L’action de grâce et l’eucharistie au cours des funérailles

C 395-couv.-S Gall-doxologie avec diacreEntre la mort des baptisés et le don que Jésus fait de sa vie sur la croix s’est tissé un lien fort et charnel qui relie le peuple de Dieu en chacun de ses membres à la personne du Christ. Sa résurrection du Christ est, dans le même événement originel, promesse de vie éternelle :

C’est le mystère pascal du Christ que l’Église célèbre avec foi, dans les funérailles de ses enfants. Ils sont devenus par leur baptême membres du Christ mort et ressuscité. On prie pour qu’ils passent avec le Christ de la mort à la vie…

La célébration des obsèques, rituel des funérailles 1, note n. 1, p. 8.

Signe de ce lien entre la pâque du Christ et la vie donnée à tous les baptisés, la liturgie des funérailles déploient des rites, des signes et des paroles, très proches du rituel du baptême. Mais le lien est aussi à faire avec la liturgie eucharistique :

Aussi l’Église offre-t-elle pour les défunts le sacrifice eucharistique de la pâque du Christ et elle leur accorde ses prières et ses suffrages ; ainsi, puisque tous les membres du Christ sont en communion, elle obtient pour les uns un secours spirituel en offrant aux autres la consolation de l’espérance.

La célébration des obsèques, rituel des funérailles 1, note n. 2, p. 8.

C’est donc maintenant, dans la liturgie, le temps de l’Eucharistie ou ce devrait l’être ! L’Eucharistie fait mémoire de la pâque de Christ. Elle est offrande, louange pour les dons reçus et elle est aussi intercession pour le défunt. Elle donne à vivre ans l’instant l’éternité promise et la communion des saints.

Mais le contexte pastoral n’autorise pas toujours – voire trop rarement ! – la célébration de l’Eucharistie. Lorsque ce n’est pas possible ou pas souhaitable pour la raison que l’assemblée insuffisamment initiée à ce que l’Église célèbre dans ce sacrement, il est encore possible de se tenir devant le Seigneur dans la louange et l’action de grâce. Les six prières de louange, proposée dans le livre Dans l’espérance chrétienne, ose conduire l’assemblée jusqu’à ce seuil de la foi, où « même en présence de la mort, nous osons louer le Dieu des vivants ».

Télécharger la fiche pratique complète :

L’action de grâce et l’eucharistie

funérailles retour

Approfondir votre lecture

  • 28 Juillet 2015 : Célébration eucharistique dans l'église du Carmel de la Paix. Mazille (71), France.

    Catéchèse du pape : « Appuyons-nous sur l’Eucharistie »

    Au sein du cycle de catéchèses données par le pape François sur les étapes de la messe et l’eucharistie, cette catéchèse portait sur la communion au corps et au sang du Christ et la prière après la communion. Le pape François nous invite à nous appuyer sur l’Eucharistie : « c’est recevoir Jésus qui nous transforme en lui, qui nous rend plus forts ».

  • Fidèles réunis pour célébrer l'eucharistie.

    La dimension missionnaire de l’Eucharistie

    La liturgie – et plus particulièrement l’eucharistie – est le sommet auquel tend toute l’action de l’Église et en même temps la source d’où découle toute sa vertu ». Cette affirmation du dernier Concile est maintenant bien connue ; cependant, nous n’avons pas encore fini d’en mesurer toute la portée concrète. Puisque l’Église est toute entière missionnaire, que la mission correspond à sa nature même, il est aisé d’en déduire que l’eucharistie est source et sommet de la mission.

  • 14 novembre 2007: Communion lors de la messe des étudiants qui, traditionnellement, marque le début de l'année universitaire des jeunes catholiques franciliens, Notre Dame de Paris (75), France.

    Eucharistie et partage

    Le sujet abordé sous ce titre est devenu vraiment « classique », si ce n’est banal. Le fait qu’il ait été si souvent traité a du moins le mérite d’indiquer qu’il ne s’agit pas là d’une affaire annexe du point de vue de la foi chrétienne. Pourtant, entre les affirmations théologiques, même les plus fortement exprimées, et leur imprégnation dans la vie des communautés chrétiennes, il y a une belle distance : celle qui sépare, jusqu’à la contradiction parfois, les paroles et les actes. Rappelons en tout cas les principales dimensions théoriques du rapport entre l’eucharistie et le partage, c’est-à-dire aussi, plus largement, entre la liturgie et la vie chrétienne, ou encore entre le rite et l’éthique.