Ordinaire

Du latin ordinarius : « qui est selon l’ordre ». L’Ordinaire par excellence est l’évêque, principe du sacrement de l’ordre en son diocèse, et ministre principal de toute la liturgie.

L’ordinaire de la messe est constitué par la succession organisée des parties invariables de la célébration eucharistique : on oppose l’ordinaire au propre. On appelle « temps ordinaire » l’ensemble des trente-quatre semaines qui se succèdent ordo veut dire « suc­cession ») dans l’intervalle des cycles de Noël et de Pâques (voir Année liturgique).

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Commander en ligne le Dictionnaire de Liturgie

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z
  • 7 juillet 2013 : Pemière messe de Fère Jean-Yves LEBEC, moine de la communauté Saint Jean, en la basilique de Vezelay (69), France.

July 7, 2013: First mass celebrated by brother Jean-Yves LEBEC, in the basilica of Saint Mary Magdalene, Vezelay, France.

    La signification du mot « ordinaire »

    Par Paul De Clerck, Curé d’une paroisse bruxelloise, professeur honoraire de l’Institut Catholique de Paris. Ordinaire, qu’est-ce à dire ? Est ordinaire, dans le langage courant, une chose dont se sert habituellement, quotidiennement, à la différence de réalités extra-ordinaires, comme le sont les fêtes, qui « sortent de l’ordinaire ». Le mot ordinaire qualifie donc les réalités coutumières à […]