A l’approche de la mort

« A ceux qui vont quitter cette vie l’Église offre aussi l’eucharistie reçue en viatique. […] Le viatique offre au malade de s’unir au Christ, « le Premier-né d’entre les morts » (Col 1, 18). Celui-ci peut aider le malade à assumer sa propre mort et en faire une pâque. » – Rituel, n°44

La recommandation des mourants est une prière liturgique prévue et proposée dans le Rituel (n° 208 à 223). Elle s’appelait autrefois « prière des agonisants». Le signe liturgique particulier est celui de la signation baptismale sur le front de la personne mourante.

« Lorsqu’un des leurs va mourir, l’amour fraternel pousse les chrétiens à lui manifester leur présence, leur solidarité, leur communion… Pour manifester le sens de la mort chrétienne, il est souvent opportun de faire sur le front du mourant le signe de la croix, dont il a été marqué pour la première fois, lors de son baptême… On choisira très librement prières et lectures… en s’adaptant…  Elles seront faites lentement, à voix plutôt basse, avec des temps de silence… prière très brève, répétée doucement … » – Rituel n° 209 et 210