Catéchuménat et préparation aux sacrements

(c) CIRIC

(c) CIRIC

Par Sophie Gall-Alexeeff, Directrice adjointe de l’Institut d’Etudes Religieuses (IER – ICParis).

 

« En France, nous nous apprêtons à proposer aux adultes, aux enfants ou jeunes déjà baptisés qui souhaitent recevoir un sacrement, une démarche « de type catéchuménal » directement inspirée de l’itinéraire en étapes vécu par les personnes qui demandent le baptême. »[1]. Dans la grande perspective « Proposer la foi » ouverte par la lettre aux Catholiques de 1996,  le texte national d’orientation pour la catéchèse[2] engage aujourd’hui à construire des itinéraires de « type catéchuménal » pour l’ensemble du champ sacramentel ; intuition déjà présente dans les Points de repères en pastorale sacramentelle pour les sacrements de l’initiation chrétienne et pour le mariage.[3]

Un « type catéchuménal » ?

Dans l’initiation chrétienne des Adultes, le catéchuménat désigne la période qui précède la préparation ultime et la célébration des sacrements : baptême, confirmation et eucharistie ;  un temps prolongé pendant lequel l’Eglise offre aux catéchumènes, les conditions nécessaires à la maturation de la foi : une catéchèse en lien avec l’année liturgique et soutenue par des célébrations de la Parole, une familiarisation avec la pratique de la vie chrétienne, des rites liturgiques, l’apprentissage du témoignage.[4]

En promouvant l’itinéraire du catéchuménat des adultes comme un modèle qui peut inspirer la pastorale sacramentelle, le Texte d’orientation de la catéchèse fait droit à une « pédagogie d’initiation » qui appelle la liberté des personnes et favorise un cheminement accompagné, au sein d’une communauté chrétienne. Cette pédagogie suppose des itinéraires conduits, jalonnés d’étapes qui permettent de progresser, peut-être de s’arrêter, et qui aident les personnes à choisir le Christ et à structurer leur foi.  Ces étapes ne dépendent ni de l’âge ni d’une durée fixée au préalable mais d’un cheminement personnel. [5] Cependant, en s’appliquant aux demandes de sacrement, ces itinéraires de « type catéchuménal » ne se limitent pas au temps du catéchuménat au sens strict du RICA.[6] Il s’agit davantage d’itinéraires à élaborer sur le modèle de l’ensemble de l’initiation chrétienne des adultes : catéchuménat, célébration, mystagogie.

Des points d’appui pour la pastorale liturgique et sacramentelle

Passer de la préparation aux sacrements à un itinéraire

Un itinéraire est une démarche organisée en étapes. Comme dans un voyage : si je veux aller à Athènes, mon voyage ne commencera pas quand je serai sur l’Acropole et que j’aurai éprouvé toute la beauté de ce lieu ; je sais qu’avant même avoir passé la frontière, je serai en voyage, apprenant progressivement à changer mes habitudes, ma langue, mon alimentation. L’objectif est de permettre à ceux qui entrent dans cet itinéraire de vivre des transformations intérieures (conversions), signe du Christ qui appelle chacun. Pour promouvoir cette démarche, les équipes de préparation au baptême, au mariage…, devront intégrer les éléments de l’initiation chrétienne : proximité avec les Ecritures, initiation par la liturgie, immersion dans une communauté chrétienne. Car il ne s’agit pas tant d’être prêt que d’être en route, et suffisamment en route pour désirer le but du voyage et ne plus avoir envie de revenir en arrière.

Initier par la liturgie

La liturgie est présente pendant la totalité de l’initiation. Elle empreigne le catéchumène et favorise son entrée dans l’expérience chrétienne. Avant même la célébration des sacrements, le catéchumène a déjà expérimenté comment Dieu se communique dans la liturgie. « La liturgie est surtout le lieu vivant de l’initiation : dans le langage de la beauté, les attitudes, les déplacements, les gestes et les paroles qu’elle fait vivre, elle aide à découvrir comment chaque acte et chaque parole du Christ ont été posés pour « notre salut ».»[7] L’insistance sur la liturgie qui initie est probablement l’élément le plus novateur de la démarche. A la fois affirmation théologale des sacrements qui sont communication du salut et participation effective au Mystère pascal du Christ ; et aussi capacité médiatrice de la liturgie qui assume toutes les dimensions de l’existence. En intégrant une créativité liturgique qui s’appuie sur les formes traditionnelles (dialogue, processions, bénédictions, exorcismes…) les itinéraires offriront une expérience de foi possible car la liturgie nous apprend à croire et à dire « Seigneur » dans le même mouvement.

La mystagogie au terme de l’itinéraire

Dernière période de l’initiation[8],  elle consiste à faire résonner la nouveauté de vie que les catéchumènes ont reçue lors des sacrements ; temps de familiarisation et d’atterrissage qui permet aux personnes de se tenir dans la vie en croyant. Ce temps est fortement communautaire puisqu’il concerne à la fois les nouveaux et les anciens fidèles. On y parle d’amitié et d’attention, d’intimité avec la Parole, de communion dans l’Esprit saint, de réjouissances. La mystagogie peut durer jusqu’à l’anniversaire du baptême. Nous devrons donc apprendre à donner des catéchèses mystagogiques, prenant appui sur les rites, leur sens et leur portée pour la vie chrétienne. Les grands mystagogues comme Ambroise, Augustin, ou Cyrille de Jérusalem sont nos modèles ; mais des styles en phase avec nos cultures seront aussi bienvenus.

[…] Télécharger la suite de l’article ci-contre


[1] J-C. REICHERT, Pédagogie d’initiation et pédagogie de l’initiation, dans Lumen Vitae, LVI, n°3 – 2006, p.328
[2] Texte national pour l’orientation de la catéchèse en France et principes d’organisation (TNOC), p. 91-95
[3] Points de repère en pastorale sacramentelle, Commission Episcopale de Liturgie, Paris, 1994 ; Ed. du Cerf, 1996
[4] Rituel de l’Initiation chrétienne des adultes (RICA), n° 103
[5] RICA, notes doctrinales et pastorales
[6] TNOC, ch 4,2 Principes directeurs
[7] TNOC, p. 43
[8] RICA, n° 236

Approfondir votre lecture

  • 22 novembre 2013 : Livraison de la nouvelle version de la bible à la librairie La Procure, Paris (75), France.

November 22th 2013 : Reception of the new bible at the library La Procure in Paris (75), France.

    La Parole de Dieu dans la préparation des sacrements

    Pour préparer à un sacrement, les rituels offrent un appui certain ! Mais il peut arriver que nous ne voyions pas le lien entre le geste à faire et la parole de Dieu à proclamer. On choisit, privilégie l’un par rapport à l’autre. Que faire ?

  • chorale d'adultes

    Proposition de chants pour la célébration d’un baptême

    (c) CIRIC Voici quelques recommandations de chants pour la célébration d’un baptême, certifiées par le Département Musique du SNPLS.   La cote correspondant aux sacrements d’initiation chrétienne est représentée par le lettre N. Les promotions épiscopales sont malheureusement pauvres en chants pour le baptême, puisqu’un seul chant typique y figure : « Laissons-nous transformer par la lumière » […]

  • veillée pascale 2

    Célébrer des baptêmes d’adultes à la Veillée Pascale

    (c) CIRIC Par Pierre Faure, Diacre jésuite, responsable du Centre spirituel de Penboc’h dans le diocèse de Vannes   Le Rituel de l’Initiation chrétienne des adultes prévoit que les sacrements (baptême, confirmation, eucharistie) seront célébrés à la veillée pascale : “Puisque normalement, l’initiation des adultes est célébrée dans la sainte nuit de Pâques…” (n° 203). Le Rituel […]