Martyr

Du grec martus : « témoin ». Le « martyr », qui proclame sa foi jusqu’au don de sa vie, est le « témoin » par excellence ; il est le parfait imitateur du « Christ Jésus qui, sous Ponce Pilate, a rendu son beau témoignage » (1 Tm 6, 13), lui que l’Apocalypse appelle le « Témoin fidèle » (1, 5). Les martyrs ont été les premiers saints à être honorés d’un culte liturgique dans l’Église ou, comme on dit, à être mis sur les autels (voir Dulie). En évocation de leur sang versé pour Dieu, les ornements liturgiques sont rouges. Les livres liturgiques ont un commun des martyrs et un formulaire spécial pour le temps pascal.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Commander en ligne le Dictionnaire de Liturgie

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z