Éphpheta

Mot araméen qui signifie « ouvre-toi ! ». Il est passé de la guérison du sourd-muet de l’Évangile (Mc 7, 34) à la célébration du bap­tême. A la fin du baptême d’un enfant, le célébrant peut toucher les oreilles et la bouche du nouveau baptisé en disant : « Que le Seigneur Jésus, qui a fait entendre les sourds et parler les muets, te donne de pouvoir bientôt écouter sa Parole et confesser ta foi à la louange et à la gloire de Dieu le Père ».

L’Ephpheta est un des rites ultimes dans l’acheminement d’un adulte au baptême ; il peut avoir lieu au jour même du baptême, avant la cérémonie. Le célébrant touche du pouce les oreilles et la bouche du catéchumène en disant : « Ephpheta, ouvre-toi, pour proclamer de bouche la foi reçue par l’écoute ».

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Commander en ligne le Dictionnaire de Liturgie

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z