Chants et musique dans les célébrations de mariage

Partition 4

Par Emmanuel Bellanger, Directeur du comité de rédaction de Narthex, ancien responsable du département de musique liturgique du SNPLS.

 

A l’occasion d’une célébration de mariage, les responsables (pasteurs et musiciens » se trouvent confrontés à des situations parfois délicates. Il s’agit de faire preuve d’un bel esprit de discernement qui cherche à accueillir les fiancés tels qu’ils sont et à les faire entrer dans le mystère du sacrement. 

Le choix des chants

Le choix de ce qui sera chanté et joué est primordial pour les fiancés. Il est un reflet de leur passé. Dans la plupart des cas, ils n’ont qu’un lointain souvenir du répertoire liturgique que l’on chantait dans leur enfance et qui nous paraît aujourd’hui bien démodé. C’est pourtant sur ces chants que s’appuie l’expression de leur propre foi, à quelque degré qu’elle se trouve. Avant de faire des propositions nouvelles, il est important de percevoir ce qui s’exprime dans les cantiques suggérés, comment la foi de l’Eglise est susceptible de résonner dans le coeur des fiancés. Le choix d’autres chants permet alors d’articuler ce qui habite profondément ceux qui se marient avec ce qui les ouvrira à l’accueil du don de Dieu.

Pourquoi ne pas s’appuyer sur le texte d’un chant liturgique au cours des rencontres de préparation ? Le recueil Chants notés de l’Assemblée (Bayard 2001) en propose quelques-uns, de styles variés, qui mettent l’accent sur divers aspects de la liturgie du sacrement de mariage : chants de louange, comme Louez le Seigneur (n°711) ou Pour une alliance avec toi (n° 714), chant de confiance, comme Nous bâtirons notre maison (n° 712), chants nourris de l’Ecriture, comme Par le souffle de ton Esprit (n°713).

Le chant d’un psaume, expression lyrique de l’expérience humaine, aura aussi la capacité de traduire ce que vivent les fiancés : psaume de louange, comme les psaumes 32, 33 ou 102, ou psaume de confiance, comme le psaume 111.

Le choix de la musique instrumentale

La question du choix de la musique instrumentale est plus difficile : nous savons combien la musique touche de très près les sensibilités. Dans ce domaine plus encore que dans celui du chant liturgique, un parcours sera vécu avec les fiancés.

La musique jouée au cours d’une célébration de mariage produit en eux un écho dont nul ne peut soupçonner l’ampleur éventuelle. L’instrumentiste se trouve souvent confronté à des demandes inattendues, voire extravagantes ou tout simplement irréalisables matériellement. Le dialogue engagé à partir de ces demandes est lui aussi chemin d’approfondissement : pourquoi ce choix ? Que représente cette musique pour les fiancés ? La cérémonie religieuse est-elle le meilleur lieu pour que cette musique soit entendue comme elle doit l’être ? etc. Beaucoup de questions se posent et permettent des prises de conscience. Pourtant, plusieurs obstacles se dressent souvent et empêchent une démarche sereine dans les choix.

 

[…] Télécharger l’intégralité de l’article ci-contre.

Approfondir votre lecture

  • Septembre 2015 : Messe de funérailles, France.

September 2015: Funeral mass, France.

    Le chant du dernier adieu dans la liturgie des funérailles

    Par Gérard Tracol, Responsable Musique et Liturgie du diocèse de Viviers   Le chant du dernier adieu intervient dans la célébration des funérailles au terme d’un cheminement : ce chant de confiance qui redit la foi en la Résurrection doit permettre à toute la communauté et à la famille de « remettre » le défunt à Dieu. Le chant du lâcher prise Évocation de la vie du défunt qui nous rattache…

  • Partition 2

    L’histoire du chant grégorien, chant propre à la liturgie romaine

    Par Frère Daniel Saulnier L’Eglise romaine, qui n’a pas pris moins de vingt siècles pour opérer un discernement sur l’ensemble des musiques nées de la liturgie, a récemment décidé de reconnaître la valeur du chant grégorien, en l’estampillant du label : « chant propre à la liturgie romaine ». Pourtant, reconnaissons-le, dans la pratique des paroisses, l’usage de ce chant…

  • 24 mai 2014 : Le pape François priant silencieusement au bord du Jourdain au site du baptême du Christ, de Béthanie, à l'ouest d'Amman, Jordanie.

May 24, 2014: Pope Francis prays in fron of the river Jordan in Bethany beyond the Jordan river, the site of Christ's baptism, west of Amman, Jordan.

    Choisir des chants pour la fête du baptême du Seigneur

    Par Agnès Pinardel-Minier, département Musique du SNPLS   En plus des propositions du temps de Noël « F », temps liturgique caractérisé par les chants traditionnels. Voici quelques chants complémentaires et plus spécifiques au baptême du Seigneur. L’ordinaire de la messe restera le même que celui pris depuis le jour de Noël (les 3 semaines…