Le sacrement de mariage, un acte d’Eglise

1er septembre 2012: Mariage de Sophie et Alexandre à l'égl. Saint Denys du Saint Sacrement, Paris (75), France. September 1st, 2012: Marriage of Sophie and Alexandre in the church Saint Denys du Saint Sacrement, Paris (75), France.

cérémonie de mariage

Par Hélène Bricout, Professeur d’histoire et de théologie de la liturgie à l’Institut supérieur de liturgie (ISL – ICParis)

 

 Si le mariage est un sacrement, c’est qu’il est un événement ecclésial, comme tous les sacrements. Le faire percevoir est essentiel, car la privatisation du mariage est une réelle tentation aujourd’hui. Or il arrive souvent que notre langage, loin de clarifier la dimension ecclésiale du sacrement de mariage, l’obscurcisse. Tel est le cas lorsque l’on dit par exemple que les conjoints « se donnent » ou « s’échangent » le sacrement. Un peu de précision s’impose.

En quoi consiste l’ecclésialité du mariage sacramentel ?

Un sacrement est un acte d’Église qui commémore et manifeste le don que Dieu fait à son peuple. Le mariage le fait de différentes manières :

– Puisque « l’amour est la vocation fondamentale et innée de tout être humain »[1], et que la capacité à aimer est un don que Dieu fait à tous, on peut admettre que le mariage sacramentel – monogame et indissoluble – constitue la forme conjugale la plus apte à réaliser cette vocation. Et puisque Jésus a donné par toute sa vie, sa mort et sa résurrection, un exemple inégalé du don de soi par amour, les chrétiens, ses disciples, s’engagent à suivre ce chemin de don de soi dans le mariage. Ainsi, leur amour conjugal n’est pas un épisode isolé de l’histoire du monde, mais un lieu où se manifeste concrètement l’amour inconditionnel de Dieu pour l’humanité.

– Pour réaliser le don de soi dans le mariage, les époux reçoivent l’aide de l’Esprit, grâce d’amour donnée aux conjoints, qui les précède et les accompagne tout au long de leur vie.

– La bénédiction nuptiale, ainsi que nous l’avons dit dans l’article précédent, est constituée d’un triple envoi en mission[2] : mission ecclésiale des époux, car c’est en tant que baptisés mariés qu’ils sont envoyés ; mission baptismale des chrétiens à accomplir en couple (aimer Dieu et son prochain, offrir sa vie au Père, annoncer l’Évangile, et lutter contre le mal sous toutes ses formes.

– « Les époux sont pour l’Église le rappel permanent de ce qui est advenu sur la croix »[3]. En les accompagnant et en célébrant des mariages, l’Église fait mémoire et célèbre en même temps l’inconditionnalité et la puissance de l’amour de Dieu, à l’œuvre dans un couple en particulier.

 

[…] Télécharger la suite de l’article ci-contre

[1] Les tâches de la famille chrétienne, n° 11. Exhortation apostolique « Familiaris Consortio » de Jean-Paul II, éd. du Cerf, Paris, 1981. // [2] La triple mission des baptisés peut s’exprimer en mission de « prêtres, prophètes et rois », comme le fait le Rituel du baptême. // [3] Les tâches de la famille chrétienne, n°13.

Approfondir votre lecture

  • MD289_couverture web

    Un nouveau numéro de la Maison-Dieu sur le mariage

    Un nouveau numéro de La Maison-Dieu consacré au mariage vient de paraître aux éditions du Cerf. 289ème du nom, il propose des articles de recherches théologiques et pastorales sur le sacrement de mariage. Vous trouverez également dans cet ouvrage une contribution signée par Edouard Cothenet sur la nouvelle traduction du Notre Père qui sera officielle à partir du 3…

  • Idée de rencontre, complémentarité, choisir deux contenants identiques ou de taille différente, des végétaux s'étirant l'un vers l'autre

    Fleurir pour un mariage

    Par Dominique Chipiloff, Ancien membre du département Fleurir en liturgie, Dijon Pourquoi ? La célébration religieuse a un aspect très personnel, les futurs mariés peuvent exprimer les valeurs fondant leur projet de vie et pas seulement leur rêve festif. Mais les revues de décoration, les émissions de télé-réalité et les séries anglo-saxonnes ont un impact sur…

  • Juillet 2012 : Mariés lors de leur messe de mariage, France.


July 2012 : catholic wedding in France.

    Que requiert le droit canonique pour le mariage ?

    Par Cédric Burgun, Prêtre, Enseignant à la Faculté de droit canonique de l’Institut catholique de Paris   Fonder le mariage La question des prérequis au sacrement de mariage est régulièrement posée. Mais dans l’accompagnement pastoral des fiancés, il y a la tentation d’aller de suite à la catéchèse et à l’enseignement spirituel et liturgique, en oubliant…