Musique liturgique : l’emploi du répertoire historique au Temps pascal

19 janvier 2019 : Cierge pascal allumé. Objet liturgique de l'église Saint Jean Baptiste de Belleville à Paris (75), France.

Cierge pascal allumé. Objet liturgique de l’église Saint Jean Baptiste de Belleville à Paris (75), France.

Par Fabien Barxell, responsable département de musique SNPLS

Peut-on utiliser le « trésor » musical de l’Eglise dans nos liturgies ? Comment ? A quelles conditions ?

Que faire des motets, hymnes, psaumes hérités de plusieurs siècles par des compositeurs de grand talent, parfois au rang de chef d’œuvre ?

Si, dans l’absolu, beaucoup de ces musiques sont exploitables dans les concerts de musique sacrée, une partie peut être réutilisée avec discernement, dans la messe notamment.

Voici une proposition de répertoire historique pour le temps de Pâques et les cinquante jours jusqu’à la Pentecôte.

Premier écueil : les paroles

Première précaution : comprendre ce que l’on souhaite chanter. C’est pourquoi nous avons systématiquement indiqué la traduction des textes latins dans les propositions qui suivent.

Deuxième précaution : considérer la pertinence théologique des paroles avec la place du chant dans la liturgie. En cas de doute votre ministre sera de bon conseil.

Deuxième écueil : la musique

Première précaution : la durée du chant.  Cette durée devra être bien proportionnée. Si sa longueur sera reçue comme excessive, cette expérience risque d’être sans lendemain, et tout le soin mis dans la préparation et l’exécution seront remis en question par une durée mal appréciée.

Deuxième précaution : donner à ceux qui écoutent les bons outils de réception.  Recevoir avec bonheur un motet de Palestrina n’est pas donné spontanément à tout le monde. Le minimum est de faire connaître les paroles et leur éventuelle traduction. Un petit mot d’introduction de la part du ministre, par exemple, ne sera pas inutile sans toutefois tomber dans le commentaire musicologique.

Troisième précaution : la qualité d’exécution.  La musique que l’on écoute est souvent exigeante pour les exécutants. Pour le chef de chœur il est donc indispensable de « bien choisir » la pièce en rapport avec les possibilités de son groupe. Un chant mal exécuté peut avoir des effets déplorables sur la réception.

Temps pascal

Veillée pascale

F Pour une action de grâce après la communion

O nuit, de quel éclat   partition téléchargement payant au SECLI

Cote I22-03-1 – Nouvelle cote IP22-03-1 – Editeur EUROPART

Auteur(s) CFC – Compositeur(s) E. Andrès

1

Ô nuit, de quel éclat tu resplendis !

La mort n’a pu garder dans son étreinte

le Fils unique.

Jésus repousse l’ombre

et sort vainqueur :

Christ est ressuscité !

Mais c’est en secret,

et Dieu seul connaît l’instant

où triomphe la vie.

2

Quelqu’un, près de la croix, n’a pas douté ;

la femme jusqu’au jour a porté seule

l’espoir du monde.

Sa foi devance l’heure

et sait déjà :

Christ est ressuscité !

Mais c’est en secret,

et Dieu seul connaît la joie

dont tressaille Marie.

3

Jésus, lumière et vie, demeure en nous !

Pourquoi chercher encore au tombeau vide

un autre signe ?

L’amour jaillit et chante

au fond du cœur :

Christ est ressuscité !

Mais c’est en secret,

et Dieu seul connaît le feu

qui s’éveille aujourd’hui.

Dimanche de la Résurrection

F Pour le chant de la séquence

Victimae paschali laudes (chant grégorien)

Victimae paschali (Samuel Webbe)   partition gratuite chez CPDL

A la victime pascale, chrétiens,

offrez le sacrifice de louange.

L’agneau a racheté les brebis :

le Christ innocent

a réconcilié les pécheurs avec le Père.

La mort et la vie s’affrontèrent

en un duel prodigieux.

Le Maître de la vie mourut :

vivant, il règne.

‘Dis-nous, Marie Madeleine,

qu’as-tu vu en chemin ? ‘

‘ J’ai vu le sépulcre du Christ vivant,

j’ai vu la gloire du Ressuscité.

J’ai vu les anges ses témoins,

le suaire et les vêtements.

Le Christ, mon espérance, est ressuscité,

il vous précédera en Galilée. ‘

Nous le savons : le Christ est vraiment ressuscité des morts.

Roi victorieux, prends-nous tous en pitié !

 

F Pour amplifier l’acclamation de l’Evangile

Alléluia   partition téléchargement payant au SECLI

Cote IU47-13 – Editeur CÆCILIA

Auteur(s) J.-P. Zimmermann – Compositeur(s) C. Mawby

 

F Pour une action de grâce après la communion

Louange à toi Ressuscité   partition téléchargement payant au SECLI

Cote I26-71-4 – Nouvelle cote IP26-71-4 – Editeur CÆCILIA

Auteur(s) Cl. BERNARD – Compositeur(s) B. Lienhardt

1

Louange à toi Ressuscité,

Le jour de Pâques s’est levé !

Finie la nuit dans le tombeau,

Ton aube éveille un temps nouveau.

Dans le jardin la femme en pleurs

A tressailli d’un grand bonheur.

2

Louange à toi le Premier-Né

Par qui la vie a triomphé !

Finie la peur et son tourment,

La foi nous dit : « Christ est vivant ! »

Nous n’avons pas touché tes plaies,

Mais notre cœur te reconnaît.

3

Louange à toi le Bien-Aimé

Dans la maison d’éternité :

Finie la mort de nos espoirs

Car les disciples ont pu te voir

Sur leur parole nous croyons :

Tu es pour nous résurrection.

4

Louange à toi qui nous apprends

A cheminer vers ton Levant !

Malgré la nuit des désarrois,

Malgré la marche dans le noir,

Nous avançons vers le plein jour

Que tu promets à ton retour.

En mourant, en ressuscitant   partition téléchargement payant au SECLI

Sous-titre MOTET PASCAL

Cote I39-96 – Nouvelle cote IY39-96 – Editeur CÆCILIA

Auteur(s) J. Pagot – Compositeur(s) J. Pagot

En mourant, il a détruit notre mort, il nous a rendu la vie.

Pour l’œuvre du Christ, rendons grâce au Seigneur notre Dieu.

Pour l’œuvre du Christ, rendons grâce au Seigneur notre Dieu.

 

Tant que durent mes jours   partition téléchargement payant au SECLI

Sous-titre D’APRES LE PSAUME 145

Cote I40-70-2 – Nouvelle cote MP40-70-2 – Editeur CÆCILIA

Auteur(s) Cl. Bernard – Compositeur(s) E. Bohn / A. Langree

1

Tant que durent mes jours

Au temps qui passe,

Je veux chanter le Dieu qui dure

D’âge en âge.

Dieu fort sur les puissants de la terre,

Dieu du peuple choisi,

Heureux qui te prend pour appui !

2

Tant que dure ma foi

Au Dieu de Pâque,

Je veux chanter le Dieu qui passe

D’âge en âge.

Seigneur du premier jour de la terre,

Dieu fidèle à tes choix,

Heureux qui espère ta joie !

3

Tant que passe vers nous

Le Dieu de grâce,

Je veux chanter l’amour qui suave

D’âge en âge.

Salut pour l’opprimé de la terre,

Pain des cœurs affamés,

Délivre nos cœurs prisonniers.

4

Tant que dure ma nuit

De marche aveugle,

Je veux crier le jour qui lève

D’âge en âge

Soleil à l’horizon de nos terres,

Dieu qui passes en ami,

Eclaire l’obscur de nos vies.

 

 Plein de joie, le Seigneur se lève   partition téléchargement payant au SECLI

Cote IP47-25 – Editeur CÆCILIA

Auteur(s) B. Monnin – Compositeur(s) Hymnal anglais

1

Plein de joie, le jour se lève : c’est le jour de Dieu.

C’est le jour plein de joie ;

Ecoutez les chants de fête de la terre aux cieux !

C’est le jour plein de joie.

Au matin du tombeau vide s’est levé Jésus ;

Plein de vie sur le rivage, il est apparu !

Glorieux, Jésus nous livre l’univers nouveau

Où l’éclat de son visage brillera comme un flambeau.

Plein de joie, le jour se lève : c’est le jour de Dieu.

C’est le jour plein de joie ;

Ecoutez les chants de fête de la terre aux cieux !

C’est le jour plein de joie.

2

Vive Dieu pour sa tendresse qui nous rend vainqueurs !

C’est le jour plein de joie ;

Gloire à Dieu qui tient promesse en Jésus Seigneur !

C’est le jour plein de joie.

Vive Dieu : un peuple libre peut lever les yeux

Et chanter que l’espérance brûle comme un feu ;

Gloire à Dieu qui nous fait signe pour les temps nouveaux

Quand l’Esprit conduit la danse vers les noces de l’Agneau.

Vive Dieu pour sa tendresse qui nous rend vainqueurs !

C’est le jour plein de joie ;

Gloire à Dieu qui tient promesse en Jésus Seigneur !

C’est le jour plein de joie.

3

Nul ne sait, sinon le Père, quand Jésus viendra

Pour le jour plein de joie ;

Mais déjà l’Esprit éclaire nos chemins de croix

Vers le jour plein de joie.

Fais-nous vivre au coeur du monde en ressuscités,

Dieu vivant dont l’espérance n’est jamais lassée ;

Ton regard se fait rencontre, nous voici debout,

Chaque jour devient naissance car Jésus est parmi nous.

Nul ne sait, sinon le Père, quand Jésus viendra

Pour le jour plein de joie ;

Mais déjà l’Esprit éclaire nos chemins de croix

Vers le jour plein de joie.

Alléluia, chantons dans l’allégresse   partition téléchargement payant au SECLI

Cote IP47-34 – Editeur JUBILUS

Auteur(s) L. Frère Bourmay – Compositeur(s) P. Berthier

1

Alleluia, chantons dans l’allégresse,

Chantons le Christ, l’innocent d’aujourd’hui

Sauve à jamais les pécheurs en détresse,

La Mort devant son maître a fui, Alleluia !

2

Alleluia, dites-nous Madeleine,

Qu’avez-vous vu femme sur le chemin ?

Peuple, j’ai vu la gloire souveraine

Du Christ vivant dans le jardin, Alleluia !

3

Alleluia ! Allez dire à Marie

La Vierge en deuil qui pleure son enfant,

Pour qu’à nouveau son visage sourie,

« Ton fils est à jamais vivant » Alleluia !

4

Alleluia ! Allez dire aux prophètes,

Qui sans leur maître ont perdu leur chemin,

Qu’il les attend, Simon Pierre et les autres,

Pour leur donner le genre humain, Alleluia !

5

Alleluia ! Allez dire à la ville

Que son prophète a dit la vérité,

Que l’homme hier cloué sur la Croix vile,

Cette nuit est ressuscité, Alleluia !

6

Alleluia ! Allez dire à la terre,

Qui cherche en vain sa lumière en tout lieu,

Qui lutte en vain à travers le mystère,

Allez dire qu’il était Dieu, Alleluia !

7

Alleluia, Jésus mon espérance,

Jésus mon maître est vivant à jamais.

Alleluia, Jésus ma délivrance

Marche devant nous désormais, Alleluia !

8

Alleluia, près de lui nulle peine ;

Même soumis à l’épreuve aujourd’hui,

Face à la mort, la victoire est certaine,

Lui-même sera notre appui, Alleluia !

9

Alleluia ! D’une âme fraternelle suivons

Le tout dans la paix et l’amour ;

Il nous conduit à la joie éternelle

Où nous lui chanterons un jour, Alleluia !

5e et 6e dimanche de Pâques

La vigne et le chemin   partition téléchargement payant au SECLI

Sous-titre CHANT DE LA PAROLE POUR LE TEMPS DE PAQUES

Cote IX53-08 – Editeur KINNOR

Auteur(s) P. Gauffriau – Compositeur(s) M. Jaillet

Solo 1

Dans la maison du Père / il est assez de places / pour y trouver demeure.

Tous Tu es chemin vers la lumière.

Solo

Celui qui me connaît / connaît aussi mon Père / puisqu’il demeure en moi.

Tous

Tu es chemin vers la lumière,

Tu es la vie, la vérité.

Solo

Celui qui croit en moi / accomplira mes œuvres, / et même plus encore.

Tous

Tu es chemin vers la lumière,

Tu es la vie, la vérité,

Rocher vivant, pierre angulaire

Où s’édifie le corps des baptisés.

2

Mon Père est vigneron / et moi je suis la vigne / qu’il taille en vérité.

Aux mains de Dieu tu es la vigne.

Vous êtes mes sarments / qui ne portez du fruit / qu’en demeurant en moi.

Aux mains de Dieu tu es la vigne

Dont les sarments sont émondés.

La joie du vigneron, / c’est de vous voir porter / de plus en plus de fruit.

Aux mains de Dieu tu es la vigne

Dont les sarments sont émondés,

Tu es le cep, tu es racine

Où prend vigueur la vie ressuscitée.

3

C’est mon commandement / de vous aimer l’un l’autre / ainsi que je vous aime.

Tu es l’amour du Dieu fidèle.

Quel plus parfait amour / que de vouloir donner / sa vie pour ceux qu’on aime ?

Tu es l’amour du Dieu fidèle,

Plus grand toujours que notre cœur.

Vous êtes mes amis, / ce n’est pas vous, c’est moi, / c’est moi qui vous choisis.

Tu es l’amour du Dieu fidèle,

Plus grand toujours que notre cœur ;

Du nom d’ami tu nous appelles,

Et près de toi s’apaiseront nos cœurs.

4

Celui qui veut m’aimer / me restera fidèle : / mon Père l’aimera.

Tu es le Christ ouvrant le Livre.

L’Esprit qui vient du Père / fera mémoire en vous / de toutes mes paroles.

Tu es le Christ ouvrant le Livre,

Tu es la joie à satiété.

Ma paix demeure en vous, / la paix que je vous donne / avec la joie parfaite.

Tu es le Christ ouvrant le Livre,

Tu es la joie à satiété,

Dieu avec nous, le don de vivre,

Soleil levant sur toute humanité.

 

Approfondir votre lecture

  • Abbaye de Sept Fons, Dompierre sur Besbre (03), France.

    Musique liturgique : l’emploi du répertoire historique pendant le Carême

    Peut-on utiliser le « trésor » musical de l’Eglise dans nos liturgies ? Comment ? A quelles conditions ? Que faire des motets, hymnes, psaumes hérités de plusieurs siècles par des compositeurs de grand talent, parfois au rang de chef d’œuvre ? Voici une proposition de répertoire historique pour le Mercredi des Cendres et le temps du Carême.

  • XXVIIème festival de musique sacrée de Sylvanès

    Musique liturgique : l’emploi du répertoire historique pour les Rameaux et la Semaine sainte

    Peut-on utiliser le « trésor » musical de l’Eglise dans nos liturgies ? Comment ? A quelles conditions ? Que faire des motets, hymnes, psaumes hérités de plusieurs siècles par des compositeurs de grand talent, parfois au rang de chef d’œuvre ? Voici une proposition de répertoire historique pour le temps de la Passion : le Dimanche des Rameaux et la Semaine sainte.

  • Partition 2

    L’histoire du chant grégorien, chant propre à la liturgie romaine

    L’Eglise romaine, qui n’a pas pris moins de vingt siècles pour opérer un discernement sur l’ensemble des musiques nées de la liturgie, a récemment décidé de reconnaître la valeur du chant grégorien, en l’estampillant du label : « chant propre à la liturgie romaine ». Pourtant, reconnaissons-le, dans la pratique des paroisses, l’usage de ce chant demeure l’exception. Soyons honnêtes : nous boudons le chant grégorien.