Le sacrement de l’onction des malades [dépliant d’informations]

13 Août 2013 : Messe de l'onction des malades présidée par Mgr Jean-Luc BRUNIN, év. du Havre, lors du140ème Pèlerinage national. Basilique St Pie X. Lourdes (64) France. August 13th, 2013 : National Pilgrimage in Lourdes (64) France.

(c) CIRIC

Un don de Dieu pour la vie

Suite à la publication, en 2010, des orientations pastorales pour l’onction des malades, la pastorale de la santé et la pastorale sacramentelle et liturgique du diocèse de Lyon éditent un dépliant grand public sur le sacrement des malades, pour mieux le faire connaître et le faire vivre.

« Venez à moi vous qui peinez sous le poids du fardeau et je vous soulagerai » Mt 11, 28

Le sacrement de l’onction des malades est assez méconnu, souvent associé à l’extrême onction, et par conséquent à tout ce qui touche à la mort et aux questions existentielles de l’homme.

Ce nouveau document définit ce sacrement comme un don de Dieu pour la vie et non pour la mort : ce sacrement est l’action du Christ qui sauve et relève la personne dans son corps, dans son âme et dans son esprit, un geste sauveur du Christ qui concerne la personne tout entière.

Dans l’onction des malades, c’est bien le Christ qui agit, associant, « comme il le faisait dans sa vie terrestre, le souci du bien du corps et celui des biens spirituels. C’est pourquoi ce sacrement est un sacrement de guérison » (1) .

Quelle guérison ? Guérison intérieure, réconciliation avec soi-même, avec ses proches, avec Dieu, mais aussi parfois guérison physique ou vrai mieux être. Dans l’onction, le Christ manifeste la tendresse du Père pour celui qui souffre en donnant son Esprit, force pour lutter contre le mal.

C’est la révélation de Jésus avant l’Ascension : « et moi je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » Mt 28, 20.

A la suite du Christ, l’Eglise considère comme relevant de sa mission, l’accompagnement des personnes touchées par l’épreuve de la maladie. Depuis les apôtres, elle a repris cette attention de Jésus et son geste envers les malades.

Jc 5, 14-15 : « Si l’un de vous est malade, qu’il appelle ceux qui exercent dans l’Eglise la fonction d’Anciens : ils prieront sur lui après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur. Cette prière inspirée par la foi sauvera le malade : le Seigneur le relèvera et, s’il a commis des péchés, il recevra le pardon ».

L’onction des malades est un sacrement, un don de Dieu pour un baptisé qui passe un cap difficile dans la maladie, le handicap ou la vieillesse.

La visée des orientations et du dépliant qui les accompagne est : d’encourager la célébration de ce sacrement dans nos paroisses mais aussi dans les hôpitaux, maisons de retraite ou lors des pèlerinages, de mieux comprendre comment il peut être proposé et célébré en Eglise, d’entrer dans sa pédagogie : en communauté se mettre à la suite du Christ pour être attentif à ceux qui sont fragilisés par la maladie, les accompagner fraternellement leur transmettre la Bonne Nouvelle du Christ et leur proposer le sacrement de l’onction des malades afin qu’ils soient fortifiés dans leur foi, leur espérance et leur charité.

Télécharger l’article complet en PDF :

Onction des malades 2011

Approfondir votre lecture

  • 13 Août 2013 : Messe de l'onction des malades présidée par Mgr Jean-Luc BRUNIN, év. du Havre, lors du140ème Pèlerinage national. Basilique St Pie X. Lourdes (64) France.

August 13th, 2013 : National Pilgrimage in Lourdes (64) France.

    Face à la maladie, une rencontre avec le Christ

    Le sacrement des malades revisité : « Le spirituel en l’homme n’est pas déconnecté du corps. C’est dans le regard et le sourire de l’autre, dans une main tendue que se pressentent la joie de la personne, sa peine, son désespoir. La joie, la peine, la paix sont de l’ordre du spirituel. Il s’agit de tout ce qui est ouverture du corps, de l’être vers l’au-delà du corps.

  • 13 Août 2013 : Messe de l'onction des malades présidée par Mgr Jean-Luc BRUNIN, év. du Havre, lors du140ème Pèlerinage National. Basilique St Pie X. Lourdes (64), France.

    La prière de bénédiction de l’huile des malades

    Selon l’usage de la liturgie latine, depuis le début du IIIe siècle (Tradition apostolique d’Hippolyte), la prière de bénédiction de l’huile des malades est prononcée pendant la prière eucharistique, soit aujourd’hui au cours de la messe chrismale, juste avant la grande doxologie.

  • LILLE: HOPITAL SAINT PHILIBERT: UNITE DE SOINS PALLIATIFS AU SEIN DE L'UNIVERSITE CATHOLIQUE (FACULTE DE MEDECINE) - CETTE UNITE, FONDEE EN 1999 PAR LE PROFESSEUR DIDIER DE BROUCKER, A UNE CAPACITE DE 6 LITS. PROFESSIONNELS ET BENEVOLES SE RELAIENT AUPRES DES MALADES.

    La pastorale de la santé et l’œcuménisme

    Comment accompagner chrétiennement des personnes malades dans le cadre d’une aumônerie œcuménique ? Tel est le défi que vivent les membres de l’équipe d’aumônerie de la maison médicale Jean XXIII, maison de soins et d’accompagnements (un établissement de la fondation des diaconesses de Reuilly) sur le site d’Humanicité près de Lille.