Nunc dimittis

Premiers mots du Cantique de Siméon, repris à la fin de Complies. Ce court chant d’action de grâces, que rapporte saint Luc (2, 29-32), est, à la fin du jour, une expression privilégiée de gratitude, de paix et d’espérance. Le Nunc dimittis — « Maintenant, ô Maître souve­rain… » — est chanté solennellement lors de la procession prévue le 2 février pour la Fête de la Présentation du Seigneur au Temple (voir Chandeleur, Présentation).

Le texte du Nunc Dimittis

« Maintenant, Seigneur, tu laisses ton serviteur
S’en aller en paix, selon ta parole.
Car mes yeux ont vu ton salut,
Salut que tu as préparé devant tous les peuples,
Lumière pour éclairer les nations,
Et gloire d’Israël, ton peuple. » (Lc 2, 27-31).

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Commander en ligne le Dictionnaire de Liturgie

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z