Benoît XVI et l’art des cathédrales

Au cours de l’audience générale du 18 novembre 2009, le pape Benoît XVI a rendu hommage aux cathédrales, « créations artistiques parmi les plus élevées de la civilisation ».

Benoît XVI a évoqué « la foi profonde des hommes et des femmes du Moyen Age, qui n’engendra pas que de grandes œuvres théologiques … mais aussi des créations artistiques parmi les plus élevées de la civilisation, les cathédrales ». Grâce à un contexte favorable et à une plus grande stabilité politique, l’Europe connut à partir du XIe siècle une période de grande ferveur créatrice. Sous l’influence spirituelle du monachisme, on construisit des églises de pèlerinage où les fidèles pouvaient prier devant les reliques. Les cathédrales romanes furent une nouveauté dans la mesure où elles inclurent la sculpture, dont « la finalité était éducative, au-delà de la qualité technique … Le thème majeur était le Jugement Dernier, avec le Christ entouré des personnages de l’Apocalypse. Les portails des cathédrales proposaient le Christ comme porte d’accès au Ciel ».

Puis Benoît XVI a décrit l’art des cathédrales gothiques des XII et XIII siècles, caractérisées par la verticalité et la luminosité, qui « expriment une synthèse harmonieuse de l’art et de la foi traduite dans le langage universel de la beauté », et dont les lignes architecturales « symbolisent l’attraction des âmes vers Dieu… tandis que les verrières inondent les fidèles de lumière en racontant l’histoire du salut ». La sculpture gothique a transformé les cathédrales « en Bibles de pierre, proposant les épisodes évangéliques selon le calendrier de l’année liturgique, de la nativité à la glorification du Seigneur… Les personnages de l’Ancien Testament étaient également proposés à la familiarité des fidèles… Les œuvres majeures de cet art européen du passé sont incompréhensibles si on ne prend pas en compte la spiritualité les ayant inspirées … Lorsque la foi, en particulier dans sa forme de célébration liturgique, rencontre l’art, il en découle une profonde harmonie. Parler de Dieu ainsi rend visible l’invisible ».

Enfin, anticipant sa rencontre du 21 novembre 2009 avec les artistes, le Saint-Père a relancé l’idée de relancer « l’amitié entre art et spiritualité chrétienne, déjà proposée par Paul VI et Jean-Paul II … Puisse le Seigneur nous aider à retrouver le chemin de la beauté, une des voies les plus attrayantes pour trouver Dieu et l’aimer ».

Approfondir votre lecture

  • Rencontre du Pape Benoît XVI avec les artistes

    Ce matin en la Chapelle Sixtine, s’est déroulée la Rencontre du Pape et des artistes pour le dixième anniversaire de la Lettre de Jean-Paul II aux artistes (4 avril 1999), et le quarante cinquième de la rencontre de Paul VI avec les artistes (7 mai 1964).

  • Benoît XVI lors des vêpres à l'issue de la semaine de prière pour l'Unité des chrétiens en la bas.

    Catéchèse de Benoît XVI sur Romanos le Mélode

    Audience générale du 21 mai 2008. « La foi est amour et c’est pourquoi elle crée de la poésie et elle crée de la musique » Chers Frères et Sœurs, Dans la série des catéchèses sur les Pères de l’Église, je voudrais aujourd’hui parler d’une figure peu connue : Romanos le Mélode, né en Syrie vers 490, dans […]

  • 30 novembre 2007: Benoît XVI signant son encyclique "Spe Salvi", Rome, Vatican.

    Discours du Pape Benoît XVI au monde de la culture

    Ce discours a été prononcé par le pape Benoît XVI au Collège des Bernardins à Paris, le vendredi 12 septembre 2008. Sa visite à Paris s’inscrivait dans le cadre d’un voyage apostolique en France à l’occasion du 150ème anniversaire des apparitions de Lourdes du 12 au 15 septembre 2008.