Viatique

Du latin viaiicum : « provisions de voyage », via signifiant « route ». Le viatique est la communion eucharistique apportée à un malade proche de la mort, pour le fortifier en vue du « passage » vers la Patrie ; le Christ s’étant dit la « Voie » (Jn 14, 6), la réception de l’Eucharistie est le meilleur soutien pour la route vers la demeure qu’il nous a lui-même préparée.

Le rite du viatique, détaillé dans le rituel pour la communion et le culte eucharistique en dehors de la messe, ou dans le rituel du sacrement des malades, comporte, après les salutations initiales et un acte pénitentiel — éventuellement le sacrement de la pénitence —, une lecture brève de la Parole de Dieu, une rénovation succincte de la profession de foi baptimale, une Prière des fidèles pour le malade guetté par la mort, la récitation du « Notre Père », la communion, la prière de conclusion et la bénédiction.

Après l’acte pénitentiel ou le sacre­ment de la pénitence, le prêtre peut donner l’indulgence plénière in articulo mortis. Il est possible, si le malade ne peut plus supporter de nourriture solide, de donner la communion sous la seule espèce du vin.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés

Commander en ligne le Dictionnaire de Liturgie

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z