Les dévotions populaires

La liturgie et la piété populaire sont deux expressions authentiques, quoique non équivalentes, du culte chrétien. De fait, la Constitution sur la sainte Liturgie montre bien qu’au lieu de vouloir les opposer ou de considérer qu’ils sont deux éléments interchangeables, il convient plutôt de les harmoniser: « Les pieux exercices du peuple chrétien […] doivent être réglés de façon à s’harmoniser avec la Liturgie, à en découler d’une certaine manière, et à y introduire le peuple parce que, de sa nature, elle leur est de loin supérieure ».

La Liturgie et la piété populaire sont donc deux expressions cultuelles qui doivent se situer dans une relation mutuelle et féconde, même si la Liturgie est toujours appelée à constituer un point de référence permettant de « canaliser avec lucidité et prudence les désirs ardents de prière et de vie charismatique » qui se manifestent dans la piété populaire. De son côté, la piété populaire, avec ses valeurs symboliques et expressives, est en mesure d’aider la Liturgie à réussir son travail d’inculturation, et elle peut aussi lui procurer des éléments stimulants en vue d’accroître d’une manière efficace son dynamisme et sa créativité.

– Directoire sur la piété populaire et la liturgie, 58

  • Directoire sur la piété populaire et la liturgie

    Principes et orientations du Directoire sur la piété populaire et la liturgie

    Par Dom Philippe Rouillard, o.s.b. La piété populaire se porte bien. Il suffit de visiter certaines églises de Paris, comme la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre ou la chapelle de la Médaille miraculeuse à Paris ; il suffit de participer à une fête patronale dans le midi de la France, comme celle de Saint-Roch à […]

  • Reliques et eliquaires

    Reliques et reliquaires

    L’auteur s’attache en toute objectivité à nous faire une description détaillée des reliques sous un angle original. En effet, après avoir rappelé l’histoire et la définition des reliques, l’auteur s’intéresse davantage aux reliques d’aujourd’hui. Ainsi, outre les reliques les plus insignes de la chrétienté (le tombeau du Christ à Jérusalem, le Linceul de Turin…), Jean-Michel […]

  • pélerins

    Chant et pèlerinage

    Une démarche ecclésiale : Parmi tous les rassemblements du peuple chrétien, le pèlerinage est l’un de ceux qui manifestent le mieux la dimension ecclésiale ; le plus souvent présidé par l’évêque, successeur des Apôtres et père de son diocèse, le pèlerinage réunit aussi bien des paroissiens que des isolés, des croyants convaincus que des personnes en recherche, des gens d’un âge certain que des familles ou des jeunes : il brasse presque toutes les couches de la société.

  • Calice, Orfèvrerie du XVIIe s. Abbaye Sainte Foy de Conques, Aveyron (12), Midi-Pyrénées, France.

    Regard sur les objets de dévotion populaire

    Calice, Orfèvrerie du XVIIe s. Abbaye Sainte Foy de Conques, Aveyron (12), Midi-Pyrénées, France. Par le Père Norbert Hennique Les Journées d’études de l’Association des Conservateurs des Antiquités et Objets d’art de France ont eu lieu à Mende – Lozère les 3, 4 et 5 juin 2010. Elles ont eu pour thème « les objets […]

  • 27 novembre 2016 : Bénédiction des couronnes de l'Avent par Mgr de SINETY, vicaire général lors de la messe dominicale, le premier dimanche de l'Avent. Eglise Saint-Ambroise, Paris (75), France.

    Les couronnes de l’Avent

    Un regard d’historienne sur les usages, traditions et dévotions populaires qui accompagnent l’Avent et plus particulièrement sur les origines de la couronne de l’Avent. Les « couronnes de l’Avent », horizontales, portent quatre bougies qui symbolisent la croissance de la lumière. Elles sont distinctes des « couronnes de Noël », verticales, qui symbolisent l’hospitalité.

  • Décembre 2015 : Enfant regardant une crèche de Noël dans une église. Saint Malo (35), France.

    La crèche, Avent et dévotions populaires

    Un regard d’historienne sur les usages, traditions et dévotions populaires qui accompagnent l’Avent. Cet article s’intéresse particulièrement à la crèche qui orne les églises et les maisons avant Noël.

  • Saint Paul hors les Murs

    Prier et célébrer les saints : vénération, dévotion, culte ?

    Même si le Code de Droit canonique parle sans hésiter du culte de Dieu et des saints, il vaut mieux distinguer le culte réservé à Dieu et la dévotion ou la vénération envers les saints. La Constitution sur la sainte liturgie de Vatican II (n°104) l’exprimait ainsi :

  • 02 décembre 2012 : Angelots de Noël, France.

    Noël : les anges, une place privilégiée

    Les anges ainsi que l’archange Gabriel occupent une place privilégiée dans le temps de Noël.

  • Façade de la Basilique Saint Pierre à Rome

    Le culte des saints dans l’Eglise catholique

    Pour dire en quoi consiste le culte des saints dans l’Église catholique il ne sera pas inutile de répondre d’abord à deux questions : qu’est qu’un saint ? Que signifie le mot culte ?

  • Décembre 2015 : Crèche de Noël dans une église. Saint Malo (35) France.

    La crèche de Noël

    La crèche, c’est-à-dire à la fois la grotte et la mangeoire où naquit Jésus, est la caractéristique par excellence de Noël en occident. La plus vénérable est bien sûr celle de Bethléem attestée par Origène en 248, cette grotte qu’« on montre à Bethléem dans laquelle est né Jésus et la mangeoire dans laquelle il fut emmailloté ».

  • veillée protection déivrance guérison

    Une veillée de prière « Protection, délivrance, guérison » dans le diocèse de Reims

    Le père Arnaud Toury nous présente un essai de mise en oeuvre du livre « Protection, délivrance, guérison » dans le diocèse de Reims. Devenu sanctuaire marial diocésain, l’église de Neuvizy accueille depuis le mois de février 2017, une veillée de prière pour les souffrants, le vendredi soir une fois par mois. Il s’agit ici de proposer une démarche liturgique qui rejoigne l’attente dévotionnelle des fidèles.

  • 25 décembre 2015 : Représentation de la Sainte Famille et illuminations dans les rues du village de Ramatuelle, Var (83), France.

December 25, 2015: The Holy Family and illuminations in the streets of Ramatuelle, France.

    Noël et la piété populaire

    L’Avent et Noël sont accompagnés de nombreuses manifestations populaires qu’il est bon de conserver tout en leur redonnant un sens compréhensible aujourd’hui. Tout en rappelant la priorité des célébrations de l’année liturgique sur les autres pratiques de dévotion, le Directoire sur la piété populaire et la liturgie présente les significations des différentes expressions et traditions qui ont cours à l’occasion de la fête de Noël. Il suggère aussi d’en privilégier certaines et d’en garder pour les autres années.

  • 29 Novembre 2014 : Un couple prie devant une satue de la Vierge lors de la prière commune avant de partir en évangélisation de rue ( mission dans le quartier ), dans le cadre de la campagne de l'Avent 2014 initiée par le diocèse de Paris. Paroisse Sainte Trinité. Paris (75), France.

November 29th, 2014: Street evangelism for Advent 2014. Holy Trinity parish. Paris, France.

    Mai, le mois de Marie dans l’année liturgique

    Le mois de Marie est né à Rome autour du Collège romain tenu par les jésuites, avant d’atteindre la France seulement à la veille de la Révolution. C’est au XIXe siècle qu’il s’est vigoureusement implanté avec la multiplication des missions paroissiales, les congrégations mariales dans les collèges, et le développement de la dévotion mariale.

  • 24 février 2013 : Offrandes lumineuses à St Nicolas-des-Champs, Paris (75), France.

    Le chapelet à la Miséricorde divine

    Le renouveau d’intérêt pour la miséricorde n’est pas que théologique ou pastoral. Depuis quatre-vingts ans, il est aussi largement dévotionnel. Au-delà des questions de sensibilité, que peut nous apprendre une pratique populaire comme celle de ce petit chapelet ?

  • 5 mars 2017 : Bougie allumée, dans la basilique cathédrale de Saint Denis. Paris, (75), France.

    Lumière et flambeaux dans la liturgie

    Nous avons tous fait l’expérience de circuler la nuit, en pleine campagne. Pas de maison, pas de circulation, parfois du mauvais temps. Rien de tout cela n’est rassurant. Mais, au détour de la route, une lumière perce la nuit. Aussitôt elle lève l’inquiétude et réchauffe le cœur : dans l’obscurité, la vie est là, présente ; à ce qui pourrait paraître désert et mort, une vie est donnée. Alors, qu’en est-il de la lumière vive de nos liturgies ?

  • procession

    Des processions, pourquoi ?

    Le spectacle offert dans les rues par les processions des rameaux, du Saint-Sacrement ou encore par celles des traditions populaires peuvent surprendre. Et des questions surgissent : pourquoi ces cortèges ? D’où viennent ces traditions ? Ont-elles encore un sens ? Quant aux processions qui se déploient pendant la messe, on peut se demander si elles n’encombrent pas inutilement les rites.

  • 15 décembre 2013 : Bénédiction des fidèles lors du dimanche paroissial de l'Appel (messe de midi), présidé par le P. Emmanuel DUMONT, curé de la Paroisse de la Trinité, Paris (75), France.

Decembre 15, 2013: Benediction during the mass. Eglise de la Trinité, Paris, France.

    Bénir des personnes ou des objets ?

    A la fin de la célébration d’un baptême, les parents demandent à monsieur le curé de bénir les médailles et gourmettes offertes aux baptisés par les parrains-marraines. Il accepte et s’interroge : comment ne pas alimenter une approche magique de la religion chrétienne, comment ne pas favoriser la superstition ?

  • Aout 2008: Statuette de la Vierge, bas. Notre-Dame du Rosaire, Lourdes (65), France.

    La prière du Rosaire

    A son origine, le rosaire est la prière de ceux qui ne sont pas assez savants pour lire les Psaumes, en particulier les « frères » dans les monastères. De même qu’il y a 150 psaumes, le Rosaire est composé de 150 Je vous salue Marie répartis en 15 dizaines précédées d’un Notre Père. Pendant chaque dizaine, on médite un mystère du Christ.

  • ALSACE : PAYSAGES - SOUS-BOIS- ROUTE ET CHEMIN EN CAMPAGNE - ARBRE FRUITIER ( POMME ).

    L’été, le temps des pèlerinages

    Le pèlerinage est une expérience personnelle vécue à la suite d’une décision volontaire dont les motivations peuvent être multiples. Mais quelles que soient les motivations, le pèlerin s’engage dans une démarche particulière qui peut le modifier, le transformer. Le pèlerinage est une forme particulière de piété personnelle qui peut être communautaire. La pratique des pèlerinages est universelle et se retrouve dans toutes les cultures.

  • Perpignan, Dévôt-Christ

    La piété populaire et le culte eucharistique en dehors de la messe

    L’adoration eucharistique est une des formes du culte eucharistique en dehors de la messe. Ici ou là, refleurissent aussi les processions de la Fête-Dieu, le jeudi – dans les pays où la fête du Saint-Sacrement est de précepte – ou le dimanche qui suit la Sainte Trinité.

  • Vienne (Autriche), Stephansdom

    Proposer une veillée d’adoration avant la fête du Saint Sacrement

    Le Service de pastorale liturgique et sacramentelle, de musique et d’art sacré du diocèse de Strasbourg propose ici une veillée d’adoration pour la veille de la fête du Corps et du Sang du Christ. On peut aussi la proposer un autre soir de la semaine précédant la fête.

« Église en périphérie » sur la piété populaire et les sanctuaires

« Église en périphérie », le rapport 2019.

« Église en périphérie », le rapport 2019.

Processions

Pèlerinages

Dévotions populaires

Site des directeurs diocésains de pèlerinages

Logo de l'Association nationale des directeurs diocésains de pèlerinages

Approfondir votre lecture

  • 01 décembre 2013 : Messe du premier dimanche de l'Avent célébrée par le Père François GONON, curé de la paroisse Saint-Nicolas-des-Champs. Paris (75), France.

December 1st, 2013: Mass of the first Advent Sunday, celebrated by Father François GONON, in Saint-Nicolas-des-Champs. Paris (75), France.

    De l’Avent au temps de Noël

    Durant les trois mois qui séparent le premier dimanche du Carême du dimanche de la Pentecôte, la communauté des chrétiens vit la période la plus intense de l’année. Si importante que soit la célébration des fêtes de la venue du Seigneur parmi les hommes, on ne saurait la mettre en parallèle avec celle de Pâques. Il n’y a pas deux pôles dans l’année chrétienne, Pâques et Noël. Il n’y a qu’un sommet, c’est la Pâque.

  • pelerins-en-marche

    Les processions et pèlerinages

    Les processions Des processions, pourquoi ? Le spectacle offert dans les rues par les processions des rameaux, du Saint-Sacrement ou encore par celles des traditions populaires peuvent surprendre. Et des questions surgissent : pourquoi ces cortèges ? D’où viennent ces traditions ? Ont-elles encore un sens ? Quant aux processions qui se déploient pendant la [...]

  • 13 septembre 2008: Procession mariale sur l'esplanade des sanctuaires de Lourdes (65), France.

    Les fêtes et les saints

    Dans les fêtes de l’année liturgique, on placera au premier plan les fêtes du Seigneur, car elles commémorent les mystères centraux de notre salut, les événements principaux de la vie du Christ ou des dévotions liés à la personne du Christ, comme le Sacré-Cœur ou la Croix de Notre-Seigneur.