Consécration

De « consacrer » qui signifie « rendre sacré ». La consécration est l’acte rituel vouant un objet ou une personne à Dieu (voir Sacré). L’Église présente à Dieu les objets ou les personnes qui, d’une manière exclusive, sont destinés au service divin ; mais c’est Dieu lui-même qui, par l’effusion de son Esprit, opère la consécration, dans les rites qu’il a institués ou qu’il a laissé l’Église organiser. On parle ainsi de la consécration des évêques, des prêtres et des diacres, de la consécration des vierges, de la consécration des églises (voir Dédicace) et des autels, de la consécration du saint chrême ; par contre, on parlera de la bénédiction d’un abbé, de la bénédiction du moine, de la bénédiction d’un calice, des cendres, des rameaux, de l’huile des malades et de l’huile des catéchumènes, etc.

La consécration par excellence reste celle qui change la substance du pain et du vin en la substance du corps et du sang de Jésus. Le moment de la « consécration » à la messe est celui où le prêtre prononce les paroles de l’institution eucharistique (voir Transsubstantiation).

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Commander en ligne le Dictionnaire de Liturgie

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z