Fête de Sainte Marie-Madeleine, le 22 juillet

Sainte femme tenant un vase de parfum et le linceul, détail de la Mise au tombeau, groupe sculpté du 1er quart du XVIe s., égl. Saint-André, Joigny (89), Bourgogne, France.

Sainte femme tenant un vase de parfum et le linceul, détail de la Mise au tombeau, groupe sculpté du 1er quart du XVIe s., égl. Saint-André, Joigny (89), Bourgogne, France.

Le 22 juillet du calendrier liturgique était jusqu’alors l’occasion de célébrer la mémoire (dite obligatoire) de Marie-Madeleine : désormais ce sera une célébration d’un rang plus important, puisqu’il s’agira d’une fête. Ce changement prend effet dès cette année (2016). La décision, voulue par le Pape François, est annoncée dans un décret de la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des sacrements. Cette décision se situe dans le contexte ecclésial actuel qui impose une réflexion plus approfondie sur la dignité de la femme, la nouvelle évangélisation et la grandeur du mystère de la miséricorde divine.

Marie de Magdala tient un rôle particulier dans les Saintes Écritures : Elle est la première à rencontrer le Christ ressuscité, elle est la première à lui rendre témoignage devant les Apôtres. Ce rôle a été souligné par saint Jean Paul II dans sa lettre Mulieris dignitatem.

Lorsque Jésus lui dit : « Ne me touche pas [le bien connu Noli me tangere], car je ne suis pas encore monté vers le Père », c’est à toute l’Église que cette invitation s’adresse, pour qu’elle entre dans une expérience de foi capable de dépasser toute appropriation matérialiste et toute compréhension humaine du mystère divin. Ces mots ont une portée ecclésiale et constituent une leçon pour les disciples de Jésus afin qu’ils ne cherchent pas les certitudes humaines ou les titres mondains, mais la foi dans le Christ vivant et ressuscité. Voilà pourquoi la célébration liturgique de cette femme aura désormais le même caractère festif réservé à la célébration des apôtres dans le calendrier romain afin qu’elle soit un modèle pour toute femme dans l’Église.

Approfondir votre lecture

  • 13 mars 2010: Elévation du calice lors de la Messe. L'association Musica Dei et le groupe de rock P.U.S.H présentent Alabanza, une formation qui a pour but de promouvoir la musique chrétienne contemporaine et son expression dans l'Église. Egl.St-François d'Assise, Paris (75), France.

March 13th, 2010: The Christian rock band P.U.S.H organizes a formation in the liturgical animation for young catholics. Saint François d' Assise parish, Paris (75), France.

    La célébration de l’eucharistie, une expérience bouleversante

    13 mars 2010 : Élévation du calice lors de la Messe. Par Philippe Barras, Directeur-adjoint de l’ISL, du CIPAC de Lille et directeur de rédaction de La Maison-Dieu La liturgie est le lieu où la foi se révèle dans une expérience. Mais, de quelle expérience parle-t-on ? L’expérience du moment, d’une action commune qui donne sens à nos existences ? […]

  • 20 mars 2016 : Messe des Rameaux célébrée par le P. Frédéric BENOIST en l'église Notre Dame. Le Raincy (93), France.

    Du dimanche des rameaux et de la passion au dimanche de la résurrection

    20 mars 2016 : Messe des Rameaux célébrée par le P. Frédéric BENOIST en l’église Notre Dame. Le Raincy (93). Par Frère Patrick Prétot La lecture de la Passion le dimanche qui précède le triduum pascal est très ancienne : elle est attestée à Rome dès le VIe siècle par la prédication de Saint Léon le […]

  • 4 février 2010 : "Les pèlerins d'Emmaüs" oeuvre du peintre d'ARCABAS, Musée d'Art Sacré Contemporain dans l'Egl. de Saint-Hugues-de-Chartreuse entièrement consacré aux oeuvres du peintres ARCABAS (travaux réalisés entre 1953 et 1991). Isère (38), France.

February 04, 2010 : The musée d'art sacré contemporain in the Ch. of Saint-Hugues-de-Chartreuse. Monumental paintings and creations by ARCABAS, painter born in 1926. Isère, France.

En publiant cette photo, vous vous engagez à verser des droits à l'ADAGP.

    L’année liturgique, chemin de conversion

    4 février 2010 : « Les pèlerins d’Emmaüs » oeuvre du peintre d’ARCABAS, Musée d’Art Sacré Contemporain dans l’Egl. de Saint-Hugues-de-Chartreuse, Isère (38), France. Par Serge Kerrien, diacre du diocèse de Saint-Brieuc-Tréguier et conseiller pastoral au SNPLS   Chaque année, le temps liturgique nous fait parcourir tout le mystère du Christ. À travers le cycle pascal, les fêtes […]