Chants et musique dans les célébrations de mariage

Partition 4

Par Emmanuel Bellanger, Directeur du comité de rédaction de Narthex, ancien responsable du département de musique liturgique du SNPLS.

 

A l’occasion d’une célébration de mariage, les responsables (pasteurs et musiciens » se trouvent confrontés à des situations parfois délicates. Il s’agit de faire preuve d’un bel esprit de discernement qui cherche à accueillir les fiancés tels qu’ils sont et à les faire entrer dans le mystère du sacrement. 

Le choix des chants

Le choix de ce qui sera chanté et joué est primordial pour les fiancés. Il est un reflet de leur passé. Dans la plupart des cas, ils n’ont qu’un lointain souvenir du répertoire liturgique que l’on chantait dans leur enfance et qui nous paraît aujourd’hui bien démodé. C’est pourtant sur ces chants que s’appuie l’expression de leur propre foi, à quelque degré qu’elle se trouve. Avant de faire des propositions nouvelles, il est important de percevoir ce qui s’exprime dans les cantiques suggérés, comment la foi de l’Eglise est susceptible de résonner dans le coeur des fiancés. Le choix d’autres chants permet alors d’articuler ce qui habite profondément ceux qui se marient avec ce qui les ouvrira à l’accueil du don de Dieu.

Pourquoi ne pas s’appuyer sur le texte d’un chant liturgique au cours des rencontres de préparation ? Le recueil Chants notés de l’Assemblée (Bayard 2001) en propose quelques-uns, de styles variés, qui mettent l’accent sur divers aspects de la liturgie du sacrement de mariage : chants de louange, comme Louez le Seigneur (n°711) ou Pour une alliance avec toi (n° 714), chant de confiance, comme Nous bâtirons notre maison (n° 712), chants nourris de l’Ecriture, comme Par le souffle de ton Esprit (n°713).

Le chant d’un psaume, expression lyrique de l’expérience humaine, aura aussi la capacité de traduire ce que vivent les fiancés : psaume de louange, comme les psaumes 32, 33 ou 102, ou psaume de confiance, comme le psaume 111.

Le choix de la musique instrumentale

La question du choix de la musique instrumentale est plus difficile : nous savons combien la musique touche de très près les sensibilités. Dans ce domaine plus encore que dans celui du chant liturgique, un parcours sera vécu avec les fiancés.

La musique jouée au cours d’une célébration de mariage produit en eux un écho dont nul ne peut soupçonner l’ampleur éventuelle. L’instrumentiste se trouve souvent confronté à des demandes inattendues, voire extravagantes ou tout simplement irréalisables matériellement. Le dialogue engagé à partir de ces demandes est lui aussi chemin d’approfondissement : pourquoi ce choix ? Que représente cette musique pour les fiancés ? La cérémonie religieuse est-elle le meilleur lieu pour que cette musique soit entendue comme elle doit l’être ? etc. Beaucoup de questions se posent et permettent des prises de conscience. Pourtant, plusieurs obstacles se dressent souvent et empêchent une démarche sereine dans les choix.

 

[…] Télécharger l’intégralité de l’article ci-contre.

Approfondir votre lecture

  • Idée de rencontre, complémentarité, choisir deux contenants identiques ou de taille différente, des végétaux s'étirant l'un vers l'autre

    Fleurir pour un mariage

    Par Dominique Chipiloff, Ancien membre du département Fleurir en liturgie, Dijon Pourquoi ? La célébration religieuse a un aspect très personnel, les futurs mariés peuvent exprimer les valeurs fondant leur projet de vie et pas seulement leur rêve festif. Mais les revues de décoration, les émissions de télé-réalité et les séries anglo-saxonnes ont un impact sur…

  • 13 juillet 2010 : Cour de chant par Caroline GAULON lors des 10èmes Estivales de chant liturgique, Abbaye d'Ourscamp (60), France.

    Choisir des chants en fonction de l’année liturgique

    Des chants pour des rites L’action liturgique se déploie en des rites variés : l’ouverture n’est pas la communion, la proclamation de l’évangile est autre que la prière de louange. Soit qu’ils les accompagnent (chant de la fraction, processionnal de communion), soit qu’ils les fassent résonner au cœur de l’assemblée pour en magnifier les effets (chant de la…

  • 26 juin 2010 : Mariage de Laurène et Alexandre célébré par Francis LAPIERRE, diacre permanent, en l'égl. Saint Pierre Saint Paul, à Rueil Malmaison (92) France.

June 26 th, 2010 : Permanent deacon Francis LAPIERRE celebrate the mariage of Laurène and Alexandre in Saint-Pierre-Saint-Paul parish ch. Rueil Malmaison (92) France.

    Homélie et musique

    Par Michel Steinmetz On pourrait, d’emblée, et légitimement, se demander ce que l’homélie entretient comme rapport avec la musique. N’est-t-elle pas le lieu du discours parlé par excellence ? Ce temps où le ministre explicite et commente la parole de Dieu, l’actualise… La prédication rejoint le mouvement de la Révélation en étant un événement de communication ; elle…