Fleurir au Temps pascal

Composition florale autour du cierge pascal.

Composition florale autour du cierge pascal.

Par Marie-Jeanne Pilleux, Membre du Bureau de Fleurir en liturgie

Le Temps pascal est une dilatation du jour de Pâques, cinquante jours célébrés dans la joie et l’exultation comme si c’était un jour de fête unique ou mieux un grand dimanche (Saint Augustin).

En méditant les textes de ces jours de fête, je retiens des mots qui inspireront la forme, le choix des feuillages et les couleurs des fleurs qui composeront le bouquet situé au pied du cierge pascal : Incarnation – Résurrection- lumière – joie – espérance – force de l’Esprit – langage de feu des disciples du Christ.

Le support

Choisissons des contenants bien ancrés dans le sol, symbole de notre enracinement en Christ et d’une couleur claire. Ici, deux formes ont été retenues : un contenant assez haut, droit, et une coupe basse de même couleur.
Les feuillages

De ces deux contenants partiront des branches vaporeuses et légères qui remontent vers le cierge pascal tandis que d’autres retombent vers la coupe basse. Le 2e contenant plus bas recevra les mêmes feuillages aux formes souples se dirigeant vers l’autel.

Le choix des feuillages est large, la nature nous offrant une multitude de variétés de persistants mais aussi de branches fleuries de printemps telles que le forsythia, le kerria, ou par exemple la spirée. Que nos fleurs par leur jaillissement symbolisent cette renaissance à une vie nouvelle en Jésus ressuscité.

Les fleurs et végétaux

Des fleurs claires et lumineuses dans des tons jaunes, oranges ou rouges suivant la fête célébrée, sans oublier le blanc qui a toute sa place, sont choisies selon la forme qu’elles ont prise dans la nature. On mettra en valeur le point focal de la composition par l’apport de fleurs très épanouies.

On terminera les bouquets en ajoutant une note de verdure au cœur de ceux-ci : fougères, bergénia, aralia ou tout autre feuillage plein.

Alleluia, chantons le Ressuscité ! Que nos compositions soient symbole de lumière, d’espérance et de renaissance dans l’Esprit.

Télécharger l’article complet en PDF :

Sur tv.catholique.fr

Un Temps pour la Création

Comment vivre ce temps, pleinement ? Eléments de réponse avec Elena Lasida, chargée de mission écologie et société à la Conférence des évêques de France.

Approfondir votre lecture

  • C 395-p 14-Chaylard-fleurir paques 2

    Fleurir le temps de Pâques

    Alléluia ! Christ est ressuscité ! La Vie a vaincu la mort ! Une bonne nouvelle qui se chante, qui se danse et fait déborder de joie l’Eglise tout entière ! Résurrection ! … Lumière, paix, couleurs, élan, beauté, abondance, recueillement aussi !

  • Avril 2006 : Arbre en fleur au village des Pruniers, France.

    Fleurir au printemps

    Printemps, saison du renouveau, les couleurs réapparaissent. Les giboulées peuvent encore se manifester, la nature s’éveille et ne demande qu’à verdir et faire sortir pousses et bourgeons endormis. Les prés se tapissent de primevères et de coucous. Le myosotis se rappelle à notre bon souvenir.

  • cierge pascal

    Les signes du Temps pascal

    Le mystère pascal est célébré chaque dimanche, et les signes de Pâques sont mis en œuvre (le 1er jour de la semaine, l’assemblée, l’eau du bénitier, les luminaires près de l’autel…). Mais pendant les sept semaines du Temps pascal, ces mêmes signes sont valorisés et d’autres s’y ajoutent. Comment parlent-ils du Christ ressuscité, lui qu’on ne peut pas voir mais qui a promis d’être avec ses disciples jusqu’à la fin du monde (cf. Mat 28, 20b) ?