Les grands moments d’une ordination diaconale

8 octobre 2011 : Un diacre nouvellement ordonné donne la communion lors de sa messe d'Ordination, Cath. Notre Dame, Paris (75) France. October 8th, 2011 : Ordination of permanent deacons, Notre Dame Cath. Paris (75) France.

8 octobre 2011 : Un diacre nouvellement ordonné donne la communion lors de sa messe d’Ordination, Cath. Notre Dame, Paris (75).

Au début de la célébration

Appel du candidat

L’évêque :  » Que celui qui va être ordonné diacre s’avance  » L’ordinand :  » Me voici !  »  C’est l’Eglise qui appelle le futur diacre, et c’est librement que le candidat se présente comme Moïse s’est présenté à l’appel de son nom devant le buisson ardent. Par ces quelques pas, celui qui va être ordonné manifeste publiquement son désir de mettre ses pas dans ceux du Christ, d’être entraîné plus loin qu’il ne l’aurait soupçonné.

Présentation du candidat

Le responsable de la formation présente le candidat à l’évêque, retraçant son parcours d’homme et de foi. Devant le peuple de Dieu, le candidat est présenté afin que tous prennent connaissance de son parcours. Cette présentation est aussi un résumé, en quelque sorte, de l’enquête auprès du peuple de Dieu afin de mieux connaître le candidat une fois que ce dernier a fait sa demande. Les pasteurs sont issus du peuple de Dieu, ce dernier peut donc témoigner que le candidat a ou non les aptitudes requises.

L’engagement au célibat

L’Evêque : « Vous êtes prêt à vous engager au célibat. Voulez-vous, pour signifier le don de vous-même au Christ Seigneur, garder toujours cet engagement à cause du Royaume des Cieux, en vous mettant au service de Dieu et de votre prochain ? » L’ordinand : Oui, je le veux. Par cet engagement, le candidat va signifier par sa vie la présence du Royaume de Dieu déjà là et pas encore. La disponibilité de son état de célibataire sera une ouverture vers les autres et donc vers Dieu, une manière de se donner pleinement à la suite du Christ, une manifestation d’un choix libre en vue du ministère de prêtre.

Pour un ordinand marié, il n’y a pas d’engagement au célibat, mais une demande d’acceptation de l’épouse : « l’Eglise me demande d’ordonner diacre votre mari. Acceptez-vous tout ce que le diaconat qu’il va recevoir apportera de nouveau dans votre couple et votre vie de famille ? » – « Oui, je l’accepte ».

Liturgie de l’ordination

Invocation de l’Esprit Saint : Veni Creator Spiritus

Le temps de l’ordination commence par le chant « Veni, creator spiritus » (Viens Esprit créateur) pour invoquer l’Esprit Saint, don de Dieu à ceux qu’Il appelle. . « Dieu donne ton Esprit Saint à celui que tu as choisi. Donne ton Esprit à tes enfants afin qu’ils continuent de témoigner de ta grâce au monde ». Si Dieu donne son Esprit largement, bien souvent, c’est nous, les réceptacles de ce don inestimable, qui ne prenons pas la mesure du don qui nous est fait. Ne nous lamentons pas, invoquons, prions Dieu de nous rendre toujours plus disponibles et attentifs à recevoir les sept dons de son Esprit.

Interrogation de l’ordinand

L’Evêque interroge le futur diacre L’Evêque : Fils bien-aimé, avant d’être ordonné diacre, il convient que vous déclariez devant l’assemblée votre

intention de recevoir cette charge. Voulez-vous être consacré à la diaconie de l’Église par l’imposition de mes mains et le don du Saint Esprit ? L’ordinand : Oui, je le veux. L’Evêque : Voulez-vous accomplir votre fonction de diacre avec charité et simplicité de cœur, pour aider l’évêque et ses prêtres, et faire progresser le peuple chrétien ? L’ordinand : Oui, je le veux. L’Evêque : Voulez-vous, comme dit l’Apôtre, garder le mystère de la foi dans une conscience pure, et proclamer cette foi par la parole et par vos actes, fidèle à l’Évangile et à la Tradition de l’Église ? L’ordinand : Oui, je le veux. L’Evêque : Voulez-vous garder et développer un esprit de prière conforme à votre état et, dans la fidélité à cet esprit, célébrer la liturgie des Heures en union avec le peuple de Dieu, intercédant pour lui et pour le monde entier ? L’ordinand : Oui, je le veux. L’Evêque : Voulez-vous conformer toute votre vie aux exemples du Christ dont vous prendrez sur l’autel le corps et le sang pour le distribuer aux fidèles ? L’ordinand : Oui, je le veux, avec la grâce de Dieu.

Il s’engage alors : A exercer la charité et l’accueil des plus pauvres, A prier pour l’Eglise, son peuple et le monde, A suivre le Christ, avec la grâce de Dieu !

Par ce dialogue, l’ordinand s’engage à être conformé au Christ serviteur. En se conformant au Christ, il choisit de Le servir à travers l’Eglise et les hommes de ce temps. Nul ne sert l’Eglise sans servir les hommes et donc le Christ Jésus qui s’est fait l’un des nôtres. Ce service prend la dimension particulière du service de l’annonce de la Parole de Dieu et du service de la charité. Ce service se reçoit de Dieu, notamment dans la prière. L’ordinand promet donc de prier avec toute l’Eglise afin de louer Dieu en tout temps.

Télécharger la suite de l’article ci-contre.

Télécharger l’article complet en PDF :