• Solennité du Sacré-Coeur de Jésus

    La fête du Sacré-Cœur est une solennité célébrée le 3e vendredi après la solennité de la Pentecôte. Extraits de la liturgie de ce jour.

  • Temps pour la Création : pistes pour célébrer une eucharistie

    On trouvera ci-après quelques suggestions en vue de faciliter la préparation et l’organisation des célébrations qui jalonnent la Saison de la Création, du 1er septembre au 4 octobre.

  • La couleur verte dans la liturgie

    Au XVIe s., Rome fixe pour l’Église latine, l’usage exclusif de cinq couleurs ; le blanc, le rouge, le vert, le violet et le noir considérant l’usage du rose facultatif, du bleu, en certains lieux, pour les fêtes de la Vierge Marie, et enfin de l’or pour suppléer le blanc, le rouge et le vert. Avant cette fixation et un symbolisme précis, d’autres couleurs ont été utilisées car on usait des ornements en fonction de leur richesse et de leur état et le code

  • Fête de Sainte Marie-Madeleine, le 22 juillet

    Le 22 juillet du calendrier liturgique était jusqu’alors l’occasion de célébrer la mémoire (dite obligatoire) de Marie-Madeleine : désormais ce sera une célébration d’un rang plus important, puisqu’il s’agira d’une fête.

  • Le temps ordinaire, un espace pour une conversion paisible

    L’année liturgique présente, dans sa structure, une alternance de temps forts, nettement caractérisés, et de temps dits « ordinaires ». Ces temps ordinaires n’ont cependant rien de quelconque. On n’y célèbre pas un aspect particulier du mystère chrétien, mais on y chemine au fil des jours vers le Père, dans la lumière du Christ, accompagnés par l’Esprit.

  • Journée mondiale des pauvres : la liturgie, une école d’accueil

    A la fin du Jubilé de la Miséricorde, le pape François a voulu instituer une Journée mondiale des pauvres. Il l’a fixée au 33e dimanche du temps ordinaire dans Misericordia et misera, sa lettre de clôture de cette année jubilaire. La troisième édition aura lieu le dimanche 17 novembre 2019.

  • Solennité du Saint Sacrement ou solennité du Corps et du Sang du Christ

    La solennité du Corps et du Sang du Christ fut célébrée pour la première fois à Liège en 1247. En 1208, une religieuse, Julienne de Mont-Cornillon eut une vision du Seigneur qui lui fit comprendre la nécessité d’une fête annuelle pour honorer le Sacrement de l’autel.

  • Fête du Rosaire de la Vierge Marie, le 7 octobre

    Marie

    Il faut distinguer la prière du Rosaire, dévotion populaire, de la fête du Rosaire, solennité liturgique.

  • 9 novembre : Fête de la dédicace de la Basilique du Latran

    La basilique du Latran est la cathédrale du Pape, vers 320 par l’empereur Constantin, elle est la première en date et en dignité de toutes les églises d’Occident. La fête de sa dédicace nous rappelle que le ministère du Pape, successeur de Pierre, est de constituer pour le peuple de Dieu le principe et le fondement visible de son unité.

  • Fleurir le Temps ordinaire

    Entre le Baptême de Jésus et le mercredi des Cendres, puis entre la Pentecôte et l’Avent, se déploient deux périodes que l’Eglise appelle « le temps ordinaire ». Qu’est-ce à dire et comment fleurir la liturgie pendant ce temps ?

  • La fête de la Transfiguration, le 6 août

    Le Christ apparaît dans toute sa gloire à Pierre, Jacques et Jean, ses apôtres, sur le mont Thabor, préfigurant sa résurrection.

  • La signification du mot « ordinaire »

    Ordinaire, qu’est-ce à dire ? Est ordinaire, dans le langage courant, une chose dont se sert habituellement, quotidiennement, à la différence de réalités extra-ordinaires, comme le sont les fêtes, qui « sortent de l’ordinaire ». Le mot ordinaire qualifie donc les réalités coutumières à l’ordo dont on fait partie, au groupe auquel on appartient.

  • Images du Temps ordinaire

    L’année liturgique permet de concevoir les temps de fêtes comme des passages. À travers le ressaisissement du cheminement avec Dieu, la fête apparaît comme un nouveau commencement. Dynamisme du quotidien, cette nouveauté se trouve chaque fois mise en œuvre dans le Temps ordinaire.

  • Interpréter l’ordinaire, réflexions d’un organiste

    Flûtes, cromornes, cornets, anches viennent à peine d’avoir coloré le temps de Noël, et me voici confronté au Temps ordinaire. Les pleins jeux et tutti ont accompagné la joie pascale, et déjà le Temps ordinaire s’annonce, un long temps ponctué de quelques fêtes.

  • A la suite du Temps pascal, accueillir la nouveauté de Dieu dans la liturgie

    Avant d’entrer dans le Temps ordinaire, à la fin du Temps pascal, la liturgie nous donne à prier une très belle oraison de collecte, celle du samedi précédant le jour de Pentecôte : « Au terme de ces fêtes pascales, accorde-nous, Dieu tout-puissant, de garder la Pâque de ton Fils présente dans toute notre vie. »

  • Lorsque le 2 novembre tombe un dimanche …

    Lorsque le 2 novembre tombe un dimanche, la Commémoration des fidèles défunts s’intègre à la célébration du dimanche, jour du Seigneur.

  • L’ordinaire de la messe, du temps, du lieu

    temps ordinaire

    Par Serge Kerrien, Diacre permanent et délégué épiscopal au diocèse de Saint-Brieuc pour les questions de catéchèse et catéchuménat, pastorale sacramentelle et liturgique, formation, pèlerinages et pardons   Le dictionnaire définit généralement « l’ordinaire » comme ce qui est habituel, sans grande surprise. A la limite, on penserait assez vite que ce qui est ordinaire ne présente […]

  • Vivre et célébrer le Temps ordinaire

    Si les phénomènes et les processus du monde ont une durée qu la science s’efforce de mesurer et de comprendre, l’être humain vit le temps comme une expérience qui le constitue et le maintient dans la continuité éprouvée d’une vie changeante et partagée collectivement.

  • Proposition de chants pour la Solennité du Christ, Roi de l’Univers

    Dans les cotes définissant le temps liturgique, les thèmes et les rites, il n’existe pas (ou pas encore) de lettre spécifique à la solennité du Christ Roi. Mais plusieurs chants ayant le texte approprié, appartenant à la liste des promotions épiscopales, au CNA ou édités récemment, sont possibles.

  • Liturgie de Toussaint : suggestion de chants

    Jusqu’au VIIIe siècle, la fête de la Toussaint avait lieu après les fêtes de Pâques ou suite à la Pentecôte : célébrée le vendredi de Pâques au Ve siècle en Syrie ; fêtée à Rome en l’honneur des saints et martyrs le dimanche après la Pentecôte.

  • Fleurir pour la liturgie de la Toussaint

    Au début de l’automne, la nature se pare de nouvelles couleurs qui peuvent être employées pour les compositions florales de la liturgie de la fête de la Toussaint, le 1er novembre.

  • Fleurir à l’Assomption

    L’Assomption de Marie est fêtée le 15 août. C’est au milieu des vacances, c’est l’éblouissement de l’été. Ce jour-là, nous fleurissons tout spécialement Marie, la Vierge, la Mère de Dieu, la première qui monte au ciel, qui nous précède, qui nous attire et nous fleurissons aussi, comme à chaque eucharistie, la Pâque du Seigneur.

  • Proposition de chants pour la solennité du « corps et du sang du Christ »

    La solennité du « corps et du sang du Christ » était autrefois appelée « Fête-Dieu » ou « Saint Sacrement ». Elle correspond au 2e dimanche après la Pentecôte. Voici une proposition de chants pour la liturgie de ce jour.

  • Proposition de chants pour la fête de la Transfiguration

    La fête de la Transfiguration du Seigneur est cette année (2014) un dimanche, mais lorsqu’elle advient en semaine, la messe peut être solennisée et chantée.

  • La fête du Christ roi de l’univers comme célébration du Mystère Pascal

    C’est avec la fête du Christ-Roi de l’Univers, instituée en 1925 par le Pape Pie XI, que s’achève l’année liturgique.