La théologie du sacrement de pénitence chez Karl Rahner

31 octobre 2009 : Confession lors de la veillée de prière dans l'égl. Notre-Dame du Travail pour Holywins. Paris (75) France. October 31, 2009 : Holywins is the Catholic Ch. challenge to Halloween. With prayer vigil. Notre-Dame du Travail parish, Paris (75) France.

31 octobre 2009 : Confession lors de la veillée de prière dans l’égl. Notre-Dame du Travail pour Holywins.

« On ne se trompera pas en affirmant que Karl Rahner a beaucoup écrit ! Dans cette œuvre, le sacrement de pénitence occupe une grande place. Une contribution sur ce thème, dans une perspective historique, se doit de commencer par un regard rapide sur le contexte biographique (1). »

Herbert Vorgrimler propose d’analyser la théologie du sacrement de pénitence telle qu’énoncée par l’éminent théologien jésuite du XXe siècle, Karl Rahner.

Le travail de Karl Rahner sur la pénitence et le sacrement de pénitence

Les engagements en faveur de la discipline pénitentielle

Les théories scolastiques et le sacrement de pénitence aujourd’hui

Article extrait de la revue La Maison-Dieu,  n°214, 1998, p 7-33.

Télécharger l’article intégral ci-contre.

1. Voir à ce propos H. VORGRIMLER, Karl Rahner verstehen (Comprendre K. Rahner), 2e éd., Fribourg, 1988 ; K. H. NEUFELD, « Karl Rahner zu BuBe und Beichte » (K.R. sur la pénitence et la confession), Zeitschrift fur katholische Theologie 108 (1986) p. 55-61 ; ID., Die Brüder Rahner (Les frères R.), Fribourg, 1994. P. NEUFELD, s.j., est le directeur des Archives Karl Rahner à Innsbruck.

Approfondir votre lecture

  • « Seigneur, Dieu de l'univers, fais-nous revenir ; que ton visage s'éclaire, et nous serons sauvés. » (Ps. 79)

    Vivre la pénitence : les pistes du rituel

    « Dieu fais-nous revenir » (Psaume 79). Ce cri du psalmiste devient souvent le nôtre, lorsque nous réalisons, qu’à cause de notre faiblesse ou du péché, nous avons besoin de renouer avec lui ou tout simplement d’intensifier notre vie baptismale. Chacun alors pense spontanément au sacrement de la pénitence et de la réconciliation, qui représente le chemin de la conversion privilégié dans l’Eglise latine depuis le Moyen Age jusqu’à une période récente. Or l’épidémie nous prive de ce chemin.

  • « Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon péché. »

    En route vers Pâques, engager une démarche de contrition du cœur

    La situation exceptionnelle de pandémie du coronavirus empêche de recevoir l’absolution sacramentelle. Mais, dans le sillage de ce que le pape François a proposé dans son homélie du 20 mars, il est possible et bon de vivre un chemin de contrition et de demande de pardon à Dieu avec, pour les fautes graves, « la ferme résolution de recourir le plus tôt possible à la confession sacramentelle », afin de recevoir effectivement le pardon de ses péchés.

  • « Reviens, je te guérirai de ton infidélité, je t'aimerai profondément, car ma colère a disparu. Je serai comme la rosée, tu fleuriras comme un lys et tu prendras racine comme un arbre du Liban. »

    COVID-19 : « Si tu ne trouves pas de confesseur… »

    « J’ai besoin du sacrement de réconciliation. Mes pasteurs ne peuvent venir me voir pour que je puisse confesser mes péchés. Que faire ? » Ce message rejoint bien d’autres reçus par les évêques et les prêtres dans toutes les régions marquées par la crise sanitaire. Le confinement prive les catholiques de la possibilité habituelle de se confesser en ce temps de conversion qu’est le Carême. Dans son homélie de la messe du vendredi 20 mars à la chapelle Sainte Marthe, le pape François lui‑même s’est fait l’écho de cette difficulté à pouvoir vivre la confession sacramentelle.