Célébrer la fête de l’Ascension en famille, en « Église domestique »

Vitrail de l'Ascension du Seigneur.

Vitrail de l’Ascension du Seigneur.

Cette célébration liturgique domestique a été composée par le diocèse de Besançon pour la solennité de l’Ascension, fêtée cette année le 21 mai 2020.

Comme on préparerait une table de fête pour accueillir des invités, on préparera un espace de prière dans lequel on aura disposé une croix et une bougie, et si possible une icône ou une image de l’Ascension.

On n’oublie pas de couper les téléphones pour n’être là que pour Dieu seul.

Entrée en prière par un dialogue

Celui (ou celle) qui conduit la prière :

Le Seigneur Ressuscité est fidèlement présent aux hommes.

Unis aux fidèles de notre paroisse (quartier, ville, village…), disons-lui notre joie :

Loué sois-tu Seigneur.

Tous :    Loué sois-tu Seigneur).

Celui (ou celle) qui conduit la prière :

Le Seigneur Ressuscité a promis aux disciples la force du Saint Esprit.

Unis aux fidèles de notre paroisse (…) adressons-lui notre appel :

Par ton Esprit, dispose-nous à te prier.

Tous :    Par ton Esprit, dispose-nous à te prier.

Chacun fait sur lui le signe de la croix.

Accueil de la Parole de Dieu

Première lecture

Une personne lit intégralement le récit (colonne de gauche) ; puis, à tout de rôle, chacun relit un paragraphe et s’arrête pour permettre à tous d’exprimer comment ce paragraphe résonne dans sa vie d’aujourd’hui, grâce aux méditations encadrées dans la colonne de droite.

Lecture du livre des Actes des Apôtres (1, 1-11)

« Tandis que les Apôtres le regardaient, il s’éleva » (Ac 1, 1-11)

Cher Théophile, dans mon premier livre j’ai parlé de tout ce que Jésus a fait et enseigné depuis le moment où il commença, jusqu’au jour où il fut enlevé au ciel, après avoir, par l’Esprit Saint, donné ses instructions aux Apôtres qu’il avait choisis. C’est à eux qu’il s’est présenté vivant après sa Passion ; il leur en a donné bien des preuves, puisque, pendant quarante jours, il leur est apparu et leur a parlé du royaume de Dieu.

L’auteur, saint Luc, a pris toutes les précautions d’un historien. Ceux qui nous ont transmis la foi ont dit qu’ils avaient de bonnes raisons de croire. Quels sont aujourd’hui les témoins qui alimentent notre foi ? Remercions Dieu de les avoir suscités.

Au cours d’un repas qu’il prenait avec eux, il leur donna l’ordre de ne pas quitter Jérusalem, mais d’y attendre que s’accomplisse la promesse du Père. Il déclara : « Cette promesse, vous l’avez entendue de ma bouche : alors que Jean a baptisé avec l’eau, vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés d’ici peu de jours. »

Le corps engendré en Marie vient de l’Esprit ; de même le corps du Christ, l’Église, est en permanence l’œuvre de l’Esprit Saint. Que les membres de la famille se disent quels signes de l’action de l’Esprit ils ont repérés.

Ainsi réunis, les Apôtres l’interrogeaient : « Seigneur, est-ce maintenant le temps où tu vas rétablir le royaume pour Israël ? ». Jésus leur répondit : « Il ne vous appartient pas de connaître les temps et les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais vous allez recevoir une force quand le Saint-Esprit viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »

Jésus, le témoin fidèle venu du Père, retourne au Père, cesse d’être visible. Les témoins seront les disciples. Ils auront une grande espérance : le Christ revient. Partageons ce que nous espérons quand nous disons : « nous attendons ta venue dans la gloire ».

Après ces paroles, tandis que les Apôtres le regardaient, il s’éleva, et une nuée vint le soustraire à leurs yeux. Et comme ils fixaient encore le ciel où Jésus s’en allait, voici que, devant eux, se tenaient deux hommes en vêtements blancs, qui leur dirent : « Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? Ce Jésus qui a été enlevé au ciel d’auprès de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel. »

Le royaume du Dieu d’amour ne peut rester confiné dans les frontières d’Israël, ni être réservé aux pratiquants ni même aux baptisés. Citons les artisans de paix, les miséricordieux, les assoiffés de justice… qui élargissent le Règne de Dieu et montrent que le Règne est déjà au milieu de nous.

Psaume

Ps 46 (47), 2-3, 6-7, 8-9

On peut chanter le refrain du psaume :

partition ascension

Et le parler en alternant un groupe A avec un groupe B.

A             Tous les peuples, battez des mains,
B             acclamez Dieu par vos cris de joie !

A             Car le Seigneur est le Très-Haut, le redoutable,
B             le grand roi sur toute la terre.

A             Dieu s’élève parmi les ovations,
B             le Seigneur, aux éclats du cor.

A             Sonnez pour notre Dieu, sonnez,
B             sonnez pour notre roi, sonnez !

A             Car Dieu est le roi de la terre :
B             que vos musiques l’annoncent !

A             Il règne, Dieu, sur les païens,
B             Dieu est assis sur son trône sacré.

Deuxième lecture

« Dieu l’a fait asseoir à sa droite dans les cieux » (Ep 1, 17-23)

Lue par un membre de la famille.

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Éphésiens

Frères, que le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ, le Père dans sa gloire, vous donne un esprit de sagesse qui vous le révèle et vous le fasse vraiment connaître. Qu’il ouvre à sa lumière les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle espérance vous ouvre son appel, la gloire sans prix de l’héritage que vous partagez avec les fidèles, et quelle puissance incomparable il déploie pour nous, les croyants : c’est l’énergie, la force, la vigueur qu’il a mise en œuvre dans le Christ quand il l’a ressuscité d’entre les morts et qu’il l’a fait asseoir à sa droite dans les cieux. Il l’a établi au-dessus de tout être céleste : Principauté, Souveraineté, Puissance et Domination, au-dessus de tout nom que l’on puisse nommer, non seulement dans le monde présent mais aussi dans le monde à venir. Il a tout mis sous ses pieds et, le plaçant plus haut que tout, il a fait de lui la tête de l’Église qui est son corps, et l’Église, c’est l’accomplissement total du Christ, lui que Dieu comble totalement de sa plénitude.

Celui (ou celle) qui conduit la prière revient sur quelques expressions, qui conduisent à prier :

  • « Que le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ vous donne un esprit de sagesse. » Père de Jésus, donne-nous ton esprit de sagesse pour que nous te connaissions.
  • « Que vous sachiez quelle puissance il déploie pour nous : la vigueur qu’il a mise en œuvre quand il a ressuscité le Christ d’entre les morts. » Père, tu mets en œuvre chez nous ton énergie victorieuse de la mort. Loué sois-tu ! Constamment, tu fais dans le monde ton œuvre de résurrection. Loué sois-tu !
  • « Le Père a établi le Christ au dessus de tout être ; il a tout mis sous ses pieds. » Père, nous te bénissons, parce que l’autorité absolue n’appartient pas à l’argent, mais appartient au Christ de l’alliance, de la miséricorde, de la justice, de la paix.
  • « Le Père a fait du Christ la tête de l’Église qui est son corps ; l’Église, c’est l’accomplissement total du Christ. » Père, donne-nous de regarder l’Église non comme une institution humaine, mais comme le Corps du Christ, le sacrement de sa présence active.

Après quelques instants de silence, on peut chanter :

Alléluia ! Alléluia !

Allez ! De toutes les nations faites des disciples, dit le Seigneur.

Moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. Alléluia.

Évangile

Lu par un membre de la famille.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 28, 19a.20b

En ce temps-là, les onze disciples s’en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre. Quand ils le virent, ils se prosternèrent, mais certains eurent des doutes. Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »

Louange universelle

Cette page d’évangile dit la Parole du Christ Seigneur du monde ; elle invite à énoncer une prière universelle. Voici des suggestions auxquelles chacun ajoutera ce que le Saint Esprit lui inspire.

Propositions d’introductions (au choix) par celui (ou celle) qui conduit la prière :

  • Notre humanité manque souvent d’espérance vraie. Pour que le peuple chrétien et ses pasteurs accueillent la force d’en haut, le Saint Esprit, et sachent discerner les raisons d’espérer, prions…
  • Le Pape François demande à tous les baptisés d’être des disciples missionnaires. Pour que tous aient le désir d’annoncer que le grand bonheur est d’être conduit par Jésus Christ, prions…
  • Par son Incarnation, Jésus a introduit Dieu dans notre chair ; par son Ascension, il a introduit notre chair dans la vie de Dieu. Pour que tous les hommes sachent qu’ils sont appelés à partager la gloire de Dieu, prions…

Prière de louange : chaque proposition peut-être dite par un des membres de la famille.

  • Père, si nous avons pu dépasser nos conflits, nous relever après des chutes, retrouver la prière que nous avions délaissée, c’est parce que tu nous l’as donné. Vraiment, tu déploies pour nous la vigueur que tu as mise en œuvre quand tu as ressuscité Jésus d’entre les morts. Sois remercié pour toujours.

Tous : Sois remercié pour toujours.

  • Père, si nous avons en tête que le règne ne peut appartenir ni à l’argent, ni à l’ambition des hommes, mais seulement à Jésus Ressuscité, c’est parce que tu nous as fait la grâce de la foi. Vraiment, tu déploies pour nous l’énergie que tu as mise en œuvre quand tu as ressuscité Jésus. Sois remercié pour toujours.

Tous : Sois remercié pour toujours.

  • Père, si nous avons compris que ton Fils nous envoie, c’est parce que tu nous as donné un esprit de sagesse. Nous sommes heureux de collaborer à ton royaume de vérité, de justice, d’amour et de paix. Sois remercié pour toujours.

Tous : Sois remercié pour toujours.

A cette prière de louange, on peut préférer méditer une hymne, par exemple :

Jésus, lumière des vivants,
Tu quittes la terre des hommes
Et tu retournes vers le Père ;
Mais tu nous dis : ne craignez pas,
Il vous est bon que je m’en aille.

Déjà les jours sont révolus
Où l’homme touchait tes blessures
Et te prenait dans son étreinte.
Nos yeux de chair ne te voient plus,
Ton Esprit seul nous dit ta gloire.

C’est lui, l’Esprit de vérité
Qui sait les chemins du Royaume
Et nous enseigne toute chose ;
D’un cœur confiant, nous l’appelons :
Qu’il vienne encor sur ton Église !

Et toi, berger du seul troupeau,
Tiens-nous dans la paix du cénacle,
Avec Marie et les apôtres ;
Unis en toi, nous veillerons
Jusqu’au matin de Pentecôte. (© CFC – Sœur Marie)

Celui (ou celle) qui conduit la prière :

Unis dans le même Esprit, en communion spirituelle avec tous ceux qui célèbrent aujourd’hui l’Ascension du Seigneur, avec tous les prêtres qui célèbrent seuls l’eucharistie depuis plusieurs semaines, comme le Christ nous l’a enseignée, nous disons :

Tous :    Notre Père…

Bénédiction

Celui (ou celle) qui conduit la prière :

Que le Seigneur nous donne un esprit de sagesse pour le connaître.

Tous :   Amen.

Celui (ou celle) qui conduit la prière :

Qu’il ne cesse de mettre en œuvre dans le monde la force par laquelle il a ressuscité Jésus – Amen

Tous :   Amen.

Celui (ou celle) qui conduit la prière :

Qu’il nous dispose à recevoir la force du Saint Esprit. – Amen

Tous :   Amen.

Celui (ou celle) qui conduit la prière :

Que Dieu tout puissant nous bénisse, le Père, le Fils et le Saint Esprit [+].

Tous :   Amen.

L'Eglise, par delà le confinement

2

Tous les dossiers

Approfondir votre lecture

  • « Que Dieu, le Père plein de tendresse,
le Dieu de qui vient tout réconfort,
nous apporte la consolation. »

    Deuil et après-confinement : célébrer en mémoire des défunts

    Les familles en deuil ont célébré les funérailles d’un proche à l’église au cours du confinement en l’absence des membres de plus de 70 ans, leurs amis et de la communauté paroissiale. Dans certaines situations, la célébration à l’église n’a pas été possible. Voici des propositions de célébrations pour vivre le temps d’adieu, en famille ou en communauté paroissiale, avec la prière de l’Église avant de se rendre au cimetière.

  • « Nous te supplions de consacrer toi-même les offrandes que nous apportons : sanctifie-les par ton Esprit pour qu’elles deviennent le corps et le sang de ton Fils, Jésus Christ, notre Seigneur » (Prière eucharistique III)

    L’Esprit Saint dans la liturgie

    Le dernier samedi du Temps pascal, l’oraison d’ouverture de la messe nous fait demander : « Au terme de ces fêtes pascales, accorde-nous, Dieu tout-puissant, de garder la Pâque de ton Fils présente dans toute notre vie. »

  • 17 Novembre 2013 : Messe dominicale, présidée par P. Jacques BADJI, dans l'égl. Saint Jean Baptiste de Sceaux (92) France.

    COVID-19 : Dispositions pratiques en vue de la reprise des célébrations liturgiques

    La Conférence des évêques de France (CEF) se réjouit que le décret publié le 23 mai 2020 par le Gouvernement, conformément à la sentence rendue par le Conseil d’État lundi dernier, 18 mai, redonne sa juste place à la liberté d’exercice des cultes ; les restrictions qui y sont apportées, comme à toute liberté fondamentale, devant être justifiées et proportionnées. La CEF note :