« Foi et art, créativité humaine et oeuvre de Dieu » discours du pape Jean-Paul II en novembre 2004

Extrait du DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX PARTICIPANTS À LA IXe SÉANCE PUBLIQUE
DES ACADÉMIES PONTIFICALES

« Foi et art, créativité humaine et œuvre de Dieu »

1.[…] En deux mille ans d’histoire, l’Eglise a parcouru de tant de façons la voie de la beauté à travers des œuvres d’art sacré, qui ont accompagné la prière, la liturgie, la vie des familles et des communautés chrétiennes.

De splendides chefs d’œuvres d’architecture, de peinture, de sculpture et des miniatures, des œuvres musicales, littéraires et théâtrales, ainsi que d’autres œuvres d’art, considérées à tort comme « mineures », constituent d’authentiques trésors, qui nous ont fait comprendre, à travers le langage de la beauté et des symboles, la profonde syntonie qui existe entre foi et art, entre créativité humaine et œuvre de Dieu, auteur de toute beauté authentique.

3. L’humanité d’aujourd’hui pourrait-elle jouir d’un aussi vaste patrimoine artistique si la communauté chrétienne n’avait pas encouragé et soutenu la créativité de nombreux artistes en leur proposant, comme modèle et source d’inspiration, la beauté du Christ, splendeur du Père ?

Toutefois, afin que la beauté brille de toute sa splendeur, elle doit être unie à la bonté et à la sainteté de vie; il faut donc faire resplendir dans le monde, à travers la sainteté de ses fils, le visage lumineux de Dieu bon, merveilleux et juste.

C’est ce que demande Jésus à ses disciples dans le Discours de la Montagne: « Ainsi votre lumière doit-elle briller devant les hommes afin qu’ils voient vos bonnes œuvres et glorifient votre Père qui est dans les cieux » (Mt 5, 16).

Si l’on veut que le témoignage des chrétiens ait une influence également dans la société actuelle, celui-ci ne peut manquer de se nourrir de beauté, afin de devenir le miroir éloquent de la beauté de l’amour de Dieu.

4. Je m’adresse en particulier à vous, chers académiciens et artistes! Tel est précisément votre devoir : alimenter l’amour pour tout ce qui est expression authentique du génie humain et reflet de la beauté divine.

Dans la Lettre aux Artistes, j’ai souligné que l’Eglise attend de votre collaboration qu’elle « suscite une nouvelle « épiphanie » de la beauté en notre temps et apporte des réponses appropriées aux exigences de la communauté chrétienne ».

Soyez toujours conscients de votre mission et que le Seigneur vous aide à l’accomplir de façon efficace !

A tous les académiciens, et en particulier aux membres de la « Pontificia Insigne Accademia di Belle Arti e Lettere dei Virtuosi al Pantheon », j’exprime ma satisfaction et ma gratitude pour l’activité accomplie et je souhaite que, grâce à la contribution de tous, soit promu un nouvel humanisme chrétien, capable de parcourir la voie de l’authentique beauté, et de l’indiquer à tous comme itinéraire de dialogue et de paix entre les peuples.

Mardi 9 novembre 2004