Nouvelle édition de La Nuit des églises de juin à juillet 2018

5 Juillet 2014: 4ème Nuit des Eglises à l'initiative de la revue Narthex, sous l'égide de la Conférence des Ev. de France. Installation du plasticien Armel NÉOUZE. Collégiale Notre-Dame du Fort. Etampes (91) France. July 5th, 2014: The Night of Churches. Churches open their doors all the night for artistic, cultural and spiritual events. Notre-dame du Fort Ch. Etampes (91) France.

5 Juillet 2014: 4ème Nuit des Eglises à l’initiative de la revue Narthex, sous l’égide de la Conférence des Ev. de France. Installation du plasticien Armel NÉOUZE. Collégiale Notre-Dame du Fort. Etampes (91).

Sept ans déjà !

Pour cette nouvelle édition, La Nuit des églises a choisi de prolonger sur une semaine l’expérience sensible qu’elle propose depuis sept ans.

Du samedi 24 juin au dimanche 2 juillet, chaque communauté chrétienne volontaire accueillera celle ou celui qui franchira le seuil de son église pour lui faire découvrir ou redécouvrir un riche patrimoine de proximité au cours d’une seule ou plusieurs nuits.

En organisant et en participant à des visites aux chandelles, à des concerts, à des chœurs, ou encore à des expositions, à des installations contemporaines, à des découvertes de trésors, à des lectures, à des méditations, chacun se donne la possibilité de tisser de nouveaux liens au sein de sa paroisse et/ou de renforcer ceux déjà existants. Les inscriptions sont ouvertes.

 

Du 30 juin au 7 juillet, osons franchir le seuil de nos églises !

Depuis 8 ans à l’occasion de La Nuit des églises, plusieurs centaines d’églises et de chapelles de France ouvrent leurs portes à des visiteurs de tous horizons. Cette année, les promeneurs d’un soir, les paroissiens et les estivants sont invités à venir vivre une expérience sensible à partir du 30 juin et jusqu’au 7 juillet 2018. Des installations artistiques, des récitals, des concerts, des visites aux flambeaux offrent des temps de repos et d’émerveillement.

Logo de La Nuit des Eglises

 

 

 

Pour plus d’informations :

Approfondir votre lecture

  • L’encens est brûlé dans un encensoir, tenu par un servant d'autel que l'on appelle « thuriféraire » (d’un mot grec, « thus », encens, et d’un mot latin « ferre », porter) qui le fait osciller pour mieux diffuser le parfum de l’encens.

    Servants d’autel : un rendez-vous pour les référents diocésains en février 2020

    Le 8 février 2020, les référents diocésains « Servants d’autel » sont invités à participer à la journée de formation organisée par le SNPLS à Paris. Cette année, la rencontre annuelle s’articulera autour du thème du pèlerinage vers Rome : « Viens, sers et va ».

  • La Maison-Dieu 298, éd. Cerf.

    La Maison-Dieu n°298 : Tradition et innovation

    En cette fin d’année 2019, la revue trimestrielle d’études liturgiques et sacramentelles La Maison-Dieu consacre un nouveau numéro au cinquantième anniversaire de Missale romanum. Après un volume intitulé « Le travail de traduction du Missel de 1970 », La Maison-Dieu n°298 s’intéresse au rapport entre « tradition et innovation » dans le corpus du Missel romain et dans la constitution apostolique.

  • « Viens, sers et va » : un message adressé aux servants d'autel pour préparer Noël.

    « Viens, sers et va » : trois mots pour préparer Noël et cheminer vers Rome !

    A quelques jours de Noël, Mgr François Touvet, évêque de Châlons en Champagne et membre du Commission épiscopale pour la liturgie et la pastorale sacramentelle, chargé d’accompagner le département Servants d’autel, adresse un message aux jeunes engagés au service de la liturgie. « Viens, sers et va », ces trois verbes nous guident vers la Nativité du Sauveur et conduiront des centaines de jeunes servants d’autel des diocèses français en pèlerinage à Rome en août 2020.