Paix

Le rite de la paix se situe, à la messe, entre la doxologie qui suit l’embolisme du Pater et la prière silencieuse du prêtre avant la communion. Il comporte la prière pour la paix, seule oraison publique de l’Ordinaire de la messe adressée au Christ, le souhait de paix échangé entre le prêtre et les fidèles, le geste de paix, et le chant de l’Agnus Dei qui se termine par la demande : « Donne-nous la paix ».

Réconciliés avec Dieu et entre eux, par le renouvellement du sacri­fice du Christ, ayant chanté ensemble le « Notre Père », les fidèles peuvent se donner la paix avant de sceller leur lien dans la commu­nion. La paix n’est-elle pas le fruit par excellence du Mystère pascal (Jn 14, 27 ; 20, 19.20.26 ; cf. Ga 5, 22).

Traditionnellement, le geste ou le signe de la paix est le « baiser de paix », qui, en soi, est le plus expressif ; comme un tel geste n’est pas possible avec tout le monde, d’autres signes de paix sont en usage. En ce domaine, une grande discrétion et un respect des habitudes d’autrui constituent le premier signe de paix à offrir.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Commander en ligne le Dictionnaire de Liturgie

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z