Deuil et après-confinement : célébrer en mémoire des défunts

« Que Dieu, le Père plein de tendresse, le Dieu de qui vient tout réconfort, nous apporte la consolation. »

« Que Dieu, le Père plein de tendresse, le Dieu de qui vient tout réconfort, nous apporte la consolation. »

Les familles en deuil ont célébré les funérailles d’un proche à l’église au cours du confinement en l’absence des membres de plus de 70 ans, leurs amis et de la communauté paroissiale. Dans certaines situations, la célébration à l’église n’a pas été possible. Voici des propositions de célébrations pour vivre le temps d’adieu, en famille ou en communauté paroissiale, avec la prière de l’Église avant de se rendre au cimetière. Il est toujours possible de célébrer ces funérailles « en absence de corps », sans les éléments de la célébration relatifs au corps du défunt.

  • Pour une paroisse, si elle veut célébrer en mémoire de tous les défunts de la communauté :
  • Une célébration en présence de la famille endeuillée et les proches du défunt :
  • A la fin de chacune de ces célébrations, on pourra distribuer un livret Prier au cimetière aux familles et fidèles réunis :

Dans les diocèses

Le diocèse d’Arras a diffusé une proposition de célébration de la Parole avec les familles dont les obsèques d’un proche ont été célébrées pendant le confinement :

Approfondir votre lecture