Feu

La Vigile pascale commence par la bénédiction du feu, à partir duquel sera allumé le cierge pascal. Jésus a déclaré dans l’Évangile qu’il était venu allumer un feu sur la terre (Lc 12, 49) ; lui seul peut baptiser dans l’Esprit Saint et dans le feu (Mt 3, 11). Malgré tout, le symbolisme du feu n’est pas souligné pour lui-même, mais au titre de la lumière dont il est la source vivante ; l’oraison de bénédiction, en effet, commence ainsi : « Seigneur notre Dieu, par ton Fils qui est la lumière du monde, tu as donné aux hommes la clarté de ta lumière ; daigne bénir cette flamme qui brille dans la nuit ». Le feu nouveau est le symbole du Christ ressuscité, lumière qui a jailli de la nuit, mais le cierge pascal en sera un symbole plus durable.
Dans la plupart des liturgies de l’Église, on allume des cierges, symboles discrets de la propagation du feu de l’amour divin dans l’Esprit Saint, et de la vie du Christ ressuscité, lumière du monde.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Commander en ligne le Dictionnaire de Liturgie

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z