Dans les temps qui courent, oser chanter l’espérance

Partition du chant de l'Ave Maria.

Partition du chant de l’Ave Maria.

Combien de fois a dû résonner depuis deux mois, dans la douleur et l’absence des proches, l’antienne du De Profundis : « Je mets mon espoir dans le Seigneur, je suis sûr de sa parole »1. La vertu théologale de l’espérance vient nous chercher au plus profond de notre foi en ce temps de confinement. De manière singulière, cette période permet d’approfondir à la maison la prière de l’Eglise dans la liturgie des Heures, et de psalmodier parmi bien d’autres ce verset : « Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ; espère le Seigneur ».2

 « Cette espérance, nous la tenons comme une ancre sûre et solide pour l’âme » dit la lettre aux Hébreux (He 6,19) ; et Didier Rimaud d’écrire en commentant ce verset : « Quelle espérance t’anime et te fais supplier ‘’Père, s’il est possible, que cette coupe s’éloigne loin de moi ‘’, et consentir : ‘’ que ta volonté soit faite et non la mienne ‘‘. Sinon l’espérance que Dieu est avec toi dans ton épreuve, et que l’Ange consolateur va venir et te réconforter »3.

La séquence du Victimae paschali laudes le proclame : « Le Christ, mon espérance, est ressuscité ! Il vous précédera en Galilée ». A sa suite, et dans ce Temps pascal nous pouvons aussi chanter : « En toi Seigneur mon espérance, sans ton appui je suis perdu »4 ou encore « L’espoir de la terre, qui le comblera ? Ta Bonne Nouvelle, qui l’annoncera ? Les longues nuits attendent les annonceurs du jour ; et les déserts vont accueillir l’eau de la vie en abondance »5.

Avec Marie, « témoin d’une espérance »6 auprès des Apôtres au Cénacle, c’est porteur d’une joyeuse espérance que le chant inspiré par la parole de Jean-Paul II à Sainte-Anne d’Auray pourra retentir : « Vivez l’Espérance, ouvrez vos portes au Christ, Soyez bâtisseurs du monde de l’Amour »7.

« Et que tout être vivant chante louange au Seigneur ! Alléluia ! »8

SNPLS

1. Psaume 129, 1 – Z 129
2. Psaume 26, 14
3. Didier RIMAUD A l’enseigne de Pâque « Comme une ancre de l’âme » – chants et poèmes III, Cerf, 2007
4. En toi Seigneur mon espérance – G7 ou G7 bis
5. L’espoir de la terre – E 203
6. Marie étmoin d’une espérance – V 23-07
7. Vivez l’espérance – T 52-46
8. Psaume 150, 6

L'Eglise, par delà le confinement

2

Agenda du mois

01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Tous les dossiers

Approfondir votre lecture

  • 29 juin 2019 : Evêques faisant l'imposition des mains, lors d'une ordination presbytérale durant la messe célébrée en l’église Notre Dame au Cierge à Epinal (88), France.

    Ordinations et crise sanitaire : dispositions pratiques en vue de la célébration du sacrement de l’ordre

    Le contexte épidémique et les dispositifs de déconfinement des personnes ont des conséquences sur les dispositifs liturgiques qui concernent la célébration du sacrement de l’ordre. Ce document complète les dispositions pratiques pour les célébrations liturgiques de la Conférence des Évêques de France mises en ligne le 23 mai 2020. Les dispositions générales (aménagement, gestion des entrées/sorties, sonorisation…) ainsi que les repères qui concernent la célébration de la messe demeurent inchangés.

  • « Que Dieu, le Père plein de tendresse,
le Dieu de qui vient tout réconfort,
nous apporte la consolation. »

    Deuil et après-confinement : célébrer en mémoire des défunts

    Les familles en deuil ont célébré les funérailles d’un proche à l’église au cours du confinement en l’absence des membres de plus de 70 ans, leurs amis et de la communauté paroissiale. Dans certaines situations, la célébration à l’église n’a pas été possible. Voici des propositions de célébrations pour vivre le temps d’adieu, en famille ou en communauté paroissiale, avec la prière de l’Église avant de se rendre au cimetière.

  • « Nous te supplions de consacrer toi-même les offrandes que nous apportons : sanctifie-les par ton Esprit pour qu’elles deviennent le corps et le sang de ton Fils, Jésus Christ, notre Seigneur » (Prière eucharistique III)

    L’Esprit Saint dans la liturgie

    Le dernier samedi du Temps pascal, l’oraison d’ouverture de la messe nous fait demander : « Au terme de ces fêtes pascales, accorde-nous, Dieu tout-puissant, de garder la Pâque de ton Fils présente dans toute notre vie. »