La première est une décision…

  • Baptistère de l'église Notre-Dame des Anges à Bordeaux (33)

    De l’usage du baptistère en dehors du baptême

    Par Serge Kerrien, Diacre permanent et ancien directeur-adjoint du CNPL (aujourd’hui SNPLS) Depuis quelques années, les communautés chrétiennes ont pris conscience de l’importance du lieu du baptême. Et même si certains baptistères sont encore délaissés ou encombrés d’objets de toutes sortes, les curés et leurs équipes pastorales ont cherché et cherchent à redonner au baptistère toute sa place dans…