Latin

De latinum : « langue parlée dans le Latium (partie de l’Italie centrale) ». La liturgie de l’Église romaine a utilisé le grec pendant les deux premiers siècles de notre ère ; le passage du grec au latin s’est fait à Rome dans la seconde moitié du IIIe siècle ; l’Afrique a précédé quelque peu. Bien que le latin soit très largement resté, en Occident, une langue écrite jusqu’aux temps modernes, il n’était plus guère parlé en Gaule dès la fin du VIe siècle. Même si l’usage de la langue du pays s’est largement et légitime­ment répandu dans les célébrations, le latin reste la langue propre de la liturgie romaine, et doit être conservé (voir Langue). En particulier, « on veillera à ce que les fidèles puissent dire ou chanter ensemble, en langue latine, les parties de l’ordinaire de la messe qui leur reviennent » (Vatican II, Constitution sur la sainte Litur­gie, n° 54). Le Chant grégorien, chant propre de la liturgie romaine, est, en effet, lié au latin (voir Grégorien).

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Commander en ligne le Dictionnaire de Liturgie

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z