Une session en juillet pour (re)découvrir la Liturgie des Heures

Abbaye de La Pierre qui Vire

Abbaye de La Pierre-qui-Vire

Comme chaque année, le SNPLS propose, en collaboration avec les moines de l’Abbaye de la Pierre-qui-Vire, une session nationale à la découverte de la Liturgie des Heures comme école de prière chrétienne. 

La session se déroulera du lundi 9 juillet 2018 à 17h au dimanche 15 juillet à 14h

Ce stage de formation s’adresse :

  • A celles et ceux qui désirent apprendre à prier avec d’autres
  • A celles et ceux qui désirent nourrir leur prière personnelle avec la Liturgie des Heures
  • A celles et ceux qui souhaitent approfondir leur vie chrétienne
  • A celles et ceux qui dans les paroisses ou les aumôneries, mettent en place, de plus en plus souvent, des « offices » de la Liturgie des Heures, laudes, vêpres, complies …

Objectif du stage

« Seigneur apprends-nous à prier » (Lc 11, 1)

Depuis les apôtres, cette demande est celle de tous les disciples de Jésus appelés à être fils et frères avec lui. L’Eglise, à la suite de son Seigneur, invite les croyants à se retrouver et à prier à partir des psaumes, de la Parole de Dieu, des Hymnes (Ep 5, 19-20), des louanges et intercessions (Col 3, 16-17),  qui structurent la Liturgie des Heures.

Mais la Liturgie des Heures n’est-elle pas une prière trop impersonnelle, ritualiste, dépourvue de sentiments ? En quoi est-elle un trésor, un modèle ?

Quel lien possible entre la prière privée et la prière commune ? Quelle articulation entre le « je » et le « nous » de la prière chrétienne ?

Cette session de formation essayera de répondre à ces questions par l’approfondissement ou la découverte de la Liturgie des Heures comme école de prière, en accueillant son objectivité, sa structure, sa manière de s’adresser au Dieu-Trinité et de se référer au monde.

A partir d’exposés, d’ateliers pratiques (apprentissage d’hymnes, de psalmodies, de mises en oeuvre de la Liturgie des Heures…), à partir de la participation aux offices de la communauté monastique, nous cheminerons à la lumière de cette question : « Apprends-nous à prier ».

Inscription avant le 1er juin

Le formulaire d’inscription devra être adressé avant le 1er juin 2018 par mail ou par courrier à l’adresse :

SNPLS – F. Dominique-Marie Dauzet

Stage Liturgie des Heures

58 avenue de Breteuil

75007 Paris

Approfondir votre lecture

  • L’encens est brûlé dans un encensoir, tenu par un servant d'autel que l'on appelle « thuriféraire » (d’un mot grec, « thus », encens, et d’un mot latin « ferre », porter) qui le fait osciller pour mieux diffuser le parfum de l’encens.

    Servants d’autel : un rendez-vous pour les référents diocésains en février 2020

    Le 8 février 2020, les référents diocésains « Servants d’autel » sont invités à participer à la journée de formation organisée par le SNPLS à Paris. Cette année, la rencontre annuelle s’articulera autour du thème du pèlerinage vers Rome : « Viens, sers et va ».

  • La Maison-Dieu 298, éd. Cerf.

    La Maison-Dieu n°298 : Tradition et innovation

    En cette fin d’année 2019, la revue trimestrielle d’études liturgiques et sacramentelles La Maison-Dieu consacre un nouveau numéro au cinquantième anniversaire de Missale romanum. Après un volume intitulé « Le travail de traduction du Missel de 1970 », La Maison-Dieu n°298 s’intéresse au rapport entre « tradition et innovation » dans le corpus du Missel romain et dans la constitution apostolique.

  • « Viens, sers et va » : un message adressé aux servants d'autel pour préparer Noël.

    « Viens, sers et va » : trois mots pour préparer Noël et cheminer vers Rome !

    A quelques jours de Noël, Mgr François Touvet, évêque de Châlons en Champagne et membre du Commission épiscopale pour la liturgie et la pastorale sacramentelle, chargé d’accompagner le département Servants d’autel, adresse un message aux jeunes engagés au service de la liturgie. « Viens, sers et va », ces trois verbes nous guident vers la Nativité du Sauveur et conduiront des centaines de jeunes servants d’autel des diocèses français en pèlerinage à Rome en août 2020.