Le vêtement blanc du baptisé : histoire, sens et enjeu pastoral

Pape François baptême

(C) CIRIC

Par Michèle Crosnier

 

« Baptisés dans le Christ, vous avez revêtu le Christ »

Le petit enfant reçoit, à son baptême, un nouveau vêtement, de couleur blanche. Est-ce pour dire son innocence ou sa pureté ? Non ! Dans notre culture, le vêtement blanc est signe de fête. Le vêtement de la première communion, de la profession de foi, de l’engagement religieux, sont traditionnellement blancs. Blanche est la robe de la mariée, le jour des noces, ou l’aube des ministres situés dans le chœur pour les célébrations liturgiques. Cherchons ce que nous disent du vêtement blanc, la vie courante, le rituel, l’histoire du rite et la Bible, puis réfléchissons à sa mise en œuvre.

Dans la vie courante

« Avez-vous remarqué, écrit Michel Hubaut, combien le vêtement est pour l’homme un langage qui cache et révèle tout à la fois son vrai visage ? » Pensons aux vêtements de travail, tenues de loisirs, déguisements, vêtements de deuil, de fête, costumes de folklore, uniformes militaires. Les vêtements et parures répondent à des logiques d’utilité, de nécessité. Mais pas seulement. Certains vêtements sont soumis à des modes lancées par notre société de consommation. Nous en changeons selon l’humeur, les circonstances : rebelle, gai, pour se reposer, pour passer inaperçu ou se faire remarquer… Ils ont une dimension symbolique pour dire la pudeur, la présentation de soi, l’appartenance à une communauté, la démonstration de rang social, l’indication d’une fonction, le signe extérieur de jubilation ou de deuil.

Dans le rituel

La remise du vêtement blanc est l’un des trois rites complémentaires qui achèvent le baptismal, après l’onction avec le Saint Chrême, avant la remise du cierge allumé. Le Rituel du baptême des petits enfants (n° 141) accompagne ce geste de la parole suivante prononcée par le ministre :

« N., tu es une création nouvelle dans le Christ :

tu as revêtu le Christ ;

ce vêtement blanc en est le signe.

Que tes parents et amis t’aident,

par leur parole et leur exemple,

à garder intacte la dignité des fils de Dieu,

pour la vie éternelle. »

Dans l’histoire de l’Eglise

Vers 215, l’auteur de la Tradition apostolique écrit comment se déroulait le baptême : dans la nuit pascale, le « candidat » se déshabille. Il descend les marches qui mènent au fond d’une petite piscine, le baptistère. Dans l’eau, il reçoit le baptême. Puis le nouveau baptisé remonte par l’autre côté du baptistère. Il revêt un nouveau vêtement, une aube blanche (alba). Á partir du IVe siècle, vêtus ainsi pendant les sept jours de la « semaine en blanc » (in albis) suivant le 1er jour de la Pâque, les néophytes[1] reçoivent une catéchèse mystagogique[2].

[…] Télécharger la suite de l’article ci-contre.

[1] Nouveaux baptisés. // [2] Etymologiquement : « qui conduit au mystère ». Il s’agit d’explications, commentaires à partir de ce qui a été vécu dans le rite.

Télécharger l’article complet en PDF :

M. Crosnier – Le vêtement blanc

Approfondir votre lecture

  • Pape François baptême

    Le baptême des petits enfants et l’eucharistie, sacrements de la miséricorde

    Spontanément, lorsqu’on pense sacrement et miséricorde on se réfère au sacrement de pénitence et réconciliation. Or ce sacrement trouve sa source historique dans la nécessité d’un geste de l’Église manifestant la possibilité de renouvellement de la grâce baptismale.

  • chorale d'adultes

    Proposition de chants pour la célébration d’un baptême

    Voici quelques recommandations de chants pour la célébration d’un baptême, certifiées par le Département Musique du SNPLS.

  • communion

    Quelques propositions pour un « après-baptême »

    La pastorale du baptême mise en œuvre pour les petits enfants demande que nous soyons davantage attentifs à des propositions après le baptême. Il ne s’agit pas d’abord d’un « service après-vente » ! C’est simplement l’une des conditions qui font de cette pastorale un lieu, un chemin d’évangélisation. La préparation aux baptêmes a déjà été un grand progrès, il nous reste encore à mettre en œuvre des propositions après la célébration du sacrement.