Ablution

Du latin abluere : « enlever en lavant ». Action du prêtre qui, à la fin de la messe, après la communion, se lave les doigts à l’eau au-dessus du calice, puis essuie ce même calice avec le purificatoire. Si la mise au net des vases sacrés est faite par le diacre ou par un acolyte, le prêtre peut se laver les doigts dans un vase à ablution, préparé pour cet usage. Le mot est le plus souvent utilisé au pluriel : « faire les ablutions » ; il désigne parfois l’eau employée pour l’opération qui vient d’être dite. On appelle baptême par ablution ou par aspersion, l’acte baptismal par lequel on verse de l’eau sur la tête de la personne que l’on baptise ; le baptême par immersion, le plus significatif, comporte un bain ou plongeon de tout le corps. Voir Aspersion, Baptême, Immersion, Ondoiement.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous
droits réservés

Commander en ligne le Dictionnaire de Liturgie

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z