Confinement : vivre une liturgie familiale pour le 6ème dimanche de Pâques

27 septembre 2019 : Illustration. Haut de la fontaine de la place Saint Sulpice à Paris et fenêtres éclairées des appartements proches. Paris (75), France.

27 septembre 2019 : Illustration. Haut de la fontaine de la place Saint Sulpice à Paris et fenêtres éclairées des appartements proches. Paris (75), France.

En ces jours de confinement, où les catholiques ne peuvent participer à la liturgie dominicale, les célébrations en ligne (via Facebook, Youtube etc…) se multiplient et elles aident à rester dans la communion. On peut aussi faire le choix d’une célébration plus active, en famille, grâce à des propositions comme celle de l’équipe PLS du diocèse d’Orléans qui met à disposition des fidèles un livret pour conduire et vivre une liturgie domestique en famille, en « Église domestique » (Lumen gentium, n. 11). Voici la trame d’une célébration dominicale à vivre à la maison, avec des supports-ressources, pour le 6ème dimanche du Temps pascal, année A.

Accueillir le Seigneur dans sa maison, au milieu de sa famille et de son quotidien, quelle joie à partager !

Là où deux chrétiens, ou cinq ou plus, se réunissent le dimanche pour célébrer un des offices du jour, y compris en l’absence de prêtre, ces chrétiens sont l’Église rassemblée en ce lieu.

Par notre baptême, nous sommes unis au Seigneur et habilités à célébrer avec toute l’Église, du Ciel et de la Terre. Nous allons proclamer le Christ Sauveur et nous mettre au service de la petite communauté avec laquelle nous vivons le confinement.

Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur.

(Jn 14, 15-21)

Mise en oeuvre à la maison

Du pape François, Gaudete et exsultate § 15

Laisse la grâce de ton baptême porter du fruit dans un cheminement de sainteté. Permets que tout soit ouvert à Dieu et pour cela choisis-le, choisis Dieu sans relâche. Ne te décourage pas, parce que tu as la force de l’Esprit Saint pour que ce soit possible ; et la sainteté, au fond, c’est le fruit de l’Esprit Saint dans ta vie. Quand tu sens la tentation de t’enliser dans ta fragilité, lève les yeux vers le Crucifié et dis-lui : ‘‘Seigneur, je suis un pauvre, mais tu peux réaliser le miracle de me rendre meilleur’’. Dans l’Église, sainte et composée de pécheurs, tu trouveras tout ce dont tu as besoin pour progresser vers la sainteté. Le Seigneur l’a remplie de dons par sa Parole, par les sacrements, les sanctuaires, la vie des communautés, le témoignage de ses saints, et par une beauté multiforme qui provient de l’amour du Seigneur.

Cette sainteté à laquelle le Seigneur t’appelle grandira par de petits gestes.

A lire en famille :

La fin approche et les familles vont se retrouver ou se séparer, chacun reprenant quelques habitudes, avec angoisse ou impatience. En ce temps pascal, appelés à une vie nouvelle, tenons bon dans l’épreuve. Dans notre désir de retrouver la messe, ne perdons pas les fruits de la prière à domicile. Peut-être l’occasion, lors du repas dominical, de partager ce que nous avons reçus et envisager notre vie de prière après le déconfinement ?

Décoration et préparation du lieu

La préparation est un moment majeur. Chacun peut y participer, sans oublier les plus jeunes. Voici quelques indications pour répartir les missions.

Lire la Parole : le lecteur, debout, pourrait se déporter et faire face à l’assemblée. Comme le psalmiste.

Nous prions avec tout notre corps, soignons notre tenue, alternons stations debout, assise ou à genou.

Le lieu prend une nouvelle forme, animé, imprégné de cette prière et cette assemblée en relation avec son Seigneur. Croix, bougie, fleurs pourront ensuite rester la semaine dans un coin, lieu de prière individuel en semaine.

Enfin, repensons notre rapport au temps : veillons à ne pas enchaîner trop rapidement, prenons le temps de vivre pleinement ce qui nous est offert.

Choix des chants :

Vous pouvez puiser dans votre répertoire familial un chant adapté au temps liturgique et à la joie de Pâques, ou en apprendre un nouveau proposé dans la fiche ressource). Pensez à imprimer ou recopier les paroles !

Sur ce site, vous trouverez un ensemble de propositions adaptées pour le Temps pascal :

Psalmodie du psaume :

Comment bien chanter le psaume ? Il existe différentes manières de psalmodier, que nous présente le service de pastorale liturgique et sacramentelle du diocèse d’Orléans :

En réponse à la Parole, en union des voix, nous sommes invités à chanter le “psaume responsorial”. Le psaume est Parole de Dieu et il est aussi paroles données par Dieu aux hommes pour lui répondre. Le Christ lui-même prie les psaumes, nous disent les évangiles. Ces poèmes sont de préférence chantés (cantillés), même si l’on est seul. Différentes mises en œuvre à la maison pour que tous participent :

1- Le soliste chante l’antienne, l’assemblée reprend, puis il cantille seul les strophes. L’assemblée participe par son écoute active et priante et reprend le refrain entre les strophes.

2- Le soliste chante l’antienne, tous reprennent, puis le soliste entonne les deux premiers vers, et l’assemblée les deux suivants sur les mêmes tons. Le refrain peut être repris après chaque strophe (4 vers) ou seulement à la fin du psaume.

3- Après mise en oeuvre de l’antienne, le soliste chante les 4 vers et l’assemblée reprend les deux derniers. Ainsi pour chaque strophe. Cette répétition nous imprègne.

Conduire le partage de la Parole :

Choisir un commentaire de l’évangile (par exemple celui de KTO, ou encore celui de Croire) et une activité pour les tout-petits. Vous pouvez profiter des coloriages et activités de Magnificat Junior et des activités proposées dans la fiche ressource.

Préparer le temps de louange-intercession :

Chacun prépare personnellement sa contribution à la prière.

Choix du « conducteur  » :

Qui peut lire ? bénir ? ouvrir et conclure ? tous les baptisés ! Les phrases dites par le conducteur sont en italique.

Livret de la célébration et paroles des chants

Vous pouvez télécharger le livre de la liturgie à domicile en version PDF, ainsi qu’une fiche de ressources avec les paroles des chants, et un coin pour les enfants !

Proposition de célébration pour une liturgie domestique

Entrée

Nous pouvons rester debout.

Chant (au choix) :

  • Peuple de baptisés
  • Ecoute ton Dieu t’appelle

En ce temps pascal, petite assemblée de baptisés, nous nous rappelons que Jésus nous donne une espérance et nous introduit devant Dieu, pour que nous puissions faire le bien.

Au long de l’histoire, Dieu s’est servi de l’eau, sa créature, pour nous faire connaître cette nouveauté de la vie chrétienne : par les flots du déluge, le passage de la mer Rouge, le baptême de Jésus au Jourdain, et le jaillissement du sang et de l’eau de la blessure de son cœur.

Par notre baptême, nous faisons partie de cette histoire sainte. Pour le manifester, nous prenons de l’eau pour faire le signe de croix.

Tous : Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, Amen.

Litanie pénitentielle

Le Conducteur : Pour nous préparer à accueillir la Parole de Dieu, reconnaissons-nous pécheurs en contemplant de quel amour nous sommes aimés.

Lecteur : Seigneur Jésus, toi qui es le témoin fidèle,

prends pitié de nous.

Seigneur Jésus, toi qui manifestes tant de douceur et de respect,

prends pitié de nous.

Seigneur Jésus, toi qui veux nous introduire dans l’amour du Père,

prends pitié de nous.

Seigneur Jésus, toi qui nous donnes l’espérance qui ne déçoit pas,

prends pitié de nous.

Seigneur Jésus, toi qui nous envoies en mission,

prends pitié de nous.

Seigneur Jésus, Toi qui nous donnes l’Esprit saint pour nous guider,

prends pitié de nous.

Prière d’ouverture

Dieu tout puissant, tu as envoyé ton Fils pour nous sauver et faire de nous tes enfants. Puisque tu nous aimes comme un Père, accorde-nous la vraie liberté et la vie éternelle.

Amen

Gloria

Dans la joie d’être pardonnés et aimés pour toujours, nous chantons notre admiration :

Gloire à Dieu, au plus haut des cieux

Parole de Dieu

Nous pouvons nous asseoir.

Première lecture

« Pierre et Jean leur imposèrent les mains, et ils reçurent l’Esprit Saint » (Ac 8, 5-8.14-17)

Le lecteur :

Lecture du livre des Actes des Apôtres

En ces jours-là,
Philippe, l’un des Sept, arriva dans une ville de Samarie,
et là il proclamait le Christ.
Les foules, d’un même cœur,
s’attachaient à ce que disait Philippe,
car elles entendaient parler des signes qu’il accomplissait,
ou même les voyaient.
Beaucoup de possédés étaient délivrés des esprits impurs,
qui sortaient en poussant de grands cris.
Beaucoup de paralysés et de boiteux furent guéris.
Et il y eut dans cette ville une grande joie.

Les Apôtres, restés à Jérusalem,
apprirent que la Samarie
avait accueilli la parole de Dieu.
Alors ils y envoyèrent Pierre et Jean.
À leur arrivée, ceux-ci prièrent pour ces Samaritains
afin qu’ils reçoivent l’Esprit Saint ;
en effet, l’Esprit n’était encore descendu sur aucun d’entre eux :
ils étaient seulement baptisés au nom du Seigneur Jésus.
Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains,
et ils reçurent l’Esprit Saint.

Parole du Seigneur. Nous rendons grâce à Dieu !

Psaume

(Ps 65 (66), 1-3a, 4-5, 6-7a, 16.20)

R/ Terre entière, acclame Dieu,
chante le Seigneur ! 
(Ps 65, 1)

Acclamez Dieu, toute la terre ;
fêtez la gloire de son nom,
glorifiez-le en célébrant sa louange.
Dites à Dieu : « Que tes actions sont redoutables ! »

« Toute la terre se prosterne devant toi,
elle chante pour toi, elle chante pour ton nom. »
Venez et voyez les hauts faits de Dieu,
ses exploits redoutables pour les fils des hommes.

Il changea la mer en terre ferme :
ils passèrent le fleuve à pied sec.
De là, cette joie qu’il nous donne.
Il règne à jamais par sa puissance.

Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu :
je vous dirai ce qu’il a fait pour mon âme ;
Béni soit Dieu qui n’a pas écarté ma prière,
ni détourné de moi son amour !

Deuxième lecture

« Dans sa chair, il a été mis à mort ; dans l’esprit, il a reçu la vie » (1 P 3, 15-18)

Lecture de la première lettre de saint Pierre apôtre

Bien-aimés,
honorez dans vos cœurs
la sainteté du Seigneur, le Christ.
Soyez prêts à tout moment à présenter une défense
devant quiconque vous demande de rendre raison
de l’espérance qui est en vous ;
mais faites-le avec douceur et respect.
Ayez une conscience droite,
afin que vos adversaires soient pris de honte
sur le point même où ils disent du mal de vous
pour la bonne conduite que vous avez dans le Christ.
Car mieux vaudrait souffrir en faisant le bien,
si c’était la volonté de Dieu,
plutôt qu’en faisant le mal.
Car le Christ, lui aussi,
a souffert pour les péchés,
une seule fois,
lui, le juste, pour les injustes,
afin de vous introduire devant Dieu ;
il a été mis à mort dans la chair ;
mais vivifié dans l’Esprit.

Parole du Seigneur. Nous rendons grâce à Dieu !

Acclamation et lecture de l’Évangile

Nous nous mettons debout.

Évangile

« Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur » (Jn 14, 15-21)

Alléluia. Alléluia.

Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, dit le Seigneur ; mon Père l’aimera, et nous viendrons vers lui.

Alléluia. (Jn 14, 23)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

    En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
    « Si vous m’aimez,
vous garderez mes commandements.
    Moi, je prierai le Père,
et il vous donnera un autre Défenseur
qui sera pour toujours avec vous :
    l’Esprit de vérité,
lui que le monde ne peut recevoir,
car il ne le voit pas et ne le connaît pas ;
vous, vous le connaissez,
car il demeure auprès de vous,
et il sera en vous.
    Je ne vous laisserai pas orphelins,
je reviens vers vous.
    D’ici peu de temps, le monde ne me verra plus,
mais vous, vous me verrez vivant,
et vous vivrez aussi.
    En ce jour-là, vous reconnaîtrez
que je suis en mon Père,
que vous êtes en moi,
et moi en vous.
    Celui qui reçoit mes commandements et les garde,
c’est celui-là qui m’aime ;
et celui qui m’aime
sera aimé de mon Père ;
moi aussi, je l’aimerai,
et je me manifesterai à lui. »

Acclamons la Parole de Dieu. Louange à Toi, Seigneur Jésus !

Partage

Nous pouvons nous asseoir.

  • Nous pouvons partager chacun une phrase de cet Évangile (sans commentaire des autres)
  • Que me dit cet évangile aujourd’hui ? (sans commentaire non plus)
  • Temps de méditation en silence : « Le Père vous donnera l’Esprit de vérité. Il sera en vous. » Comment puis-je être attentif à la présence de l’Esprit en moi ? En quoi la Vérité marque-t-elle mes choix et mes relations ?

A la fin de ce temps, chant (au choix) :

  • Voici que je vous enverrai
  • Viens Esprit de sainteté

Credo

A la suite des disciples et unis aux chrétiens du monde entier, proclamons notre foi :

Credo de Nicée Constantinople

Louange

Chacun peut prendre à son tour un motif de remerciement et le développer en une phrase :

pour * la création, * notre baptême, * la joie de Pâques, * les services partagés,* les vies données, * la communion que nous vivons, * …

Refrain : Alleluia, alleluia, alleluia !

Intercession

Sûrs de l’amour de Dieu, nous lui confions nos intentions.

Chacun peut prendre à son tour un motif de demande et le développer en une phrase :

pour * les vocations, * le Pape, les évêques et les prêtres, * les catéchumènes en attente de baptême, * l’unité des baptisés en un seul troupeau, l’Eglise, * ceux qui supportent mal le confinement, * pour que nous entendions la voix de Jésus, * …

Refrain : Sûrs de ton amour et fort de notre foi, Seigneur nous te prions

Notre Père

Notre Père…

Communion spirituelle

Nous pouvons nous asseoir.

Nous ne pouvons recevoir le corps et le sang du Seigneur, mais nous savons qu’il vient à notre rencontre toute porte fermée. Il est au milieu de nous, nous l’accueillons dans le silence de nos cœurs. Confions-lui notre regret de ne pas participer à la messe et notre hâte de le retrouver bientôt dans la célébration des sacrements

Marie

Nous pouvons nous mettre debout.

« Contempler ensemble le visage du Christ avec le coeur de Marie, notre Mère, nous rendra encore plus unis et nous aidera à surmonter cette épreuve », Pape François.

Je vous salue Marie

Prière finale

Dieu tout-puissant, nous venons de célébrer la résurrection du Christ,

Donne-nous la volonté et la force de vivre comme il nous y invite.

Donne-nous ta bénédiction, toi qui es Père, Fils et Esprit Saint.

Amen.

Chant : (au choix)

  • Vivre comme le Christ
  • Pour l’appel à rejoindre ton peuple
Une proposition bâtie par l’équipe diocésaine de pastorale liturgique et sacramentelle du diocèse d’Orléans

Célébration de l'Eucharistie

L'offrande eucharistique

Collection Célébrer - Vie reçue vie donnée

Acteurs de la célébration

Assemblée liturgique

Eucharistie en dehors de la messe

Lieux de la liturgie

Catéchèses du pape François sur l'Eucharistie et la messe

Sur la Web TV

Approfondir votre lecture

  • 29 juin 2019 : Evêques faisant l'imposition des mains, lors d'une ordination presbytérale durant la messe célébrée en l’église Notre Dame au Cierge à Epinal (88), France.

    Ordinations et crise sanitaire : dispositions pratiques en vue de la célébration du sacrement de l’ordre

    Le contexte épidémique et les dispositifs de déconfinement des personnes ont des conséquences sur les dispositifs liturgiques qui concernent la célébration du sacrement de l’ordre. Ce document complète les dispositions pratiques pour les célébrations liturgiques de la Conférence des Évêques de France mises en ligne le 23 mai 2020. Les dispositions générales (aménagement, gestion des entrées/sorties, sonorisation…) ainsi que les repères qui concernent la célébration de la messe demeurent inchangés.

  • « Que Dieu, le Père plein de tendresse,
le Dieu de qui vient tout réconfort,
nous apporte la consolation. »

    Deuil et après-confinement : célébrer en mémoire des défunts

    Les familles en deuil ont célébré les funérailles d’un proche à l’église au cours du confinement en l’absence des membres de plus de 70 ans, leurs amis et de la communauté paroissiale. Dans certaines situations, la célébration à l’église n’a pas été possible. Voici des propositions de célébrations pour vivre le temps d’adieu, en famille ou en communauté paroissiale, avec la prière de l’Église avant de se rendre au cimetière.

  • « Nous te supplions de consacrer toi-même les offrandes que nous apportons : sanctifie-les par ton Esprit pour qu’elles deviennent le corps et le sang de ton Fils, Jésus Christ, notre Seigneur » (Prière eucharistique III)

    L’Esprit Saint dans la liturgie

    Le dernier samedi du Temps pascal, l’oraison d’ouverture de la messe nous fait demander : « Au terme de ces fêtes pascales, accorde-nous, Dieu tout-puissant, de garder la Pâque de ton Fils présente dans toute notre vie. »