Qui sommes-nous ?

Le site liturgie.catholique.fr est édité par le Service National de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle (SNPLS) de la Conférence des évêques de France (CEF), 58 avenue de Breteuil, 75007 Paris.

Ce site a pour mission d’assurer sur internet la présence officielle de l’Eglise catholique de France en matière de liturgie et de pastorale sacramentelle, en vertu de la mission conférée au SNPLS par la Commission Episcopale pour la Liturgie et la Pastorale Sacramentelle, présidée par Mgr Guy de Kerimel, évêque de Grenoble-Vienne, qui préside également l’Association épiscopale liturgique pour les pays francophones.

Mission et structure du Service National de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle

Le département Pastorale liturgique et sacramentelle

Le SNPLS a la responsabilité de favoriser la vie liturgique en France en accompagnant les recherches indispensables, en formant les acteurs et en veillant aux différents besoins qui se font jour.

Cela se traduit par un travail de réflexion, d’écoute, de soutien, de conseil, d’éducation, de formation et d’accompagnement, en lien étroit avec les diocèses.

Le SNPLS assure aussi le secrétariat de la Commission Episcopale Francophone pour les Traductions et la Liturgie (CEFTL) qui a compétence pour publier les livres liturgiques en langue française sous l’autorité de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements.

Cela se concrétise par la réalisation des Missels, Lectionnaires et Rituels.

Le SNPLS est composé d’une équipe de prêtres, religieux et laïcs, qui collaborent avec les délégués provinciaux et diocésains chargés de la pastorale des sacrements, de la musique liturgique et de l’art sacré.

Le département d’Art sacré

Lieu de réflexion et de formation, le département d’Art sacré a pour mission de veiller à la création artistique dans les églises : la justesse liturgique et la qualité esthétique des aménagements cultuels. Il dialogue aussi avec le ministère de la Culture et de la Communication et avec les collectivités locales pour trouver des solutions juridiques satisfaisantes dans les cathédrales et dans les églises qu’il faut aménager dans l’esprit de la réforme liturgique. Il est en lien étroit avec les Commissions Diocésaines d’Art Sacré (CDAS).

Le département de Musique liturgique

Il a pour mission de promouvoir un répertoire de chants liturgiques de qualité, de veiller à la formation des acteurs musicaux de la liturgie et à leur juste place. Il travaille avec des créateurs et collabore avec des associations et des revues. Avec les délégués provinciaux et diocésains, le département de Musique liturgique organise des stages de formation et participe à des projets ou à des réflexions sur les différents aspects de la musique liturgique. Il publie régulièrement des promotions de chants dans la revue Célébrer. Dans le cadre de sa mission de recherche, d’expertise et de formation, le SNPLS édite des revues, des guides pastoraux et des publications. Il participe aux travaux de l’Institut supérieur de liturgie de l’Institut catholique de Paris.

Le département Service de l’autel

Rattaché au SNPLS au nom du service de la liturgie, le département Service de l’autel a, dans sa mission au service des évêques de France :

  • Un rôle d’accompagnement  des référents diocésains Servants d’autel et de ceux, dans les paroisses, qui animent des groupes de servants, en leur fournissant des éléments objectifs leur permettant d’exercer pleinement leur responsabilité ;
  • Un rôle d’expertise basée sur la légitimité du SNPLS en matière de liturgie ;
  • Un rôle de formation spirituelle et théologique avec mise en œuvre de données pédagogiques.

Pour remplir cette mission, deux membres du SNPLS : le père Laurent Jullien de Pommerol et Chantal de Thoury, bénévole au SNPLS. Un noyau national (en cours de constitution) complétera cette organisation pour animer les travaux.

Le département Fleurir en liturgie

Il a pour mission d’apporter des techniques spécifiques de fleurissement propres aux espaces liturgiques pour les célébrations.

Ainsi, il assure dans la durée :

  • l’accompagnement et la formation des équipes diocésaines pour une meilleure intelligence de ce que l’Eglise demande en matière liturgique ;
  • le partage, la diffusion et la mutualisation des idées et pratiques notamment par l’organisation de journées nationales d’étude et de réflexion.

Le département Fleurir en liturgie est un lieu d’expertise apportant son concours aux diocèses ainsi qu’aux autres départements du SNPLS en participant à la recherche de la beauté de la liturgie.

Approfondir votre lecture

  • 24 mars 2014 : Personne lisant la Bible sur une tablette numérique, Paris (75), France.

March 24, 2014: Reading of the Bible on a digital tablet. Paris (75), France.

    L’Évangile de Saint Luc et l’année liturgique C

    L’Évangile selon Saint Luc est lu lors des célébrations de l’année C.

  • 7 mai 2015 : Tous les jeudis, environ 1000 personnes se rassemblent pour la prière des malades à St-Nicolas-des-Champs. Paris (75), France.

May 7, 2015: Every thursday, approximately 1000 people gather for the prayer of sick to St-Nicolas-des-Champs. Paris, France.

    La pénitence comme réponse à la miséricorde divine

    Prière devant l’icône de la Miséricorde Divine. Par Philippe Vallin Prêtre du diocèse de Nancy, Philippe Vallin est professeur de Théologie systématique à la Faculté de Théologie catholique de l’Université de Strasbourg où il donne les cours de christologie fondamentale, de sotériologie et d’anthropologie théologique (doctrine de la grâce, eschatologie, création). Depuis 2009, il est […]

  • 23 mars 2012: Mains de femme en prière avec un chapelet sur un livre de psaumes.Egl. Saint Pierre de Montmartre, Paris (75), France.

March 23rd, 2012: Woman's hands praying with a rosary on an open book of psalms. Saint Pierre de Montmartre Church, Paris (75), France.

    Le temps ordinaire, un espace pour une conversion paisible

    L’année liturgique présente, dans sa structure, une alternance de temps forts, nettement caractérisés, et de temps dits « ordinaires ». Ces temps ordinaires n’ont cependant rien de quelconque. On n’y célèbre pas un aspect particulier du mystère chrétien, mais on y chemine au fil des jours vers le Père, dans la lumière du Christ, accompagnés par l’Esprit.