Prier les Complies entre colocataires

13 mars 2012 : Chaque soir de la semaine, après la messe, des « groupes de prières se forment exprimant souvent avec joie l'amour du Seigneur. La ferveur qui accompagne ces groupes de prières rappelle souvent celle des Evangélistes. Ils ont fait v½u d'obéissance, pour la plupart de chasteté et vivent le plus souvent, dans des maisons communautaires, différentes pour les hommes et les femmes. Salvador de Bahia, Brésil. March 13, 2012: Shalom Community Church, Salvador de Bahia, Brasil.

Témoignages de Claire, Béatrice, Nathalie, Paule et Élisabeth

 

Nous étions cinq jeunes femmes à partager un même appartement et nous avions décidé de prier ensemble au moins une fois par jour pour nous conforter dans notre foi commune et pour vivre cet aspect particulier de la vie chrétienne qu’est la prière en commun, écho de la célébration eucharistique.

Il nous arrivait, surtout le week-end de prier ensemble le matin, mais notre principal rendez-vous était la prière avant le coucher. Nous n’avions pas d’a priori sur la manière de prier ensemble, mais l’une d’entre nous connaissant la prière des Heures, nous proposa de dire les Complies. La prière était simple.

Nous n’avions pas beaucoup de compétence, mais nous avons appris deux hymnes que nous faisions alterner et parfois nous prenions un chant du répertoire de l’Emmanuel : « Veilleurs, bénissez Dieu » qui allait bien pour cette prière du soir.

Il nous a fallu un peu de temps pour psalmodier correctement. Nous le faisions d’abord toutes ensemble pour nous habituer. Par la suite, une d’entre nous entonnait et les autres répondaient.

Il nous a fallu quelques mois, et parfois quelques fous rires, pour être libres dans la mise en forme de la prière, apprendre des répons, le cantique de Syméon – psalmodié ou chanté – des antiennes mariales pour varier avec les temps liturgiques. Au début nous n’étions pas très attentives au temps, mais cela aussi nous l’avons découvert ensemble.

Dès les premières fois, nous avons toutes été prises par l’atmosphère si particulière de ce moment de prière commune. D’une part, elle nous était donnée par l’Église et cela nous gardait d’une trop grande sensibilité. D’autre part, la répétition de soir en soir, presque à l’identique nous donnait un repère, une sorte de sécurité spirituelle, un lieu d’apaisement et de repos après nos activités du jour.

Les Complies ont été, pour nous, une école de fidélité à Dieu et à la « l’Église domestique » que nous formions à chaque fois que nous nous tournions vers lui pour prier les Complies.

Approfondir votre lecture

  • Flambeaux de la Procession Mariale, Lourdes (65), France.

    Le Propre de la fête de l’Assomption

    Oraisons, antiennes et préface de la messe, hymnes des offices. Le 15 août, l’Église fête l’Assomption de la Vierge Marie. « Au terme de sa vie terrestre, l’Immaculée, Mère de Dieu a été élevée en Son corps et en Son âme à la gloire du Ciel ». C’est en ces termes qu’en 1950, le Pape Pie XII a défini la foi catholique relative à l’Assomption.

  • groupe prière

    « Tous les vendredis, nous chantons ensemble l’office du soir »

    Témoignage de Jeanne-Aimable Vignole Nous sommes vendredi, il est 18h00, rassemblés devant l’autel, nous avons dit l’Angélus et nous nous levons pour chanter l’office du soir. La banlieue parisienne ressemble parfois à la province. Ainsi dans notre église nous n’avons pas la messe tous les jours. Mais, depuis bientôt huit ans, nous sommes une dizaine à […]

  • Vitraux à Saint Pierre qui Vire

    Vêpres et vigiles comme préparation du dimanche

    Dans le chapitre « La célébration des mystères du Seigneur, le Dimanche », au n°204 de la PGLH, il est noté : « L’office du dimanche commence aux premières vêpres (office du samedi soir) ». Dans ce même document, concernant les vigiles, il nous est rappelé combien il est bon de « veiller » le Seigneur qui vient (n° 70-73).