« Viens, sers et va » : le Carême, un temps d’entraînement à la vie chrétienne

« Viens, sers et va » : un message adressé aux servants d'autel pour cheminer vers Pâques.

« Viens, sers et va » : un message adressé aux servants d’autel pour cheminer vers Pâques.

La période du confinement tient les servants d’autel, comme tous les fidèles, éloignés de l’église où ils ont l’habitude de servir la liturgie dominicale. En ce temps de Carême bouleversé par l’épidémie du coronavirus, Mgr François Touvet, évêque de Châlons en Champagne, chargé d’accompagner le département Servants d’autel, adresse un message aux enfants et aux jeunes engagés au service de la liturgie. « Viens, sers et va » : trois invitations à vivre ce cheminement vers Pâques comme un temps d’entraînement à la vie chrétienne.

« Viens, sers et va » : ces trois mots conduiront des centaines de jeunes servants d’autel des diocèses français en pèlerinage à Rome en août 2020. Les inscriptions sont ouvertes depuis le début du mois de mars.

Message pour le Carême 2020

Durant la période du Carême 2020, en préparation au Pèlerinage National des Servants de France, Mgr Touvet commente le thème du pèlerinage : « Viens, Sers et Va ». Le Pèlerinage National de Servants prévu à Rome du 24 au 28 août 2020 est TOUJOURS d'actualité.

Un message de Carême adressé aux servants d’autel

Depuis quelques jours, c’est le temps du Carême, et un Carême bien particulier cette année. On parle beaucoup du virus qui se répand dans le monde entier, des précautions à prendre, et des soins à apporter aux personnes malades. Il nous faut rester à la maison, on ne peut plus se rassembler pour la Messe, il y a bien des souffrances. Mais nous sommes unis les uns aux autres. Nous prions particulièrement pour les malades et pour ceux qui les soignent. Mais il ne faudrait pas oublier la guérison de notre cœur. Car c’est bien de cela dont il s’agit. Le Carême est un temps pour guérir du péché, un temps d’entraînement à la vie chrétienne. Le disciple que tu es doit s’entraîner à être chaque jour un chrétien plus fidèle et plus généreux. C’est comme celui qui fait du saut à la perche ! Il doit s’entraîner chaque jour pour arriver à sauter plus de 6 mètres ! Comme le flûtiste qui doit faire des gammes et s’exercer chaque jour pour pouvoir jouer dans l’orchestre de l’école de musique ou l’harmonie municipale ! Comme tu es servant de la liturgie, je te rappelle notre « maître-mot » de cette année : « Viens, sers et va ».

Ces 3 verbes vont te guider jusqu’à la Semaine Sainte et la grande fête de Pâques.

Viens : le Seigneur t’appelle à venir vers lui pour te nourrir de son amour. Il t’invite à prendre le temps de la prière pour écouter sa voix dans le secret de ton cœur. Tu dois bien avoir un Nouveau Testament dans tes affaires… ou un missel… il ne faut pas les laisser prendre la poussière. Chaque jour du Carême, prends le temps de lire une page de l’Évangile … le plus simple, c’est de choisir la page qui est donnée par l’Église pour la liturgie du jour. Comme le dit le psaume 118, la parole de Dieu est une lumière sur ta route, une lampe pour éclairer chacun de tes pas. Alors, il n’y a pas mieux pour t’entraîner à vivre en chrétien : c’est d’écouter le Christ te parler et te guider. C’est lui ton entraîneur ! Ne te couche pas le soir sans avoir pris un moment avec Jésus.

Sers : la vie chrétienne ne se résume pas à la prière et à la méditation. Jésus nous le dit : « il ne suffit pas de me dire Seigneur, Seigneur, mais il faut écouter ma parole et la mettre en pratique ». Ça doit se voir dans ton comportement, tes actions. Jésus te demande de t’entraîner à servir ton prochain. Tu sers à l’autel, c’est bien. Mais en quittant l’église, tu restes « de service ». Entraîne-toi à garder ton cœur ouvert aux besoins de ceux que tu rencontres : des amis à l’école, au collège ou au lycée, les membres de ta famille à la maison, un pauvre dans la rue… le Père Sevin, fondateur du scoutisme catholique en France parlait de la bonne action quotidienne, la B-A. Chaque soir, demande-toi si tu as rendu un service à quelqu’un. Sinon, tu feras mieux le lendemain.

Va : le chrétien ne reste pas chez lui à attendre que les autres viennent à lui. Il est envoyé en mission pour témoigner. Comme les apôtres, nous sommes tous envoyés pour être messagers de l’Évangile. Le Pape François nous le redira certainement à Rome le 28 août : servant d’autel, servante d’assemblée … tu es envoyé comme missionnaire. Quand tu sers à l’église, les gens te voient et tu les aides à entrer dans la prière, à être attentif, à participer de tout leur cœur. Eh bien, c’est pareil tous les jours de la semaine : tes paroles et tes actes doivent dire quelque chose du Seigneur. Ce n’est pas toujours facile, c’est vrai. Mais avec la grâce de Dieu, tout devient possible. Entraîne-toi pendant ce Carême. Prends exemple sur les saints, les jeunes saints que l’Église te donne en exemple. Je pense à Saint Dominique Savio, saint Tarcisius, le Bienheureux Georgio Frassati, le vénérable Carlo Acutis. Il existe des livres, des BD qui te racontent leur vie et t’expliquent comment ils ont été missionnaires.

Si tu t’entraînes bien comme cela : « Viens, sers et va », tu vivras la semaine Sainte et la fête de Pâques d’une façon extraordinaire. Allez, n’aie pas peur ! Et on en reparlera à Rome pendant notre grand pèlerinage au mois d’août. Il est toujours d’actualité.

Mgr François Touvet, évêque de Châlons en Champagne et membre du Commission épiscopale pour la liturgie et la pastorale sacramentelle, chargé d’accompagner le département Servants d’autel

L'Eglise, par delà le confinement

2

Agenda du mois

01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Tous les dossiers

Approfondir votre lecture

  • Visuel VSV 2019 web

    COVID-19 : Le pèlerinage des servants d’autel à Rome reporté à l’été 2021

    Face à la crise pandémique liée au coronavirus qui traverse l’Europe et le monde, dans un souci de responsabilité, l’équipe du département des servants d’autel de la Conférence des évêques de France a décidé de reporter le pèlerinage national des servants prévu à Rome du 24 au 28 août 2020. Il donc aura lieu à Rome du 23 au 27 août 2021.

  • « Viens, sers et va » : un message adressé aux servants d'autel pour préparer Noël.

    « Viens, sers et va » : trois mots pour préparer Noël et cheminer vers Rome !

    A quelques jours de Noël, Mgr François Touvet, évêque de Châlons en Champagne et membre du Commission épiscopale pour la liturgie et la pastorale sacramentelle, chargé d’accompagner le département Servants d’autel, adresse un message aux jeunes engagés au service de la liturgie. « Viens, sers et va », ces trois verbes nous guident vers la Nativité du Sauveur et conduiront des centaines de jeunes servants d’autel des diocèses français en pèlerinage à Rome en août 2020.

  • Vue sur la Coupole de Saint Pierre de Rome et les colonnades du Bernin, Cité d Vatican.

    Servants d’autel à Rome en août 2020 : pré-inscriptions, réglementation, budget du pèlerinage

    De nombreux diocèses français et paroisses sont déjà fortement mobilisés pour préparer le pèlerinage à Rome des Servants qui se déroulera du 24 au 28 août 2020. Voici quelques précisions sur la réglementation et la question budgétaire, ainsi qu’une possibilité de pré-inscrire votre groupe paroissial ou diocésain.