Ostensoir

Du latin ostensor : « celui qui montre », le verbe ostendere voulant dire « montrer ». Pièce d’orfèvrerie destinée à recevoir l’hostie consacrée, contenue dans la lunule, pour l’exposer à l’adoration des fidèles. L’ostensoir comporte un pied et, plus haut, un motif ornemental doré ou argenté entourant l’espace laissé libre pour l’hostie : souvent, ce motif représente le rayonnement d’un soleil.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Commander en ligne le Dictionnaire de Liturgie

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z