« Pardonne-nous nos offenses », un regard de Mgr Habert

Mgr Jacques Habert Notre Père

Par Monseigneur Jacques Habert, Évêque de Séez, en charge de la Pastorale du monde rural au sein du Conseil pour les mouvements et associations de fidèles

Ces quelques lignes sont extraites du commentaire du sixième verset du Notre Père paru dans l’ouvrage La prière du Notre Père. Un regard renouvelé aux éditions Bayard, Cerf et Mame en novembre 2017. 

… comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés

« Voilà une demande qui nous plonge d’emblée dans le monde dans lequel nous vivons, dans un monde où il y a de fait des offenses les uns envers les autres. Nous sommes ici dans l’ordre du constat. Les offenses, les conflits, les oppositions entre nous, voilà bien une caractéristique de notre nature humaine. Or la façon naturelle – humaine – de traiter cette question est souvent celle de la vengeance, avec l’engrenage infernal qu’elle implique nécessairement. Cette demande du Notre Père pose un principe, ou plutôt un objectif : l’offense peut être dépassée avec le pardon. »

La prière du Notre Père. Un regard renouvelé, p.70-71

Pour approfondir