La prière des Laudes vécue en paroisse

31 mars 2013 : Reflets des vitraux sur le sol de la Basilique Cathédrale de Saint-Denis (93), France. March 31, 2013: Reflecting of the stained glass on the floor of the Cathedral Basilica of Saint-Denis (93), France.

31 mars 2013 : Reflets des vitraux sur le sol de la Basilique Cathédrale de Saint-Denis (93), France.

Par Brigitte Pinelli

« Laudato si mi Signore ! » : « Loué sois-tu mon Seigneur… » disait saint François d’Assise. Et moi ? Comment te dire chaque jour « je t’aime, Seigneur » ? Comment le chanter et le vivre ? Et si je prenais le temps de participer aux laudes, de chanter avec le groupe qui se réunit à l’église Saint-Philippe-du-Roule (Paris, 8e) chaque matin, en semaine ?

« Il faut toujours prier sans se décourager… » (Luc 18, 1)

Les Laudes, pourquoi ?

Les Laudes : c’est la louange des hommes à leur créateur, tel un cri du cœur, pour lui consacrer leur journée dès son commencement. Une prière de louanges adressée à Dieu, qu’il prend plaisir à écouter. Les Laudes, c’est la prière du matin chantée en commun par nous tous, d’abord tournés vers Dieu, avant d’entreprendre toute activité. Ensemble les hommes se réjouissent à la pensée de Dieu et entrent ainsi dans la grande chaîne de prières de louanges qui ne cessent de monter vers lui. Pour nous, chanter les laudes, c’est remettre sa journée dans les mains de Dieu et participer à cet échange avec le ciel, en étant présent. Et puis nous le savons bien, c’est aussi un moment précieux aux yeux de Dieu.

Les Laudes, quand ?

Les Laudes ont lieu, chaque jour, après la messe de 8 heures le matin. Elles réunissent, vers 8h35, ceux qui peuvent rester 20 minutes encore avant d’aller travailler dans le quartier et puis, tous ceux, quels qu’ils soient, qui veulent commencer leur journée en chantant les merveilles de Dieu.

Les Laudes, avec qui ?

Le groupe des Laudes de Saint-Philippe-du-Roule s’est constitué petit à petit. D’abord informel, il a peu à peu pris ses marques, et devant l’assiduité des participants, une sorte d’équipe a pris corps. Elle s’est organisée, pour assurer la prière, notamment lorsque le Père Philippe ne peut présider la prière : elle prend alors le relais. Ce groupe est maintenant soudé dans la fidélité et la prière de louange ; il porte les intentions de tous ceux qui fréquentent, dépendent, connaissent, entendent parler de la paroisse.

Les Laudes, pour dire quoi ?

Avec les Laudes, différentes chaque jour, nous découvrons la merveilleuse diversité des psaumes en fonction des jours de la semaine et du calendrier liturgique. Á travers ces psaumes, nous partageons à l’unisson de ceux qui les chantent, des instants de louanges indicibles. Nous finissons par bien connaître et par goûter certains psaumes que nous chantons même par coeur. Dans la persévérance, notre prière personnelle se nourrit de ces psaumes, s’approfondit aussi, et s’enracine peu à peu dans notre relation à Dieu. Oui, nous voulons dire à Dieu que nous l’aimons, et pourtant nos mains sont vides, nos cœurs sont faibles, nos chants sont imparfaits, notre attention distraite et notre humeur parfois chagrine ; mais notre volonté est réelle, notre aspiration profonde, notre louange sincère, et cette prière matinale commune est un signe fort pour tous ceux qui passent dans l’Église à ce moment-là. Merci Seigneur, de nous apprendre à te parler par ces chants de louange : donne-nous de te louer chaque jour !

Les Laudes, pour qui ?

Certains jours, nous sommes plus nombreux que d’autres, tout dépend des disponibilités, mais il faut savoir que chacun est accueilli et participe selon ses possibilités. D’ailleurs, pour commencer de chanter les laudes, il n’y a pas d’âge ! « Laissez venir à moi les petits enfants ! » dit Jésus dans l’évangile (Matthieu 19, 13). Justement, ils sont là à Saint-Philippe-du-Roule, la relève est prête : 3 petits enfants qui n’ont pas même l’âge d’aller à l’école maternelle assistent sagement chaque jour à la prière matinale, avec le groupe, donc avec nous tous ! Dieu se plait à écouter tous ses enfants, grands et petits. Avec bonheur, il nous attend chaque jour impatient de savourer ce moment privilégié d’un dialogué entre le ciel et la terre, entre Lui et les hommes. Et vous ? Quand venez-vous nous rejoindre dans cette prière là où vous êtes ? Il vous attend !

Article extrait de la revue Célébrer n°326

Approfondir votre lecture

  • groupe prière

    « Tous les vendredis, nous chantons ensemble l’office du soir »

    Témoignage de Jeanne-Aimable Vignole Nous sommes vendredi, il est 18h00, rassemblés devant l’autel, nous avons dit l’Angélus et nous nous levons pour chanter l’office du soir. La banlieue parisienne ressemble parfois à la province. Ainsi dans notre église nous n’avons pas la messe tous les jours. Mais, depuis bientôt huit ans, nous sommes une dizaine à […]

  • 22 novembre 2013 : Livraison de la nouvelle version de la bible à la librairie La Procure, Paris (75), France.

    « Gardez ma parole » : l’office des Lectures

    Quelque peu méconnu des paroisses, l’office des lectures mérite que l’on s’y intéresse. Peut-être son intitulé, sa structure moins facile à aborder pour les non-initiés, la longueur des textes qu’il propose, sa place variable, en font-ils une sorte d’ovni dans le paisible mouvement de la liturgie des Heures.

  • Monastère des bénédictines à Saint-Thierry (51)

    L’origine de la Liturgie des Heures

    La Liturgie des heures, cette prière mal connue et parfois mal aimée, plonge ses racines dans l’expérience bouleversante de la rencontre du Christ ressuscité. C’est là qu’elle se tient et se maintient depuis l’origine ; c’est là qu’elle conduit le priant d’hier et d’aujourd’hui. Une telle expérience mérite que l’on s’interroge sur la place de la prière des heures dans la vie de l’Église en jetant, tout d’abord, un regard en arrière afin de comprendre d’où vient la Liturgie des Heures que l’Église nous invite à prier aujourd’hui.