Chanter lors de la présentation des dons : éclairage et proposition de répertoire

6 juillet 2014 : Procession des offrandes lors de la messe de clôture du pélerinage des pères de famille en la basilique Sainte Marie-Madeleine de Vézelay (89), France.

6 juillet 2014 : Procession des offrandes lors de la messe de clôture du pélerinage des pères de famille en la basilique Sainte Marie-Madeleine de Vézelay (89), France.

Chant d’assemblée, chant choral, déploiement instrumental : comment accompagner par la voix et la musique le moment de la présentation des dons au cours de la célébration eucharistique ? Quelques mots sur la place du chant d’offertoire et une proposition de répertoire de chants à adapter à la couleur liturgique.

Anciennement appelée « Offertoire », ce temps d’offrande accompagne successivement plusieurs étapes (cf. PGMR n°73-75) :

  • la préparation de l’autel « centre de toute la liturgie eucharistique »,
  • l’arrivée des offrandes (ou non en procession) « même si les fidèles n’apportent plus, comme autrefois, du pain et du vin de chez eux, ce rite de l’apport des dons garde sa valeur et sa signification spirituelle », (aujourd’hui, l’offrande est généralement symbolique, sous forme de quête)
  • le dépôt des dons (pain et vin) sur l’autel, et des offrandes (à son pied)
  • enfin, l’éventuel encensement « le prêtre peut encenser les dons placés sur l’autel, puis la croix et l’autel lui-même, pour signifier que l’oblation de l’Eglise et sa prière montent comme l’encens devant la face de Dieu. Puis, le diacre ou un autre ministre encense le prêtre, à cause de son ministère sacré, et le peuple, en raison de sa dignité baptismale. »

La place du chant d’offrande dans la célébration eucharistique

Pour le chant, les textes officiels indiquent :

  • PGMR n°74 : « La procession qui apporte les dons est accompagnée par le chant d’offertoire (cf. n°37b) qui se prolonge au moins jusqu’à ce que les dons aient été déposés sur l’autel. Les normes qui concernent la manière d’exécuter ce chant sont les mêmes que pour le chant d’entrée (n°48). Le chant peut toujours accompagner les rites de l’offertoire même lorsqu’il n’y a pas de procession des dons. »
  • PGMR n°139 : « Lorsque la Prière universelle est achevée, tous s’assoient et on commence le chant d’offertoire (cf. n°74)»
  • PGMR n°142b : « S’il n’y a pas de chant d’offertoire ou si l’on ne joue pas de l’orgue, le prêtre peut, en présentant le pain et le vin, dire à haute voix les formules de bénédiction »

Donc, selon le déploiement du rite (sa solennité, sa durée), un chant se justifiera (ou non), et sera à ajuster à celui-ci :

  • Quand le temps de l’offrande est court – sans procession de dons et sans encens – (en messe de semaine ou en temps de pénitence), il peut tout simplement y avoir un moment de silence, suivi des formules de bénédictions dites à haute voix.
  • Quand il y a procession des dons et encensement (solennité), la durée pourra facilement atteindre 6-7 minutes. Elle permet alors un plus grand déploiement musical.
  • Quand il y a procession (sans encens) ou encens (sans procession), nous serons sur une durée intermédiaire de 3-4 minutes.

Plus concrètement :

  • L’orgue (et/ou d’autres instruments) peuvent donc jouer une courte pièce de répertoire ou improviser (ce qui est idéal pour calibrer la durée en fonction de l’action) ;
  • des chanteurs (chorale ou solistes) peuvent donner de courtes pièces (en langue vernaculaire ou latine) dont le calibrage accompagne l’action liturgique, et dont le contenu textuel commente la solennité ou la thématique de « l’offrande collective ». Si l’action n’est pas terminée en même temps que le chant et demande un prolongement, l’orgue (et/ou autre instrument) complèteront autant que nécessaire.
  • l’assemblée peut chanter un chant approprié (cantique, tropaire, hymne, psaume, canon…) en alternance ou conjointement avec le chantre (ou la chorale). Ce chant sera choisi dans le souci de coller au mieux à la durée nécessaire. Comme ci-dessus : le contenu textuel commente la solennité ou la thématique de « l’offrande collective ».

Propositions de chants d’offrande selon le temps liturgique

Voilà, ci-dessous, une sélection de chant d’offrande (pour assemblée), chantable aussi par des chorales à l’unisson ou en polyphonie. Sur le site, des sélections de répertoire « historiques » plus savants pour chorales ou solistes sont accessibles par temps liturgiques.

La sélection ci-dessous propose des chants à la mise en œuvre accessible par tous (pour l’unisson), ajustés au rite d’offrande quelle qu’en soit la solennité (parmi ceux du Temps ordinaire), et d’autres qui sont liés à des temps liturgiques particuliers (Avent, Noël, Carême, Pâques) :

Temps ordinaire

Il faudra veiller à ne pas systématiser l’usage d’un chant d’offrande par l’assemblée.

  • Aimer, c’est tout donner X 59-79 ; d’après Ste Thérèse de l’E.J / G. Croissant / Béatitudes musique
  • Approchons-nous de la table D 14-45 ; Chemin neuf / A.M.E
  • Comme on fait cercle BX 46-58-1 parmi les 18 couplets ; CFC / F. Guiberteau / Caecilia-USC
  • Dans ce mystère le Christ va s’offrir B104 (SYL E 104) parmi les 4 couplets ; D. Bourgeois et J-P Revel / A. Gouzes / Sylvanès
  • Dieu notre Père, voici le pain B 57-30 ; canon / G. Notebaert / Bayard
  • Grâce te soit rendue MY 36-76-7 ; CFC (Fr Gilles) / M. Jaillet / Kinnor/ promotion épiscopale 2010
  • Grâce te soit rendue MY 36-76-2 ; CFC (Fr Gilles) / M. Wackenheim / Bayard
  • Grâce te soit rendue MY 36-76-4 ; CFC (Fr Gilles) / P. Robert / Kinnor
  • Nous t’offrons ce sacrifice B 404 ; D. Bourgeois et J-P Revel / A. Gouzes/ Sylvanes
  • O Père, O tout puissant MP 22-26-1 ; D. Rimaud/ M. Godard / Studio SM / promotion épiscopale 2013
  • O Père, O tout puissant MP 22-26-2 ; D. Rimaud/ J-R Andre/ Caecilia / promotion épiscopale 2010
  • O Père, O tout puissant MP 22-26-3 ; D. Rimaud/ M. Wackenheim/ Bayard / promotion épiscopale 2010
  • Préparons la table B 21-85 ; J.Gelineau / Bayard / CNA 232 / Promotion épiscopale 2001
  • Qui donc a mis la table ? B 121 ; C. Duchesneau / Fleurus
  • Tout vient de Dieu B 50-05-2 ; D. Rimaud / M. Wackenheim / Bayard
  • Tout vient de Dieu B 51-67-1 ; D. Rimaud / J-R André / USC- Caecilia
  • Tout vient de toi B 66 parmi les couplets 1, 2, 4, 6, 7, 8, 9, 10 ; D. Ombrie / Studio SM / CNA 234
  • Tout vient de toi B 11 ; L. Deiss / Studio SM
  • Voici rassemblée dans ce pain, dans ce vin B 52-91-3 ; Sr Marie-Pierre / R. Oudot / Jubilus / promotions épiscopales 2017
  • Voici rassemblée dans ce pain, dans ce vin B 52-91-7 ; Sr Marie-Pierre / P. Robert / Bayard
  • Voici rassemblée dans ce pain, dans ce vin B 52-91-8 ; Sr Marie-Pierre / A. Cantegril / ADF-Bayard / promotions épiscopales 2017
  • Voici les pas B 37-29-2 ; CFC-copyright CNPL (N. Berthet) / P. Robert / Bayard

Temps de l’Avent

C’est un temps propice à un chant d’assemblée car l’orgue et les autres instruments sont préconisés seulement en accompagnement de chant pour favoriser une sobriété.

  • Es-tu celui qui doit venir ? EP 47-41-8 ; C. Bernard / C. Villeneuve/ promotion épiscopale 2007/ Jubilus
  • Encore un peu de temps EP 168 ; CFC-copyright CNPL / H. Dumas / Sodec / CNA 367/ promotion épiscopale 1996
  • Vienne la rosée EP 103 ; O. de la Brosse / air populaire / Sodec / CNA 376
  • Viens, parmi nous, Seigneur Jésus P 44-12 ; C. Duchesneau / J-S Bach / Jubilus / promotion épiscopale 2004
  • Viens Seigneur, ne tarde plus E 57-31 ; Fr. Jean-Baptiste / Bayard
  • Voici le temps du long désir EP 201-1 ; CFC-copyright CNPL / Tamié / CNA 817/ promotion épiscopale 1996

Temps de Noël

Ce temps liturgique est davantage propice à un déploiement instrumental et/ou choral qu’un chant d’assemblée.

  • À L’orient l’étoile a paru FP 557 ; D. Rimaud / H. Carol et P. Doury / Europart / promotion épiscopale 2009
  • À L’orient l’étoile a paru FP 47-65-3 ; D. Rimaud / J-M Vincent / ADF/ promotion épiscopale 2005
  • À L’orient l’étoile a paru FP 44 ; D. Rimaud / air traditionnel Danois / Le Seuil
  • Brillante étoile F 57 ; C. Rozier/ P. Nicolai (17e) / Le Seuil / CNA 394
  • Gloire à Dieu, paix aux hommes F 156-1b ; AELF / J Berthier / Fleurus/ CNA 391/ promotion épiscopale 1995
  • Gloire à Dieu, paix aux hommes AL 179 ; AELF / J. Akepsimas / CNA 389
  • La voici la nuit de Dieu F 256 ; C. Duchesneau / H-J Gauntlett / Jubilus-Voix Nouvelles / promotion épiscopale 1996
  • Nous qui dans ce mystère B 38-45 ; Communauté N.D des Gardes/ P. Doury / Europart
  • Tout le ciel s’emplit F 58 ; C. Rozier / Air ancien / Mame /CNA 404 / promotion épiscopale 1999

Temps du Carême

Le Carême est un temps propice à un chant d’assemblée car l’orgue et les autres instruments sont préconisés seulement en accompagnement de chant pour favoriser une sobriété.

  • À l’heure où tu choisis H 139 ; C. Duchesneau /  Fleurus
  • Bénis le Seigneur, o mon âme Z 102-6 ; E. Faugeron / Emmanuel
  • Comment avez-vous préparé les dons ? GB 37-84-1 / J. Gelineau-D. Rimaud / A. Langrée / USC- Caecilia
  • Dieu, au-delà de tout créé H 10-89-6 ; D. Rimaud -copyright CNPL / J. Akepsimas / Studio SM / Promotion épiscopale 2003
  • Grain de blé GX 510 ; Communauté du Chemin neuf / A.M.E (pour le 5e de Carême B)
  • Le grain de blé GP 228 ; J. Servel/ J. Gelineau/ Mame
  • L’Eglise ouvre le livre HP 47-83-1 ; Sr Marie-Pierre-copyright CNPL / C. Duchesneau – J. Berthier / Kinnor / CNA 450 / Promotion épiscopale 2004
  • Pour que l’homme soit un fils G 297-1 ; D. Rimaud / J-M Vincent / Studio SM / CNA 426 / promotion épiscopale 1995
  • Quand je viens vers toi G 41-1 ; J. Servel/ Air Breton / Mame
  • T’approcher, Seigneur GP 22-68-6 / N. Berthet / P. Robert / Bayard/ CNA 590 / promotion épiscopale 1996
  • T’approcher, Seigneur GP 504 / N. Berthet / P. Doury -H. Carol / Europart / promotion épiscopale 2009
  • Toi qui nous as créés H 20-37 ; D. Rimaud -copyright CNPL / P. Robert / Sodec / Promotion épiscopale 1996

Temps de Pâques

Le Temps pascal est davantage propice à un déploiement instrumental et/ou choral qu’un chant d’assemblée.

  • Dieu qui fais toutes choses nouvelles KP 51-78-8 ; CFC (C. Bernard) / M. Godard / Fleurus-Mame
  • Dieu qui fais toutes choses nouvelles KP 51-78-7 ; CFC (C. Bernard) / J-P Hervy / ADF
  • Dieu qui fais toutes choses nouvelles KP 90-2 ; CFC (C. Bernard) / J. Gelineau / Studio SM
  • Dieu qui fais toutes choses nouvelles KP 90-1 ; CFC (C. Bernard) / D. Julien / Fleurus
  • Jour du vivant IP 34-92-8 ; CFC (Sr Marie-Pierre) / E. Daniel / Kinnor
  • La vigne et le chemin IX 53-08 ; P. Gauffriau / M. Jaillet / Kinnor/ promotion épiscopale 2008
  • Quand tout fut préparé BX 54-01-6 ; J. Gelineau / A. Dugay / Laudem
  • Reste avec nous IP 123 ; CFC (Fr Pierre-Yves) / choral luthérien-Fr François de Taizé / Sodec
  • Reste avec nous IP 10-80-6 ; CFC (Fr Pierre-Yves) / J-R André / USC-Caecilia
  • Reste avec nous IP 140-2 ; CFC (Fr Pierre-Yves) / L. Deiss / Sodec
  • Voici la nuit P 156-1 ; D. Rimaud-copyright CNPL / J. Akepsimas / Studio SM / Promotion épiscopale 1995

Approfondir votre lecture

  • 14 janvier 2018 : Procession des offrandes lors de la messe de consécration du nouvel autel de la basilique Saint-Denis par Monseigneur DELANNOY, évêque de Saint-Denis (93), France.

    Du bon usage de la liturgie : la préparation des dons

    Comme les habitudes sont difficiles à perdre ! En 1969, le Missel romain de Paul VI a remplacé « l’offertoire » par « la préparation des dons ». Et pourtant, que disons-nous qu’il va se passer à la messe lorsque la prière universelle est achevée et que l’assemblée s’assied ?

  • procession

    Des processions, pourquoi ?

    Le spectacle offert dans les rues par les processions des rameaux, du Saint-Sacrement ou encore par celles des traditions populaires peuvent surprendre. Et des questions surgissent : pourquoi ces cortèges ? D’où viennent ces traditions ? Ont-elles encore un sens ? Quant aux processions qui se déploient pendant la messe, on peut se demander si elles n’encombrent pas inutilement les rites.

  • cierge pascal

    L’encens dans la liturgie

    Quelle est origine de l’encens et quand l’utilise-t-on dans la liturgie ?