Proposition de chants pour la Pentecôte

Détail d'un baptistère, Fleur Nabert, église de Schiltigheim (67), France, 2008

Détail d’un baptistère, Fleur Nabert, église de Schiltigheim (67), France, 2008

A partir des promotions épiscopales de chants liturgiques, voici ce que le Service National de Pastorale Liturgique et Sacramentelle suggère pour la Pentecôte, fêtée cinquante jours après Pâques.

Plusieurs sortes de chants différents existent et trouvent une place selon le genre d’assemblée, et selon l’emplacement au cours de la liturgie. La lettre de cotation liturgique indicative du temps de Pentecôte qui correspond est « K » (ce peut aussi être « K » et une autre lettre d’indication rituelle : KP/ KL/KY/KT…) Certains sont aussi dans le recueil CNA (Chants Notés de l’Assemblée).

En chant d’entrée ou d’envoi avec refrain/couplet :

« Souffle imprévisible » (K.28-44/ CNA 688) et « Pour avancer ensemble » (K 20-38/ CNA 524) sont les plus dynamiques ; conviennent aussi « appelés pour bâtir » (KT 51-32) et « Fais nous vivre » (K 50-08).

Chant choral

En forme choral (pas de refrain, mais une succession de couplets sur une mélodie facilement mémorisable) : « Esprit de Dieu remplis nos cœurs » (K 100/ CNA 507), « Viens esprit de Dieu » (K 235), « Flamme jaillie » (KP 18-06-7) et « Église de ce temps » (KP 35-64-4).

Chant méditatif

Chant plus intérieur et méditatif (qui convient en post-communion, offertoire, post homélie, ou en entrée/sortie dans des communautés religieuses à dimension plus contemplatives) : « Amour qui planait » (K 72-1), « peuple de justice » (K 45-37-4) et « Peuple choisi » (K 64-3-fl).

En forme litanique (énumération soliste et courtes réponses d’assemblées) : « Esprit des origines » (KY 18-17-1)

Séquence

N’oublions pas la Séquence (placée après la 2ème lecture, et avant l’Alleluia) :

« Veni sancte spiritus » (CNA 506 ou graduel romain) dont des versions françaises existent mais n’ont pas été promues par les sélections épiscopales …

Veni creator

Et pensons à l’hymne célèbre : « Veni creator » (CNA 505 ou graduel romain) qui trouvait sa place aux vêpres dans le rite latin, et qui peut aujourd’hui trouver une place en post communion ou en sortie (possible en latin ou dans sa traduction AELF : « Viens Esprit créateur nous visiter »).

vignette-site-secli

 

Commander ces partitions sur le site du SECLI :

secli.cef.fr

 

 

Approfondir votre lecture

  • L’Esprit Saint dans la liturgie

    Le dernier samedi du Temps pascal, l’oraison d’ouverture de la messe nous fait demander : « Au terme de ces fêtes pascales, accorde-nous, Dieu tout-puissant, de garder la Pâque de ton Fils présente dans toute notre vie. »

  • Dans les temps qui courent, oser chanter l’espérance

    13 mai 2020 – Combien de fois a dû résonner depuis le début de la crise sanitaire, dans la douleur et l’absence des proches, l’antienne du De Profundis : « Je mets mon espoir dans le Seigneur, je suis sûr de sa parole »1? La vertu théologale de l’espérance vient nous chercher au plus profond de notre foi en ce temps de confinement. (…)

  • La Vigile de Pentecôte, selon la nouvelle traduction du Missel Romain

    Voici le formulaire de la Vigile de la Pentecôte, selon la nouvelle traduction du Missel Romain, qui pourrait être utilisé dans le cadre de la célébration exceptionnelle des sacrements de l’initiation chrétienne à la Vigile de la Pentecôte du 30 mai 2020.