Chantre

Du latin cantor : « chanteur ». Personne à la voix exercée, qui a charge, seule ou avec d’autres, d’entonner ou d’exécuter les chants de la liturgie. Les chantres réunis constituent la schola ou « petit-chœur ». Le principal d’entre eux s’appelle le grand chantre, à qui reviennent les plus importants solos et la surveillance de la bonne exécution chorale, dans la célébration liturgique.

La place habituelle des chantres est au milieu des stalles du chœur, en vue d’animer plus facilement leur côté, exception faite des moments où ils se réunissent en schola. Lors des Solennités, deux ou quatre chantres — suivant l’importance des communautés — sont parés, c’est-à-dire revêtent la chape, et occupent une place spéciale ; en ce cas, l’alternance chorale se fait entre les chantres parés et le reste du chœur.

Ces diverses notations valent pour les chapitres des cathédrales et pour les monastères, car les chantres des paroisses ont à peu près disparu, remplacés par les animateurs de chant.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Commander en ligne le Dictionnaire de Liturgie

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z